alexametrics
Dernières news

Décès de l’ancien Mufti Mokthar Sellami

Temps de lecture : 1 min
Décès de l’ancien Mufti Mokthar Sellami

 

L’ancien Mufti de la République, Mokhtar Sellami est décédé, ce lundi 19 août 2019, à l’âge de 94 ans.

 

Enseignant et président du comité charaïque de Beit Ettamouil Ettounsi Essaoudi, puis de la Banque Zitouna.

Cheikh Mokhtar Sellami s’est distingué par des jugements en tant que chef de la Maison de l’Iftaa relevant de la présidence du gouvernement.

 

Paix à son âme

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (2)

Commenter

lechef
| 20-08-2019 09:45
Nous venons de perdre un éminent Cheik .
C'est une référence internationale .
Que Dieu le tout puissant le bénisse !

Abel Chater
| 20-08-2019 03:45
Je me rappelle de ce très Valeureux Mufti sous le dictateur déchu Ben Ali.
Il fut envoyé pour assister à la conférence islamique, quelque part dans un pays du Golfe. Le Cheikh Qaradhawi était à son top mondial par son programme hebdomadaire à Al-Jazeera, «Al Chariaâ wel Hayet». Qaradhawi n'évoquait la Tunisie, que pour nous rappeler notre éloignement de l'Islam, au point qu'il a osé prétendre que la Tunisie devra être de nouveau conquise par l'Islam.
Ben Ali, profita de l'occasion pour ordonner à son Mufti de la République Mokhtar Sellami, de demander à Qaradhawi de s'excuser auprès les Tunisiens.
Une fois aux côtés de Qaradhawi, Sellami lui demanda des excuses pour ce qu'il a dit contre la Tunisie. Qaradhawi lui répondu qu'il était prêt à s'agenouiller devant les Tunisiens pour s'excuser d'eux, s'il pouvait lui démentir les pratiques extrêmement anti-islam, qui trouvent lieu en Tunisie comme l'alcool, la prostitution protégée par l'Etat, !'incrimination de ceux portaient la barbe, le voile islamique et même ceux qui prient au Tout Puissant de bon matin (Salat al-Fajr), etc.
Le Cheikh Mokhtar Sellami, ne pouvait être un Cheikh, s'il allait contredire Al-Qaradhawi. Il ne put rien lui rétorquer. Il rentra en Tunisie en accord total avec les arguments de Qaradhawi et expliqua à Ben Ali, qu'il lui était impossible de démentir Al-Qaradhawi devant les autres savants de l'Islam. Il fut destitué à jamais par le dictateur déchu Ben Ali.
Le défunt Cheikh Mokhtar Sellami, est une référence de l'Islam à l'échelle mondiale. Il fait un grand honneur à sa ville natale Sfax et à toute la Tunisie arabe et musulmane.
Allah yarhamou, wè innaâmou, wè yajaâlou mine Ahli al-Jannah, wè issabbir Ahlahou wè Dhèwih.
Innè Lillèhi wè innè ilayhi raâjioun.
Allahou Akbar.

A lire aussi

dans le cas actuel, nous ne pouvons parler que d’un gouvernement d’union nationale sans exclusion.

17/02/2020 22:39
0

Sofiène Ben Hamida connaît les hommes d’Al Karama. En lançant ce genre d’insulte, il ne fait

17/02/2020 21:08
3

Ennahdha souhaite la mise en place d’un gouvernement dans les plus brefs

17/02/2020 19:57
9

les douaniers ont été surpris par l’arrivée des hommes armés au fusil de chasse qui ont tiré sur eux

17/02/2020 18:49
0

Newsletter