alexametrics
Dernières news

Tarek Ftiti: nous ne voterons pas pour un chef de gouvernement d'Ennahdha

Temps de lecture : 1 min
Tarek Ftiti: nous ne voterons pas pour un chef de gouvernement d'Ennahdha

Le député indépendant au nouveau Parlement, Tarek Ftiti est intervenu, ce jeudi 7 novembre 2019, sur les ondes de Mosaïque FM afin de présenter le nouveau bloc parlementaire « la Réforme nationale » dont il est le porte-parole.

Invité de Elyes Gharbi, M. Ftiti a annoncé que le nouveau bloc parlementaire comporte, jusqu’à présent, 15 élus de différents partis politiques à l’instar d’Al Badil Ettounsi, de Afek Tounes, de Nidaa Tounes, de Machrouû Tounes ainsi que des indépendants ajoutant que d’autres députés, notamment indépendants, rejoindront ce bloc.

L’ancien dirigeant de l’Union patriotique libre (UPL) a, par ailleurs, précisé que l’objectif initial derrière la formation du bloc de la Réforme nationale était « purement technique » en vue de faciliter l’action parlementaire des députés soulignant que ce nouveau bloc « n’était pas au service des partis politiques qui le constituent ».

Et d’ajouter que le nouveau bloc était concerné par la formation du prochain gouvernement indiquant qu’il ne lui accordera pas son vote de confiance si le chef de gouvernement est issu d’Ennahdha.

Rappelons que le bloc parlementaire de la Réforme nationale est présidé par le secrétaire général de Machrouû Tounes, Hassouna Nasfi et comprend les noms suivants : Fayçal Tahri, Ali Jeddi, Mouhib Ouadhen, Hatem Mensi, Haythem Brahem, Nessrine Ammari, Olfa Terras, Hafedh Zouari, Sadok Gahbiche, Tarak Brahmi, Fakhreddine Chabchoub, Jalel Zayyati ainsi que Ali Hermassi.

 

B.L

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (7)

Commenter

J.trad
| 07-11-2019 22:06
Il n'y a pas d'autres conclusion .le partis Islamiste doit se tirer (kacha3rati mina'lmouslimina 3ajin) sa place est dans l'opposition ,il doit revendiquer seulement le ministère de l'éducation ,pour donner à la Tunisie une génération qui respecte son identité religieuse ,et que les prétentieux nous montrent leur compétence dans l'économie , je termine par une information racontée dans la légende à propos de Moïse ,on dit que étant enfant très jeune ,on lui présenta pour tester son intelligence (une datte et une braise ) il prit la braise et la porta à la bouche ,imaginez la fin .

Ahmed
| 07-11-2019 17:43
Et serieux.

zilos
| 07-11-2019 17:22
je t'ai vu hier à la TV et tu me parais comme un mollusque ou un poisson .ta politique c'est de la merde ,précise bien tes coordonnées ,dans quelle zone tu nage ?
le faite de t'entendre parler ,je conclu directement que cette horde boulitique ne cherche que son intérêt .pauvre con ,laisse à coté ceux qui t'ont voté et installes toi confortablement à bardo et VIVA LA REVOLUTIONI .
TU PARLES TROP POUR NE RIEN DIRE .

Famous Corona
| 07-11-2019 16:59
Pourquoi ne pas joindre Echâab et Attayar au bloc "La réforme Nationale" = 22+15+16 = 53 sièges!

Bouba
| 07-11-2019 15:45
d'aitres ont dit la meme chose, et vous meme avez change de vestes plusieurs fois, le probleme que qie yous les "centristes" (et Dieu sait colbien ils sont nombreux) et les gauchistes n'ont de programmes qu'etres ani-nahdhaI
Il semble que la lecon de la derniere election n'a pas encore ete assimilee

TABARKA
| 07-11-2019 15:29
C'est courageux et encourageant, toutes les déclarations des partis politiques convergent vers un avis de non recevoir d' un courant politique( ennahdha) détesté dans le fond et contesté dans la forme. Le rejet des islamistes, Mme ABIR MOUSSI, l'a clairement expliqué et défini. Le discours de Mme ABBOU, KAROUI, et tant d'autres opposants n'ont fait que ressasser un programme politique connu. Mettez vos égos de coté et rejoignez la dame de conviction.

hb
| 07-11-2019 15:14
ce n'est pas Noureddine c'est Fakhreddine : veuillez corriger svp

A lire aussi

Le Premier ministre et ministre de l’Intérieur qatari, Cheikh Abdallah bin Nasser bin Khalifa Al

17/11/2019 14:16
1

Le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi a indiqué, ce dimanche 17 novembre 2019, dans

17/11/2019 13:37
0

« le parlement et le gouvernement sont deux affaires différentes

17/11/2019 13:00
6

Habib Jomli : le nombre des ministères sera réduit

17/11/2019 12:55
3

Newsletter