alexametrics
mercredi 22 mai 2024
Heure de Tunis : 12:41
Dernières news
Hatem Mziou : nous appelons le président de la République à intervenir !
14/05/2024 | 12:38
2 min
Hatem Mziou : nous appelons le président de la République à intervenir !

 

Le président de l'Ordre des avocats, Hatem Mziou, a indiqué, mardi 14 mai 2024, que l’avocatie tunisienne refuse d’être instrumentalisée dans des conflits politiques et ne tombera pas dans le piège de l’escalade.

 

 

« Ce qui s’est passé à la Maison de l’avocat est inacceptable, quel message veut-on nous adresser ? (…) nous n’avons jamais dit que nous étions contre l’État. Bien au contraire, nous sommes avec un État qui respecte la loi et les institutions et nous appelons à une justice équitable et indépendante. Personne n’est au-dessus de la loi certes, mais personne n’est non plus en dessous de la loi » a déclaré Hatem Mziou lors de la conférence de presse qui a suivi l’arrestation musclée de Mehdi Zagrouba et le saccage de la Maison de l’avocat.

« Nous n’irons pas vers l’escalade ou l’instrumentalisation politique, jamais nous ne laisserons faire car nous avons foi en l’État et l’avocatie tunisienne a toujours été et sera toujours indépendante. Il s’agit d’un tournant historique et nos décisions seront à la hauteur du moment (…) nous appelons à la raison, au président de la République, nous n’avons aucun problème avec personne, au contraire vous m’avez assuré de votre respect lors de notre entrevue et nous vous appelons à intervenir d’urgence (…) chaque personne qui a commis une violation de la loi doit en assumer la responsabilité devant une justice indépendante, sans usage de la force et dans le respect des droits et des libertés (…) nous allons défendre nos confrères et tous les journalistes et les syndicalistes qui ont le droit de bénéficier d’une justice équitable et de leur droit à la défense » a-t-il conclu.

 

 

Les forces de l’ordre ont pris d’assaut une nouvelle fois la Maison de l’avocat, lundi 13 mai 2024, pour arrêter l’avocat Mehdi Zagrouba. Ils ont saccagé les lieux et agressé le concerné par la descente, mais aussi certains avocats présents sur place.

Selon les témoignages de plusieurs avocats présents, une dizaine d’hommes se sont introduits dans la salle où se trouvait Mehdi Zagrouba en compagnie de l’ancien bâtonnier Chawki Tabib et des avocates Kalthoum Kennou et Islem Hamza.

 

C’est la deuxième fois en moins de 48 heures que des policiers prennent d’assaut la Maison de l’avocat, des faits sans précédent dans l’histoire de la Tunisie. Le jour précédant c’était pour arrêter l’avocate Sonia Dahmani.

 

 

 

M.B.Z 

14/05/2024 | 12:38
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Abir
Le duplicata de son précédent de
a posté le 15-05-2024 à 05:19
Il veut jouer le même jeu que Bou Derbala , satisfaire le pouvoir pour finir président de parlement ou autre chose ! C est un bâtonnier opportuniste, donc un mauvais choix
Chelbi
Sans moelle
a posté le 14-05-2024 à 17:47
Regardez comment il revient a sa douceur et gentillesse. Et crie au secours au coupable!
La merdicrature ne saurait pas se reproduire sans la complicité de ce type. Il veut garder une ligne de favoritisme avec cette merdicrature parce qu'elle lui a rendu un grand service en emprisonnant certains dirigeants nahdhaouis. C'est la seule raison qui motive ce type pour se mettre à ventre devant la merdicrature.
Un jour il tournera sa veste et dira: j'ai milité à coté de mes collègues comme tous les salopards qui profitent de la merdicrature et finiront par tourner la veste le jour ou elle tombe. Mais je pense que l'erreur du 15 Janvier 2011 sera difficile à répéter. Comme disait Einstein: l'idiot est celui qui répète la même expérience dans les memes circonstances et s'attend à des résultats différents.
Nephentes
Tyrannie et Folie
a posté le 14-05-2024 à 15:08
C'est le président en personne qui a ordonné le saccage de la Maison de l'Avocat
Fethia
¿? ¿? ¿?
a posté le 14-05-2024 à 14:33
Vous refusez l'instrumentalisation politique. Les avocats ne font que de la politique. Toute l'affaire de l'avocate est une instrumentalisation politique depuis le début.
LMT
Timide
a posté le 14-05-2024 à 14:26
'?tant donné ce qui s'est passé tout récemment, il s'agit là d'une réaction plutôt tiède et timide. Ce bâtonnier aurait mieux fait d'aller se coucher car son discours s'apparente davantage à delà lèche.
Guide de tourisme
Ben voilà
a posté le 14-05-2024 à 14:17
Au lieu de " proletaires de tous les pays..." on va dire " délinquants de Tunisie réfugiez vous fi dar El mou7ami"
Abir
Je suis avec la liberté d'expression et tout innocent-te emprisonier-ère mais:
a posté le 14-05-2024 à 13:53
Vous n'êtes pas à la hauteur de votre profession, quand c'était votre collègue Femme ABIR MOUSSI , vous n'avez pas fait tawla wa krassi et sonner la sonnette d'alarme ou manifester pour elle, alors qu'elle a fait des sacrifices pour ce bled et pour ce peuple jusqu'à se faire tabassée par vos collègues les kwanjias ! Soyez cohérents-tes avec vous mêmes et Avocats-tes de principe et ce ne pas à la tête et au nom de victime ! Maintenant vous pouvez courir , la machine à démarrer le 3 octobre, jour où ABIR MOUSSI est séquestrée ! Bonne chance
The Mirror
Le Président l'a dit et répété: il n'intervient pas dans la Justice
a posté le 14-05-2024 à 13:13
Le citoyen que je suis, ne comprend pas l'aberration, l'incohérence, la contradiction et l'irresponsabilité de certains citoyens qui ont affaire avec la Justice:

- d'une part, ils accusent le Président Said d'ingérence dans les affaires de la Justice lorsque la Justice fait son travail
- et d'autre part, ils demandent au Président Said de s'ingérer dans les affaires de la Justice, également lorsque la Justice fait son travail

Non Messieurs, en Tunisie actuelle, il y'a des Institutions qui travaillent, chacune selon ses attributions et ses compétences, fixées par la Constitution 2022 de la République tunisienne.

Laissez donc le Président en dehors de la Justice, et laissez la Justice accomplir son travail, en toute indépendance.
Der Spiegel
Une chose est sûre : il dit beaucoup de choses
a posté le à 15:12
Parce que quand il convoque la Jafel et s'amuse à l'emmener un peu partout avec lui, c'est juste pour sa bonne compagnie..

Ne vous moquez pas de nous ! Des instructions oui, des institutions indépendantes non !
veritas
Du pipeau
a posté le 14-05-2024 à 12:55
Les avocats ne garantissent rien il roule pour leur blé et rien d'autres ils s'en foute royalement de tout le monde '?'il parle de justice quand il s'agit d'eux seulement'?'.que des slogans trompeurs.