alexametrics
jeudi 01 décembre 2022
Heure de Tunis : 15:23
Dernières news
Congrès constitutif du Mouvement destourien : Le parti revendique son héritage bourguibien
13/08/2016 | 15:46
3 min
Congrès constitutif du Mouvement destourien : Le parti revendique son héritage bourguibien

 

C’est dans un esprit qui s’est voulu hautement patriotique qu’a été organisé, ce samedi 13 août 2016 le congrès constitutif du Mouvement destourien à l’ancien siège central du RCD à la Kasbah, lieu désormais transformé en Théâtre de ville.

 

Abir Moussi, qui était jusqu’ici coordinatrice du parti, a été désignée, lors de ce congrès, présidente du mouvement succédant ainsi à son président sortant Hamed Karoui. Hatem Laâmeri a, quant à lui,  été nommé secrétaire général du parti.

 

L’évènement qui coïncide avec le jour de la fête nationale de la Femme et celui du 60ème anniversaire du Code du statut personnel (CSP), a réuni près de 1200 militants et personnalités politiques, tels que Abderrahim Zouari ainsi que des délégations diplomatiques venues de l’étranger, comme l’ambassadeur d’Algérie et du Soudan.

 

Abir Moussi a lors de son speech déclaré : « Aujourd’hui, nous fêtons ce Congrès constitutif du mouvement destourien. Notre mouvement n’est pas mort ! Nous sommes ici chez nous dans ce lieu hautement symbolique qui est notre demeure. Nous ne sommes ni au stade de Radès, ni au Kram ni à la Kobba d’El Menzah… . Ce moment est un moment historique ». S’adressant à l’auditoire elle a déclaré : « Voilà ce qu’a laissé le leader Bourguiba : des hommes ».

 

Une lettre du chef de l’Etat, Béji Caïd Essebssi, et adressée au mouvement a été lue par la présidente. Le chef de l’Etat y félicite le mouvement pour le congrès tenu et lui souhaite du succès tout en expliquant les raisons pour lesquelles il a décliné l’invitation.

 

La présidente du mouvement a également évoqué la révolution tunisienne de 2011 et la persécution entamée contre les destouriens. A ce sujet elle a déclaré : «  Depuis 2011, nous avons été diabolisés, nous sommes devenus une marchandise aux mains des partis et nous n’accepterons plus cela. Le mouvement destourien est une pensée, une patrie, un message ce n’est pas juste un parti, il ne va pas se disloquer aussi facilement. A tout ceux qui respectent les principes bourguibiens nous tendons la main ». Les réalisations de Farhat Hached, du leader Habib Bourguiba et de Zine El Abidine Ben Ali ont été évoquées, la femme tunisienne saluée et les 60 ans du CSP hautement applaudis. A la femme tunisienne Abir Moussi a appelé à «  Continuer de lutter pour nos acquis mais aussi nos droits futurs ».

 

Après avoir entonné l’hymne national, observé une minute de silence en hommage au leader Habib Bourguiba et aux martyrs, la Fatiha a été récitée par un cheikh. S’en ai suivi le discours de Hamed Karoui dans lequel il a déclaré : «  Cet hymne national que nous entonnons est d’abord celui du parti destourien fondé par le leader Habib Bourguiba. Même Béji Caïd Essebsi est destourien….Ce parti a contribué à l’éducation de générations de Tunisiens. Certains pensaient que ce parti était fini, ils ont tort ! ». Hamed Karoui s’est également exprimé sur la loi de la réconciliation nationale. A ce sujet il a indiqué que la formation du gouvernement de Youssef Chahed ne pourra rien apporter tant que cette loi ne sera pas votée. Sur la justice transitionnelle, il a déclaré : « Nous sommes plus dans une justice de la vindicte qu’une justice transitionnelle et pour la corruption, avant, elle était familiale, aujourd’hui elle s’est  démocratisée ».

