alexametrics
mardi 25 juin 2024
Heure de Tunis : 16:09
Dernières news
Décision de fermeture provisoire du Café des Délices à Sidi Bou Saïd
06/07/2017 | 23:39 , mis à jour à 10:01
1 min
Décision de fermeture provisoire du Café des Délices à Sidi Bou Saïd

Le gouvernorat de Tunis a décidé, aujourd’hui, jeudi 6 juillet 2017, la fermeture provisoire du Café des Délices à Sidi Bou Saïd, apprend-on d’une source administrative.

 

Cette décision a été prise à cause du non-respect des mesures d’hygiène et des normes en vigueur concernant l’équipement du café ainsi que la hausse excessive des prix et la vente sous conditions. Ainsi, le café tant célèbre de la banlieue devra fermer ses portes jusqu’à la réalisation des travaux nécessaires.

 

Mise à jour : Le gouverneur de Tunis, Omar Mansour, a confirmé à Business News avoir donné des instructions pour procéder à la fermeture du café.

06/07/2017 | 23:39 , mis à jour à 10:01
1 min
Suivez-nous

Commentaires (60)

Commenter

Fares
| 08-07-2017 17:19
Je viens de faire un tour sur Trip Advisor pour lire les critiques sur ce café, verdict manque d'hygiène, personnel arrogant et prix trop élevés. Une mauvaise image pour la Tunisie:

https://www.tripadvisor.com/Restaurant_Review-g316117-d3707722-Reviews-Cafe_des_Delices-Sidi_Bou_Said_Tunis_Governorate.html

Arisrais
| 08-07-2017 14:12
Excellente nouvelle

1 - Les prix sont excessif par rapport à la qualité du service ( 6DT le café) & l'enseigne ne dispose même pas d'un menu.

2 - Pas de tickets, les serveurs sont les champions du calcul mentale

3 - toilette immonde...

Moulahedh
| 08-07-2017 12:46
Le locataire du café Sidi Chebaane, a procédé il y a une dizaine d'années à une extension territoriale du café au détriment du domaine public et dans une zone verte non constructible classée par le décret no 85-1246 du 07 octobre 1985 relatif au plan de classement des sites de Carthage et Sidi Bou Said . Cette atteinte à la loi a eu lieu sans respecter la procédure légale de déclassement et l'examen du dossier par la commission nationale du patrimoine comme le stipule le code du patrimoine. Je demande aux autorités compétentes : Premier Ministère, Ministère de l'Environnement , Ministère de l'Intérieur, Ministère des Affaires Culturelles et le Secrétariat d'Etat aux Biens de l'Etat, de mener une enquête et de rétablir le droit ...

Nourbr
| 08-07-2017 05:47
Tout-à-fait réel, C un lieu café resto Business "Grill" aux bons caprices de son propriétaire. qui ne se souci pas de l'hygiène et les conditions du contrôle de la qualité et de services voire des prix adaptés convenablement et honnêtement applicables avec modération et respect
aux visiteurs du lieu. C un café et gérance à surveiller régulièrement.car il y a, effectivement beaucoup d'ABUS.

Tadhamen
| 08-07-2017 00:58
C'est un lieu emblématique et ce n'est pas en en faisant une sorte de cafétéria ouverte à tous que ça va le rester !
Si les gens veulent y payer leur consommation 10 fois plus cher qu'ailleurs où est le problème, bon sang ?
L'établissement paiera des impôts en conséquence et ce sera tout bénef pour l'Etat et donc pour tout le monde.
Et si les clients en ont marre de se faire plumer, alors ils sont bien assez grands pour cesser d'y mettre les pieds en attendant que le proprio rectifie ses tarifs.
C'est quoi cette volonté d'assistanat? C'est un café touristique, et non pas la boulangerie du coin de la rue !!!
Personne n'a le besoin absolu d'y acheter quoi que ce soit !

Par contre si l'hygiène et la sécurité sont défaillantes, alors là pas de souci, il faut recadrer.

takilas
| 07-07-2017 21:50
Il y en a qui n'ont pas remis les pieds depuis bien longtemps.
Ce genre d'arnaque existe partout à...Tunis, et c'est la faute aux gens qui croyaient que de visiter Sidi Bou Saïd est semblable à un pèlerinage à la Mecque, et cela datait depuis des décennies ; jusqu'à ce que ce village fut carrément fermée à tout visiteur à partir d'une heure du matin. Une honte pour la Tunisie et sa capitale et une gêne indescriptible pour les anciens riverains, et ce avant que les habitations de ce village ne deviennent propriétés des arrivistes et des nouveaux riches, qui ont envahi la capitale, en faisant surtout intervenir plusieurs intermédiaires escrocs du parti de Ben Ali le RCD. Et puis la passation s'effectua avec le supposé parti de nahdha qui acquièrent ces propriétés (pareillement celles de Carthage) par le biais d'argent dont sa provenance émane soit des banques qui furent, lors troika, ouvertes à la disposition des membres de nahdha, en plus de l'argent pris inexplicablement par nahdha (et troika) pour que ces achats soient effectués, comme par hasard, essentiellement par des sudistes faisant partie soit du RCD ou de nahdha, qui pour assouvir leur complexe, ont cru qu'avec le 7 novembre ou le 14 janvie Tunis va devenir leur propriété privée, et de quitter définitivement qu'ils reniaient prétextant une vie maussade et sans intérêt.
Sans tergiverser et narrer davantage les misères et les catastrophes survenues à Tunis, disons simplement que ce qui vient de survenir les trois dernières décennies, fut la cause essentielle du massacre socio-économique de la Tunisie, rajouté à cela les sabotages et les coups bas à l'économie tunisienne, et ce dès l'annonce de la victoire des législatives par Nida Tounis, et dont ce parti allait immédiatement subir des sabotages et corruptions hors du commun, et de même des élections que lesdits arnaqueur ne pensaient à les perdre, d'autant plus que des corruptions furent employées.
Toutefois, ces corruptions seront appliquées dès les prochaines élections municipales, surtout que des manigances par les organisateurs sont évidentes avec ces étonnantes fausses démissions jamais vues au monde entier, sauf quand il s'agit de manigances imposées par la force, ou la menace, en Tunisie.
S'agissant d'une semblable compétition sportive arrangée par les deux équipes adverses.

Wild bled
| 07-07-2017 21:42
Ça a permis aux commentateurs d'être solidaires, renforçant ainsi le sentiment patriotique. Ça fait plaisir.

Nomade
| 07-07-2017 21:26
Aucune volonté de ma part de mettre la probité de la famille propriétaire du Saf-Saf en question.
L'énigme n'en demeure pas moins entière pour moi quant au non respect d'un minimum d'hygiène et d'entretien.

Mestiri
| 07-07-2017 18:48
Celui que en son temps à été décrit comme étant l'un des plus beaux cafés du monde par le journal le Monde est tombé en décrépitude :chaises en plastique, saletés des lieux et du personnel,manque d'hygiène dans les cuisines,odeurs nauséabondes dans les toilettes,fermeture du puits sont la chamelle faisait le bonheur des grands et des petits.Les frères Bahri n'arrivent pas à saisir que ce café est emblématique de la ville de la marsa et qu'ils n'ont pas le droit de le gérer avec leur pingrerie qui frise le parfait ridicule.
Nb des travaux de nature à défigurer le cafe sont en cours. Qui les a autorisés?

Ali Bounemcha
| 07-07-2017 17:47
Vous avez mon total soutien ,