alexametrics
Dernières news

Des associations condamnent l’initiative d’Al Karama concernant la Haica

Temps de lecture : 2 min
Des associations condamnent l’initiative d’Al Karama concernant la Haica

 

Des associations ont condamné, dans un communiqué publié ce mercredi 20 mai 2020, l’initiative législative déposée par la coalition Al Karama portant sur l’amendement du décret 116 de 2011 qui régule la liberté de la communication audio-visuelle et en particulier sur le renouvellement de la composition de l’instance à travers l’élection de ses neuf membres par le Parlement à la majorité des voix.

 

Les signataires ont souligné que cette orientation, visant à contrôler l’instance, a débuté depuis qu’Ennahdha a pris le pouvoir durant le gouvernement de la Troïka en 2011. Ils ont précisé que des manœuvres pour entraver toutes les tentatives sérieuses de réforme des médias ont alors commencé, dont la plus dangereuse est notamment la nomination de manière arbitraire de responsables à la tête des institutions médiatiques publiques et confisquées, ajoutant qu’Ennahhda, avec le soutien de propriétaires de certains médias, dont Nabil Karoui, a bloqué l’application des décrets 115 et 116 durant des mois.

 

Les associations ont appelé l’ARP à clarifier la base juridique qui a été adoptée pour retirer l'initiative législative soumise en janvier 2019 par un groupe de députés et relative à la liberté de communication audiovisuelle et à la création d’un organisme de régulation comme stipulé dans la constitution. Elles ont aussi appelé à la mise en place de la Cour constitutionnelle ainsi que les autres instances constitutionnelles dont l’instance des droits de l’Homme, de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption.

 

Parmi les signataires on note entre autres, le SNJT, la coalition tunisienne contre la peine de mort, la coalition de la société civile pour les libertés individuelles, le centre de Tunis pour la liberté de la presse et l’organisation contre la torture en Tunisie.

 

L’initiative d’Al Karama prévoit également de supprimer les licences, jusque-là obligatoires, pour la création des chaînes TV et radios pour les remplacer par une simple déclaration.

 

La Haica avait estimé dans un communiqué précédant, que cette initiative, qui se limite à la révision de certains articles du décret, se veut aussi un moyen de contourner l’application des dispositions de la constitution de 2014, qui stipule la nécessité de promulguer les lois fondamentales pour remplacer les décrets et d'achever la mise en place d'institutions garantissant la suprématie du droit, dirigées par la Cour constitutionnelle et des organes constitutionnels indépendants.

Elle a précisé que cette initiative reflète également le manque de connaissance de ses instigateurs du rôle des instances de régulation, des problèmes du secteur audiovisuel, de ses particularités et le manque de vision sérieuse qu’ils ont pour le secteur et garantissant sa transparence, sa diversité et sa multiplicité. « Cela cache les intentions de certains partis visant à mettre la main sur le secteur des médias en soumettant la Haica et en l’impliquant dans les calculs partisans » a indiqué l’Instance.

 

 

M.B.Z

 

 

 

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (3)

Commenter

BBaya
| 21-05-2020 00:38
Je suis pour ce projet de loi même si je haie Al Karama!
Mais pour moi c'est la fin qui m'intéresse et pas par qui! peut importe qui a proposé le projet de loi! je suis pas hypocrite!
La Haica n'a rien foutu depuis des années et devenue l'outil et la marionnette du pouvoir exécutive afin de sanctionner ceux qui ne sont pas d'accord avec eux!
La preuve que Elhiwar est la chaine la plus sanctionné!
Puis la Haica de quel droit veut coute à coute livrer les licences! n'importe qui a le droit de créer une entreprise peu importe son domaine! je ne dois pas faire plaisir à un tel ou tel organisation! par contre son rôle c'est de contrôler et proposer des solutions à ce secteur!

observator
| 21-05-2020 00:28
.....
Déjà le mandat des membres de la Haica actuelle est déjà échu depuis presque deux ans.
Ses membres auraient dû être renouvelé depuis .
Donc la Haica actuelle n a aucun pouvoir légal.
Et Al Karama est parfaitement dans son droit pour déposer l l'amendement en question.

Que des associations sont contre soit mais on peut toujours trouver des associations pour .
Donc cela ne sert à rien de citer des associations.
Par contre les membre d Alkarama sont élus et donc représentent le peuple.
C'edt un mouvement qui défend les libertés, la démocratie la modernité....sans tabous.
Un mouvement jeune libéré de toute idéologie, qui représente le mieux la jeunesse de ce pays en politique.
On voir toutes les forces anti-démocratiques l'ont en point de mire depuis les élections.
Médias , Haica , partis politiques issus du RCD.
Toutes les forces rétrogrades de ce pays sont mobilisés contre ce mouvement.
A ce point Makhlouf leur fait peur?
C est incroyable cette guerre déclarée contre la jeunesse de ce pays par toutes ces forces corrompues rétrogrades et antidémocratiques.
La fédération des journalistes affiliée à l'UGTT a carrément demandé le boycotte de Makhlouf à tous les médias.
Et après cela, ils osent parler de liberté d'expressions. Ceux qui soutiennent Zbidi Hafter Sissi et Assad ne peuvent prétendre parler de liberté d'expression et de démocratie .
Ils ne souhaitent qu une chose que la dictature revienne pour garder leurs privilèges en la soutenant.
Sissi les a utilisé les gauchos les....pour les mettre en prison ensuite. Assad les a tous liquidé....
Aujourdhui ils s'attaquent à tout ce qui peut marcher dans ce pays, à tout ce sui représente l'espoir dans ce pays.
Cela les hante ces rétrogrades.
Ce qu'ils n'ont pas compris c est plusqu ils attaquent ce mouvement plus il devient populaire.
Il faut sonder les tunisiens surtout les jeunes de ce pays pour mieux le comprendre.

Be zen
| 20-05-2020 22:11
J'en veux aux partis politiques dits d'opposition, de gauche ou progressistes.
Ou êtes-vous ?
En quoi consiste votre soi-disant opposition ?
Qu'avez-vous fait des votes de vos électeurs ? Votre silence est une trahison.
Vous laissez le parti facho-islamiste faire ce qu'il veut et nous conduire vers l'abîme !
Il est vrai que la soupe est bonne et que l'intérêt de la Tunisie passe après votre confort personnel.
Les électeurs sont tenus pour responsables des calamités qu'ils ont élus.
Ils devraient réfléchir lors des prochaines échéances et donner la primauté à la Tunisie et non pas aux profiteurs.

A lire aussi

Après deux mois successifs de hausse.

05/06/2020 12:46
0

C'est notre adversaire politique

05/06/2020 12:24
4

Il faut s’unir pour relever les

05/06/2020 12:17
2

Dont le projet de loi sur l'économie solidaire et la Haica

05/06/2020 11:41
0