 

Enfin, Hamed Karoui a dénoncé des manœuvres douteuses provenant de certains partis, comme il l’a indiqué lui-même : «  Certains veulent nous attirer pour avoir plus de poids aux élections municipales de 2017. Qu’ils sachent que le parti destourien se suffit à ceux qui croient en lui ». Il a ajouté qu’il fallait faciliter le retour en Tunisie de certains hommes d’affaires qui se disent aptes à jouer un rôle positif pour le pays.                                   

 

 K.H               

13/08/2016 | 15:46
3 min
Suivez-nous

Commentaires (20)

Commenter

Mansour Lahyani
| 17-08-2016 08:54
Bravo ! Vous nous en donnez une nouvelle et éclatante confirmation.

EL OUAFY avec Y à la fin
| 15-08-2016 20:04
Vous pouviez pas me complexez ; je suis toujours très éduquer que vous .Il me semble que vous n'étiez pas un Tunisien votre comportement particulière .En tous les cas le président Ben Ali est mieux dix mille fois que vous comme vous connaissez que de dénigrer votre charabiya d'insulte.

Mansour Lahyani
| 15-08-2016 11:35
A travers votre charabia, j'ai cru lire le mot « respect » : je vous suggère de garder votre respect pour votre infâme Ben Ali, et de vous contenter d'écrire en arabe, vous vous feriez peut-être un peu mieux comprendre...
Quant à moi, je ne vous salue pas, et ne vous exprime pas mes respects!!

EL OUAFY avec Y à la fin
| 14-08-2016 21:31
Si je ne suis pas un homme respectable d'après vous je me sens que je suis fort que vous gardez un peu vos sang froid merci et contrôlez vous avant d'exprimer le conneries chez qui mois ou vous ! il me semble que vous étiez un homme très faible dépourvue de moral chez vous la jalousie existe le président Ben Ali est mieux que vous allez prendre un peu de politesse ( par mes respects )

EL OUAFI
| 14-08-2016 19:10
Mr Mansour Lahyani bonjour cette jeune journaliste en herbe a herité la courbette, tout en prenant ses précautions de la tournure des événements, sur tout en cette période de marchandage des préposés futurs postes ministériels.
Tambouriner utile glorifier, l'incontestable,mettre en sourdine les sujets qui fâche, c'est moins risqué on ne sait pas de quel côté on tombe !
Mr Lahyani vous l'avez démasqué,espérons qu'elle lise votre commentaire, cordialement à vous(Manai)

EL OUAFY avec Y à la fin
| 14-08-2016 17:09
Peu être ce que vous exprimez est partagé entre la majorité des Tunisiens et Tunisiennes il viendra que la patience s'épuisera et la majorité de la société civile Tunisienne réclamera le retour de ce président qui était limogé pour des raisons stratégiques ( éliminer le système de Mouamaar Kaddafi) en risquant avec le destin d'un peuple ( Tunisien ) qui ne mérite pas cette situation indigne .tout est claire et même les incompétents en politique le découvre .Mais à l'avenir il faut que le peuple ne fait de confiance à quiconque et qu'il attache sa ceinture de sécurité .

Mansour Lahyani
| 14-08-2016 16:50
El Ouafy, même avec Y à la fin, peut être vous étiez un homme respectable ??? A lire vos conneries, je n'en ai plus tellement l'impression...

EL OUAFY avec Y à la fin
| 14-08-2016 16:43
Lahyani peut être vous étiez un Marocain .
le président Ben Ali est un président qui avait garantie la paix sociale une économie puissante comme la Tunisie est rentait dans un impasse sans usé et ce depuis le départ volontaire de cet homme qui tiendrait le pouvoir à bras de fer sans relâche .

Gargantuesque
| 14-08-2016 15:25
Le parti Destourien de Bourguiba , al tajamo3 al DOUSTOURI el dimocrati RDC de Ben Ali Hamed Karoui, Abir Moussi ....
l'histoire s'imbrique... la nouvelle présidente du parti surfe sur une vague politique maintenant qu'elle est présidente peut être va t elle réussir a faire pression pour que la loi de réconciliation nationale soit discutée .....