alexametrics
Dernières news

Hamma Hammami : moi président, j’arrêterais immédiatement les négociations de l’Aleca

Hamma Hammami : moi président, j’arrêterais immédiatement les négociations de l’Aleca

 

Le candidat à la présidentielle de 2019 Hamma Hammami a accordé, ce mercredi 11 septembre 2019, une interview à Elyes Gharbi dans l'émission Midi Show sur Mosaïque FM, dans laquelle il est revenu sur son programme

 

Hammami a précisé que s’il devient président de la République tunisienne, il arrêterait immédiatement les négociations de l’Aleca (Accord de libre-échange complet et approfondi), estimant que la conclusion de cet accord détruira l’agriculture et les services. Il a aussi affirmé que selon l’Utica, l’ancien accord avec l’UE avait détruit 10.000 sociétés et privé la Tunisie de 420.000 emplois. Pour lui, il faut mettre fin à la dépendance envers plusieurs Etats, notamment la France.

 

Sur le volet de la politique étrangère, le candidat a indiqué qu’il allait rétablir la relation avec la Syrie, interdire la normalisation des relations avec Israël et annoncer son soutien public à la résistance palestinienne.

 

Autre promesse, Hamma Hammami s’est engagé à révéler toute la vérité sur les meurtres politiques et en particulier ceux de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi

S’agissant de la corruption, il a estimé que la lutte contre ce fléau est avant tout une volonté politique et qu’on ne peut lutter contre la corruption avec un corrompu au sein du système. Comme solution, il propose la réforme de l’administration, la numérisation, l’adoption des nouvelles technologies, une fermeté dans la lutte contre la corruption via l’application pure et simple de la loi.

Il estime que la lutte contre la corruption, fait partie des prérogatives du président. Dans ce cadre, il s’est dit avec l’émission de nouveaux billets bancaires pour obliger les contrebandiers à faire entrer leur argent dans le circuit parallèle en contrepartie d’un taux de 7 ou 8% payé en impôts. Il propose aussi l’usage de carte bancaire pour le payement des transactions dépassant un certain montant qu’il n’a pas spécifié.

M. Hammami veut mettre en place un noyau d’industrie militaire, tout en usant de fonds provenant de lutte contre la corruption, la contrebande et l‘évasion fiscale.

 

En ce qui concerne l’éparpillement des votes de sa famille de gauche, avec la candidature de Mongi Rahoui, Hamma Hammami estime que sa famille est la moins éparpillée par rapport aux candidatures des clans modernistes ou islamistes.

Il a souligné dans ce cadre qu’il ne considère pas cette double candidature comme une catastrophe, en précisant que les deux candidats ont un différend politique qui concerne divers sujets et positions.

 

S’agissant du clash avec Youssef Chahed, lors du débat présidentiel, Hamma Hammami a soutenu qu’il visait bien le chef du gouvernement par ses propos, mais pas en tant que personne. Pour lui, le débat était une oaccsion pour l’intepeller sur divers sujets et dossiers gérés par le gouvernement –NDLR les échecs du gouvernement Chahed– en tant que responsable notamment les dossiers des retraités, des nourissons dans les cartons, etc. Pour lui, le forme du débat était plus proche d’un test oral que d’un débat télévisé.

 

I.N

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (6)

Commenter

Ajoula
| 11-09-2019 18:03
Il ne sais que critiquer, il n'a jamais travaillé de sa vie, ce type est à placer dans une cage à cons.

SB
| 11-09-2019 17:25
HH Président la Tunisie vivra en autarcie.

A4
| 11-09-2019 17:09
hh ne sait toujours pas que Staline est mort ...

A . V .
| 11-09-2019 17:07
Anta Hamma Hammami tu ne sera jamais président de la république point barre .
Exactement comme ton collègue le voyou Makhlouf , qui veut des excuses de la France lui aussi il sait comme toi vous verrez le palais de Carthage juste le Web ou en photo dans un journal .
Profitez de gigoter il vous reste encore trois jours .

Jalloul
| 11-09-2019 16:57
Vous risquez d'attendre Longtemps pour le devenir.

Carthage Libre
| 11-09-2019 16:50
Ya Hamma, ya Hamma, ti chbik! Même la Russie est devenue capitaliste! N'en parlons pas de la Chine, hyper capitaliste (mais avec une certaine protection), n'en parlons pas de l'Albanie, autrefois un verrou pire que la Sibérie...Et toi tu veux être plus royaliste que le roi!!

Ya Hamma, ya Hamma, si tu deviens Président, Tounes sera pire que l'Algérie Socialiste fi "tonbokha", c'est à dire années 60/70.

Ya Hamma, 3andi logiciel "microsoft Brain (cerveau)" dernière génération, pour mettre à jour les "données manquantes" dans ton cerveau du monde d'aujourd'hui hhhhh

Walahi t'es sympa ya Hamma, je t'aime bien. Mais reste bien au chaud avec notre Radhia la militante et tais toi.

A lire aussi

C’est une image assez rare

15/09/2019 13:42
0

Dans son post Facebook, le président français adresse au peuple tunisien l’amitié du peuple

15/09/2019 13:16
0

L'Association tunisienne pour l'intégrité et la démocratie des élections (Atide) a relevé, ce

15/09/2019 13:07
0

Suite au décès de l’ancienne première dame de la Tunisie, Chadlia Caïd Essebsi, veuve du défunt

15/09/2019 11:41
1

Newsletter