alexametrics
Dernières news

L’ARP échoue à élire les membres de la cour constitutionnelle

L’ARP échoue à élire les membres de la cour constitutionnelle

 

 

La plénière consacrée ce mercredi 10 juillet 2019, par l'Assemblée des représentants du peuple,  à l’élection des membres de la cour constitutionnelle s’est soldée par un échec.

En effet, aucun des candidats n’a obtenu les 145 voix nécessaires à son élection. 172 députés ont participé au vote.

 

 M.B.Z

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (10)

Commenter

khadija
| 11-07-2019 12:40
Car ils sont persuadés que ce dernier ne passe pas et donc BCE ne pourra pas désigner les membres que la constitution lui prévoit donc véto d,Ennahdha en attendant le prochain président

rym
| 11-07-2019 12:19
Ennahdha s'entête à placer ce grand seigneur du droit constitutionnel...marre de lui et de Sana B Achour les combinards ne veulent mettre que des combinards

Tunisien
| 10-07-2019 22:00
Doit-on en arriver à reproduire le scénario de 2013...
A priori les abrutis ne réagissent ps autrement...
Certains ne semblent pas tirer la leçon de certains événements, du genre, scénario de 2013, le puche en Egypte, le soulèvement en Algérie ou en Somalie, pour ne citer que ces quelques événements....
En prenant du recule, je dois dire que le visionnaire Bourguiba et après lui Ben Ali ont bien compris la mentalité des attardés et ont agit et réagit en conséquence.

Citoyen_H
| 10-07-2019 19:54
étape échoue.

A 1000%, il doit s'agir de la horde de députés ayant fait parti de la dreamteam de la troika.
Ils sont plus que conscients que si cette cour constitutionnelle finisse par être formée, le couperet de la guillotine tombera de lui même sur la nuque de ces auteurs du chaos que l'on vit depuis 2001, et cela sans la présence d'un bourreau.

Ces "criminels" paniquent. Ils tremblent de toute leur graisse fraichement acquise. Ils ont chopé une diarrhée chronique depuis les derniers sondages et ils feront tout pour faire échouer ce processus, tant qu'ils ne réussiront pas à placer leurs trojans, unique assurance vie qui leur reste en main.

La transparence et l'objectivité n'ont jamais fait parti des principes de base de ses affamés va-nus-pieds.

Seuls leurs intérêts personnels et leur pérennité comptent.
La populace 2.0, issue de la hightech de l'ignorance est devenue un lourd fardeau
Qu'elle aille se faire voir.














veritas
| 10-07-2019 19:09
....comme il essaye de faire croire ...
....de mauvais rêves...

Zut et flûte
| 10-07-2019 18:20
L'ARP échoue à élire les membres de la Cour Constitutionnelle comme la défunte ANC en son temps avait échoué d'écrire la Constitution dans les temps jusqu'à ce qu'elle soit mise sous curatelle.

C'est l'éternelle question du respect des délais;une fois installés dans les fauteuils,on prend peu à peu ses aises ,encouragés il faut le préciser par toute une cour partisane....

Et pour peu que ces sièges de responsabilité soient occupés en nombre conséquent par d'affamés opportunistes plaçant leurs vils intérêts personnels au dessus de la Raison d'Etat,les choses traînent et finissent par capoter...

Alors faudrait-il en arriver comme en 2013 à voir deux camps au bord de l'affrontement (celui de la kasbah et celui du Bardo) pour que la Société civile se réveille enfin au point de mettre en veilleuse la défunte ANC?

Pourtant la dernière alerte occasionnée par les soucis de santé du président de la république aurait dû nous faire prendre conscience que les ennemis de la Tunisie veillent au grain:
Les chaînes d'info étrangères relayaient à qui mieux-mieux ce vide juridique occasionné par l'absence d'une cour constitutionnelle chargé de statuer en cas de vide occasionnel ou permanent causé par la vacance du poste de président de la république escomptant dans leur for intérieur à ce que la Tunisie rejoigne l'impasse politique dans laquelle se sont infiltrés ses voisins libyens et à un degré moindre algérien;

La solution direz-vous? et bien je persiste à croire qu'elle ne pourrait venir là-aussi du seul président de la République,gardien de la constitution qui pourrait après avoir promulgué et officialisé la date des prochaines élections,être amené à parfaire sa mission d'Homme d'Etat ayant marqué de son empreinte cette période de transition démocratique 2011-2019 en secouant le cocotier afin d'accoucher de cette Cour constitutionnelle quitte à le faire au forceps.

veritas
| 10-07-2019 18:18
Ennahba fait tout pour bloquer tout processus qui ne lui garantit pas sa pérennité et qui risque de mettre en danger l'étouffement des procédures qui lui concerne autrement dit le pays est pris en otage depuis 2011par la secte du gourou ,cette prise d'otage ne sera dénouer qu'avec la force rien ne peut se substituer a la force et aux bras de fer qu'il faut engager contre ses otages (ses colons) .il ne faut pas compter ni sur les élections ni sur aucun processus démocratique car les khwanjias ne ratent jamais de détourner tout processus pour le transformer en leur faveur par le biais des infiltrations dans tout les rouages de l'etat sous l'égide de l'organe sécrète d'ennahba qui sévit dans le pays pire qu'une puissance étrangère avec ses services secrets.
La solution est connu il faut taper très fort sur la table et sortir tout les dossiers brûlants qui concerne les khwanjias pour éclaircir l'opinion publique et la communauté internationale concernant ce pseudo parti islamistes modéré et démocrate qui a provoqué la faillite du pays qui est sa mission essentielle depuis qu'il s'est accaparé du pouvoir par la ruse ,le mensonge et l'hypocrisie et non pas démocratiquement comme ils' essaye de faire croire pour induire les gens en erreurs et les endormir,ceux qui croient que les khwanjias quitteront le pouvoir par les urnes se trompent et font de mauvaises rêves.

MFH
| 10-07-2019 17:23
Les conditions préalables pour que des laïcs modernistes et religieux endoctrinés arrivent à vivre ensemble dans un régime démocratique, ne sont, malheureusement, pas encore réunies chez nous. Arrêtons de rêver.

Ahmed
| 10-07-2019 16:39
Svp

Momo
| 10-07-2019 16:06
Ils se dépêcheront de trouver des compromis.

A lire aussi

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a présidé aujourd’hui, mardi 23 juillet 2019, à la Journée

23/07/2019 14:45
0

Le dépôt des listes pour les législatives a débuté depuis hier et les noms des têtes de liste des

23/07/2019 13:07
1

La société immobilière Simpar a réalisé à fin juin 2019 un revenu global en hausse de 74,66%,

23/07/2019 12:54
0

Le député de la Coalition nationale, Sahbi Ben Fredj est revenu dans un post partagé ce mardi 23

23/07/2019 11:15
12

Newsletter