alexametrics
lundi 06 décembre 2021
Heure de Tunis : 02:48
Dernières news
Deux fonctionnaires de la délégation régionale de l’Education placés en détention
17/10/2021 | 13:41
1 min
Deux fonctionnaires de la délégation régionale de l’Education placés en détention

 

Le bureau de communication du Tribunal de première instance de Tunis a indiqué dans un communiqué rendu public, ce dimanche 17 octobre 2021, que deux fonctionnaires de la délégation régionale de l’Education à Sidi Bouzid ont été placés en détention pour suspicion de falsification de documents administratifs au profit de certains enseignants vacataires afin qu’ils bénéficient de la priorité du recrutement en contrepartie de pot-de-vin.

 

Le bureau de communication a assuré que les enquêtes se poursuivaient encore quant aux personnes impliquées dans cette affaire, soulignant que la brigade centrale de lutte contre les crimes économiques et financiers de la Garde nationale d’El Aouina s’était chargée de ce dossier.

 

Cette décision intervient suite à la découverte d'une grande opération de falsification portant sur plus d'une centaine d'instituteurs et professeurs dans le gouvernorat de Sidi Bouzid parmi les vacataires qui ne remplissaient pas les critères requis.

 

S.H

17/10/2021 | 13:41
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Damergi habib
Et ce n'est que le debut
a posté le 18-10-2021 à 06:17
Les cadavres dans les placards ce comptent par centaines et dans tous l'administration publique,et il vat falloir utiliser un carcher pour dissoudre cette pourriture.
'?lu de la république française
on est pas infaillible, mais quand le niveau est faible comment on peut postuler pour un poste à l'étranger
a posté le 17-10-2021 à 19:09
Mr le président, il faut désinfecter partout mais la tâche sera rude, pourquoi dans le temps à HABIB BOURGUIBA les diplômes tunisiens étaient reconnus mondialement aujourd'hui le niveau des bacheliers est faible , par exemple un médecin qui veut venir exercer en france, il est obligé de passer un examen pour vérifier et valider son diplôme, dans le temps à BOURGUIBA RAHIMAHOU ALLAH ça n'existait pas
Houcine
Le temps des "Docteurs".
a posté le 17-10-2021 à 18:37
N'importe quel minuscule pion de la secte pouvait être élevé au rang de docteur.
Ainsi, nous avons pu lire, ici, le nom de tel d'entre eux suivi du titre "Docteur".
C'est vrai que la bourse des valeurs at subi l'inflation l
jusqu'à la banqueroute au point qu'on l'obtenait sur simple déclaration.
Chacun pouvait se proclamer docteur.
On se demande à quel titre et sur quel requisit.
Par exemple, Makhlouf qui habite la "Mornaguia" est réputé docteur.
Dans son cas, on devine qu'il s'agit du menteur.
Et ses imitateurs sont pléthore.
Tout cela fait des gens "propres" comme dit un crétin.
retraité
c'est un problème grave
a posté le 17-10-2021 à 16:37
malheureusement ce qui se passe dans le pays depuis 10 ans avec les islamistes et leurs différents alliés qui ont commencé à recruter dans la fonction publique leurs soutiens et leurs milices et le phénomène s'est amplifié dans tous les domaines avec une corruption généralisée
Citoyen_H
YA NéSS, DEPUIS L'ARRIVéE DES BAGLA-LIHA EN 2011
a posté le 17-10-2021 à 16:05
le chlékistan est devenu la capitale mondiale des faux diplômes et de la falsification !!!!!
Aller, Kaissoune, mettez au trou, toute cette maudite racaille issue du fléau de la maudite troika, génitrice de tous les malheurs actuels du blédistan.

Mr le président, prévoyez d'agrandir les prisons, de toute urgence.
Il va y avoir surbooking d'un moment à l'autre. L'escroquerie, la corruption et la malhonnêteté sont devenus les nouvelles religions introduites par les traitres affamés charognards venus de londres et de Paris !!!
Il y a du pain sur la planche !!
Restaurer les travaux forcés exclusivement pour cette sale racaille qui a mis à genoux notre NATION.
Soyez sans pitié envers ces crevards.
De toute façon, je vous fais entièrement confiance.
Vous semblez très bien parti pour éradiquer la peste chameliére.



EL OUAFI
'?largir l'assiette des sympathisants !
a posté le 17-10-2021 à 14:33
Des procédures pour élargir le nombre d'enfants de cette mentalité infecte, rendre service à des vacataires pour un éventuel recrutement sans diplômes requis et exigés par la profession, et ceci est très préjudiciable à cette institution, atteinte au prestige des valeurs de l'enseignement Supérieur et sa qualité, c'est très grave !
Ces politiques qui se sont engouffrés en méconnaissance du sérieux requis pour d'éventuels recrutements dont le but essentiel est d'avoir le plus large soutien de la part de ces nouveaux recrutés, des criminels envers les structures de l'état tunisien et à toute sa composante.
Ceux qui ont '?uvré à ces falsifications des diplômes, la loi doit être impalpable.(Manai)