alexametrics
mercredi 25 novembre 2020
Heure de Tunis : 23:28
Dossiers
Biographie de Zied Laâdheri, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale
01/01/2018 | 08:00
2 min
Biographie de Zied Laâdheri, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale

 

 (Mise à jour 5 novembre 2018)

 

Zied Laâdhari a été maintenu, ce lundi 5 novembre 2018, dans le gouvernement Youssef Chahed. Avant sa nomination à ce ministère, il a été ministre de l'Industrie et du Commerce.

Zied Laâdhari a été député d’Ennahdha à l’Assemblée des représentants du peuple. Il est avocat et expert juridique International. Né le 30 mars 1975 à Sousse, il est marié et père d’un enfant.

 

M. Laâdhari a étudié le droit à la Faculté des sciences juridiques et politiques de Tunis où il obtient une maîtrise en droit complétée ensuite par un diplôme de troisième cycle en droit privé. En parallèle avec ses études de droit, il a commencé des cours du soir en Economie et en Finance à l’Institut des Hautes Etudes Commerciales (IHEC) à Tunis. En décembre 2000, il part en France pour poursuivre ses études. A Paris, il obtient à l’Université de la Sorbonne un diplôme de troisième cycle axé sur le droit international et comparé et le droit des pays arabes et un second diplôme de troisième cycle en droit bancaire et financier. Il est aussi titulaire du Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat obtenu à l’Ecole de Formation des Avocats près de la Cour d’Appel de Paris. En parallèle, il étudie les sciences politiques et les relations internationales à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, l’un des plus importants établissements spécialisés en France.

 

Il a été auditeur de l’Académie de Droit International près la Cour Internationale de Justice de La Haye. Il a également poursuivi des cours en droit comparé à la Summer School (Université d’été) de l’une des plus grandes universités américaines, la Columbia University de New-York. Concernant son parcours professionnel, il a été admis comme avocat à l’Ordre National des Avocats de Tunisie en 2001. Il a commencé à exercer la profession au sein de cabinets internationaux d’avocats à Paris avant de réussir ensuite l’examen d’accès à la profession d’avocat en France et d’être admis en tant qu’avocat à la Cour d’Appel de Paris. Il s’est spécialisé dans les affaires économiques et financières, et en particulier en droit des relations économiques internationales et en droit des contrats et investissements internationaux.

 

01/01/2018 | 08:00
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous

Commentaires (17)

Commenter

Faouzi
| 05-11-2018 21:55
Le seul ministre qui reussit où il passe . Competant il travaille sans bruit. Grâce à lui les institutions financières etrangères ont confiance aux negociations menées avec lui.

Tunisie va mal
| 07-09-2017 12:33
BN: Prière dans son CV mettez son bilan pour son passage aux ministères de l'emploi et du commerce. Ses diplômes qu'il les bois avec son père spirituel le gourou.Il a sinistré toutes les ministères et il est encore prêt a faire d'autres victimes .Zutttt voila un modéle nahdhaoui offret par ghanouchi aux Tunisiens zab sont tous bourricots sauf lui une vipére.

Amilcar
| 07-09-2017 10:54
Pendant qu'on se démêle à trouver les voies et les moyens pour sortir de la crise économique et sociale du pays voilà qu'on
confie un super ministère à quelqu'un qui
n'a rien réussi partout où il est passé .Pourquoi ?

tunisien
| 22-08-2016 00:02
Même le jugement est subjectif je le trouve compétent indépendaient de son appartenace bon courage

Maryem
| 21-08-2016 08:54
Aux frontieres Tuniso-Algerienne et Tuniso-Lybienne,il faut absolument creer des zones franches tres bien equipees en infrastructures et disposants de ports en eau profonde et aeroports internationaux pour servir aussi de relais pour les importations et exportations des Etats sudsahariens.

veritas
| 21-08-2016 05:15
C'est un type qui ne sait que noyer le poisson diplômé par son gourou un bon a rien sauf pour détruire et diviser tout un pays .

eshmoun
| 20-08-2016 21:52
au "iota" près!

Tunisienne
| 20-08-2016 21:17
Il a certainement fait ses preuves dans la Formation professionnelle et l'Emploi !

La preuve : le chômage a reculé de façon spectaculaire en Tunisie !

Gabès-la-polluée
| 20-08-2016 20:34
En fait, Il est bon en quoi ? à l'entendre, il a passé sa vie à étudier.

horstman
| 06-01-2016 22:16
Je le trouve aussi bizarre, rien ne colle ensemble.
Le même pour tous ces rigolos après 2011.