alexametrics
Dernières news

Said Jaziri, le commerce du Coran ne s’avère plus porteur !

Said Jaziri, le commerce du Coran ne s’avère plus porteur !

 

Saïd Jaziri, le candidat du parti Errahma a perdu son siège au parlement après l’invalidation de ses listes à Ben Arous. Voilà un exemple-type d’un bonhomme au passé sulfureux qui a choisi d’exploiter, lui aussi, le filon coranique pour gagner une place en politique.

Passé à plusieurs reprises par la case « prison » et la case « expulsion vers son pays d’origine », ce monsieur a essayé de se refaire une virginité en usant du livre saint.

 

Par des moyens matériels, à l’origine totalement inconnue, il a créé une radio pirate au doux nom « Radio du Saint Coran ». La haute autorité indépendante pour la communication audiovisuelle l’a sommé à plusieurs reprises de régulariser la situation de sa radio en se conformant à la législation en vigueur, mais elle n’a rien pu faire. A chaque fois qu’il y a une ordonnance d’exécution, il lance des appels via les ondes pour mobiliser ses auditeurs autour de son siège et barrer la route aux autorités. Des bornes de transmission sont déposées en toute illégalité dans des terrains publics, mais grâce à des complicités d’autorités locales, la Haica n’a pas réussi à imposer ses décisions.

L’affaire a été portée devant les tribunaux et on a pu assister à un très joli spectacle le jour du procès. Des avocats de la radio ont tancé le juge et lui ont rappelé qu’il sera seul devant le Bon Dieu le jour du jugement dernier s’il ose éteindre la voix de Dieu en ordonnant la fermeture de la radio pirate ! On nage en plein délire, la loi est claire, il faut une autorisation pour avoir une radio, la seule instance habilitée à en donner est la Haica, celle-ci ne la donne pas et cherche à faire arrêter cette radio pirate, mais le jugement est quand même en sa défaveur. Dans cette Tunisie de l’après-révolution, la loi divine est supérieure à la loi tunisienne !

 

Saïd Jaziri savoure sa victoire et se venge à sa manière en s’en prenant à la Haica et attaque nommément ses membres, notamment Hichem Snoussi, bouc émissaire parfait de plusieurs « patrons de médias ». Matin, midi et soir, Hichem Snoussi est injurié, menacé et dénigré sur les ondes de la Radio du Saint Coran, en toute impunité. Les plaintes déposées dorment encore dans les tiroirs des tribunaux.

Devant autant de puissance, grâce à ses ondes FM, Saïd Jaziri voit plus grand et pense pouvoir intégrer le parlement. Et pourquoi pas lui ? Les membres d’Ennahdha ont bien conquis le pouvoir grâce à la parole de Dieu, tout comme Seïf Eddine Makhlouf, tout comme plusieurs contrebandiers. Il se présente donc aux élections et utilise sa radio, matin, midi et soir toujours, pour faire sa campagne.

 

En dépit de sa déconfiture judiciaire, la Haica n’a pas désarmé et a continué à tout faire pour imposer la loi. La loi tunisienne, pas la loi divine. Elle a saisi l’Isie, enregistrements et preuves à l’appui. Pas moins de 70 heures d’antenne consacrées à la propagande du seul Jaziri sur la radio coranique. Cette fois, elle fait mouche et obtient gain de cause. On peut tomber sur un juge qui privilégie la loi divine à la loi tunisienne, mais il est impossible que ce soit toute une instance supérieure qui tombe dans cette mascarade, la loi tunisienne a primé ! Et, si l’on y pense un peu, la loi divine a aussi primé, car à un moment ou un autre, il faut bien que l’on cesse ce manège d’utiliser le Coran et le Bon Dieu pour satisfaire de basses œuvres politiques et/ou mercantiles.

Après l’Isie et la Haica, espérons voir Chawki Tabib et l’Inlucc s’occuper de ce Saïd Jaziri (et tous ses semblables) pour investiguer et connaitre les origines de leur fortunes à la fois inconnue et douteuse.

 

R.B.H

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (7)

Commenter

TABARKA
| 10-10-2019 14:53
Il faut se rendre à l'évidence que les nomades berbères ne sont ni arabes ni musulmans ce sont des numides arabisés et islamisés en 670 de notre ère. Ces berbères ont une identité et une culture propre à eux, tout comme les arabo/musulmans conquérants ont les leurs. Cela veut dire que la démocratie qui étrangère à la vie tribale et encore plus à une théocratie conquérante ne peut ni s'adapter ni réussir. Le système patriarcal nourrit par des textes charaique écrits au 9ème siècle conforte un conservatisme séculaire évident. La parenthèse progressiste et prometteuse du moyen Age de la pensée arabe a commencer à décliner dés le moment où IBN TAYMIYYA a exhorté les musulmans à revenir au source et rejeter le progrès. Ce retour en arrière a plombé la nation arabo/musulmane dans l'immobilisme total. IBN TAYMIYYA, GHANNOUCHI même combat car l'objectif est le même, sauf que les frères musulmans Tunisiens sont semblables à ceux qui mangent dans tous les râteliers. Ce sont des girouettes qui tournent au grés du vent. Ils s'accrochent à la démocratie parce qu'elle est considérée comme un moyen et pas une fin..

