alexametrics
Dernières news

Le ministre Mohamed Fadhel Mahfoudh présente sa démission

Le ministre Mohamed Fadhel Mahfoudh présente sa démission

 

 

Le ministre chargé des Relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et les organisations des droits de l’homme, Mohamed Fadhel Mahfoudh, a officiellement présenté ce jeudi 15 août 2019 sa démission du gouvernement.

L’ancien bâtonnier de l’Ordre national des avocats de Tunisie (Onat) se consacrera désormais à sa campagne pour les législatives. Il portera les couleurs de son parti politique Machroûu Tounes et sera tête de liste dans la circonscription de Sfax.

Une lettre de démission a été adressée aujourd’hui au chef du gouvernement, Youssef Chahed.

E.B.A.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (6)

Commenter

Jilani
| 15-08-2019 18:44
'? peine il a passé 5 mois sans rien faire et maintenant il démissionne pour devenir député soit disant qu'il va se consacrer pour les élections. Et les mois qu'il a passé au ministère payé par les contribuables sans rien faire juste pour enrichir son carnet d'adresses.

Maxula
| 15-08-2019 17:05
Ce n'est pas seulement sa démission du gouvernement qui devrait être actée, mais carrément sa renonciation à la députation qui devrait également être enregistrée !
Car avec quel visage (de traître ?) pourra-t-il un jour affronter les gens du Front Populaire, les vrais, ceux qu'il a lésés en attribuant arbitrairement à un parti de félons, à l'image de leur "prétentieux candidat", le nom du "Front Populaire" dont Hamma et ses camarades sont et demeurent les légitimes propriétaires, ayant pris, et avec raison, la précaution de l'enregistrer à l'INNORPI (*).
Mahfoudh devrait se suffire de son boulot de baveux plus rémunérateur. Il pourra même envisager de prendre en charge la défense des intérêts de Rahoui & Co. sachant qu'ils n'ont AUCUNE CHANCE eux, d'arriver au pouvoir !
A moins bien sûr qu'ils ne fassent des offres de services aux mieux disants parmi leurs nouveaux maîtres, bien installés au pouvoir ?
Maxula.
(*) Institut national de normalisation et de la propriété industrielle.
Ceux qui accusent H.H. d'avoir accaparé le nom du "Front Populaire", lui ont finalement donné raison en s'appropriant illégalement eux-mêmes le nom, avec la complicité de MF Mahfoudh, lequel porte bien mal son nom !

trés bien
| 15-08-2019 15:42
c'est correct et moral c'est pas comme beaucoup d'autres ils veulent du beurre et l'argent du beurre pour ne pas citer des noms am yousef notre epicier du coi qui veut devenir présidentiale entre nous sans l'aval des khwajiyas il ne pas pourra aller loin rabi y3inou 3la 7amltou

Hadou
| 15-08-2019 14:23
Vous verrez bien que tous ceux qui présentent leur demission resteront à leur poste au moins pour encore 6 mois si ce n'est plus..car y'aura pas de parlement..et puis le résultat des élections ne permettra pas la formation d'une coalition pour gouverner...

Bob
| 15-08-2019 14:09
Il avait un poste pour faire la sieste, il cherche un autre pour ronfler. Le tout au frais de la princesse qui n'a plus rien à manger.

MH
| 15-08-2019 12:34
'?a devrait être comme ça pour tous ceux participant aux élections.

A lire aussi

Ces services ont, jusqu’à présent, récupéré environ 256 hectares de terrains domaniaux spoliés à

22/08/2019 12:31
0

Le ministre de la Défense nationale et candidat à la présidentielle anticipée de septembre,

22/08/2019 12:23
0

Les journées remplies d’activités palpitantes du président du parti « Au cœur de la Tunisie », Nabil

22/08/2019 11:43
4

Un accord a été établi entre l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie) et la

22/08/2019 10:44
1

Newsletter