Aldo
| 10-10-2019 14:52
Entre Carthage libre , amilcar en peu de temps on va se retrouver avec toute la banlieue nord sur BN .. blague à part , nous n avons le choix devant ses indiens , votez KAROUI Basta .

Amilcar
| 10-10-2019 14:34
Sale con de vendu

Carthage Libre
| 10-10-2019 13:53
Oui, mesdames et messieurs, j'en ai eu la nausée, la chaire de poule ; les gens l'appelaient en direct par téléphone, en l'appelant "ya Cheikh" et ils déversaient leur haine sur le Peuple tunisien "ils nous detestent, maintenant on va leur montrer qui ont est" disait cette femme.

Un autre malade mental PLEURAIT au telephone "ya cheikh, ya cheikh" ; je ne peux vous expliquer les mots de ce type ; c'est bizarre. On sent une détresse psychologique, mais au même temps une haine profonde pour la situation, et une envie de vivre dans un monde complètement différent du notre ; j'ai compris qu'il y'a une AUTRE Tunisie, une Tunisie qui vit au moyen-âge primitif, une Tunisie qui ne veut vivre que de coran, de femmes voilées/abaya, une Tunisie qui rejette totalement le développement, encore moins la modernité, quoi que hypocrites qu'ils sont, ils utilises des lampes led et des telephones portables, technologies modernes.

J'en ai déduis : ces "cheikh" ont eu TOUTE LA LIBERTE de "travailler" ces pauvres gens déboussolés, incultes et qui sont CERTAINS qu'ils ont raison, qu'ils sont dans le "vrai monde" ; cela est de la faute évidemment d'Ennahdha qui a laissé faire depuis 2011 ces "cheikh" pour faire leur prêches, mais aussi AUCUNE assistance à ces gens là, laissés à leur sort, aucune assistance culturelle, ni pour eux, ni pour le grand DANGER qui vient, leurs enfants.

Aussi, les parties politiques républicains et démocrates n'ont pas su les approcher, les convaincres, être près d'eux. mais cela aussi est difficile, car ces "territoires" sont quadrillés par les "cheikh" et échappent aujourd'hui à la République.

Il va falloir s'y mettre, sinon ce n'est pas seulement Ennahdha khwenjis que l'on aura mais encore plus leurs frères pro-Daech (vraiment pro-daech) qui seront encore plus nombreux dans 5 ans.

Le seul rempart sera Nabil Karoui, car ne comptez pas sur leurs freres Nahdha pour les "soigner" du mal qui les ronge.

Conservateur
| 10-10-2019 13:25
Contrairement à beaucoup de gens présent ici ,j écoute souvent cette personne et il a un discours facile, il exploite la religion mais c est pas sont atout, cette personne est un très fort orateur et il sait comment faire passer son message, il a obtenu 12000 voix et s il gagne son recours, après 5 ans il récoltera 100000 voix.

Fatma
| 10-10-2019 13:15
C'est normal quand on a la protection d un ex ministre de la justice a ses côtés et un passage presque régulier chez naoufell Wertani alors qu'il est interdit d entrée au Canada pour intégrisme et violences.

Aldo
| 10-10-2019 13:07
Chouf ya far ! Bilmouassal !!dis au chef de ton parti de merde celui qui se voit déjà TOZ HIKMA que nous l attendrons au moment voulu Bach NRIGLOUH comme il se doit , a prévoir un gros coussin et des couches , de sorte qu il ne pourra plus parler afin d éviter les fuites .. a ne pas oublier de lui transmettre , s il me lie c est encore mieux ...

A lire aussi

Le nouveau président de la République élu, Kaïs Saïed prêtera serment le 23 octobre 2019, affirme le

18/10/2019 12:43
0

L’homme politique et homme d'affaires tunisien Brahim Khouaja n’est plus. Il est décédé à l’âge de

18/10/2019 12:32
0

Le secrétaire général du Mouvement Echaâb, Zouheir Maghzaoui a présenté, ce vendredi 18 octobre

18/10/2019 11:26
5

« On a présélectionné 24 projets. Quatre équipes de six étudiants avaient travaillé durant tout

18/10/2019 11:12
0

Newsletter