alexametrics
mercredi 05 octobre 2022
Heure de Tunis : 10:09
Dernières news
La BNA parraine cinq jardins d’enfants au Kef, Tozeur, Kairouan, Kébili et Tataouine
04/07/2022 | 19:05
4 min
La BNA parraine cinq jardins d’enfants au Kef, Tozeur, Kairouan, Kébili et
Tataouine

 

Afin de célébrer l’obtention du titre de la « Meilleure Banque RSE 2022 » décerné par le Forum International de la RSE, la BNA a décidé de réaffirmer son engagement social et envers les Tunisiens et les Tunisiennes en concluant un accord de parrainage avec le ministère de la Famille, de la Femme, de l’Enfance et des Personnes âgées. La banque a organisé, jeudi 30 juin 2022, une cérémonie au Théâtre by BNA. La cérémonie ne visait pas seulement à célébrer cette concrétisation, mais à réaffirmer plus que jamais son engagement socio-éco-responsable.

A travers cet accord, la BNA s’engage à parrainer cinq établissements de jardins d’enfants publics situés au Kef, Tozeur, Kairouan, Kébili et Tataouine. La banque a insisté sur la mise en œuvre de l’Objectif de développement durable 4 : éducation de qualité. Ceci afin de fournir à la jeunesse tunisienne un cadre agréable et propice à l’apprentissage dès leur plus jeune âge. La BNA se veut l’un des acteurs majeurs dans la garantie de l’accès à toutes et à tous à une éducation équitable, gratuite et de qualité tout au long des différentes étapes de la vie.

 

 

 

S’exprimant à cette occasion, le directeur général de la BNA, Mondher Lakhal, a présenté les grands axes de la stratégie RSE de la banque en revenant, notamment, sur les précédentes actions entreprises tant sur le plan culturel, sportif, social, environnemental ou encore éducatif. « Ce trophée est une véritable consécration traduisant nos convictions. Nos collaborateurs croient en un devoir de restitution envers l’école publique au sein de laquelle on avait suivi nos études. Nous avons posé une vision de notre démarche… Nous avons ratifié le Pacte mondial des Nations-Unies et nous avons mis en place un système de gestion environnementale et sociétale », a-t-il ajouté.

Mondher Lakhal a estimé que la BNA se devait d’intervenir. Il a évoqué la fragilité de la situation des finances publiques. Il a évoqué les interventions dans le passé de la banque afin de réhabiliter des écoles et des hôpitaux. Il a, également, cité la création de terrains de sport dans certaines zones telles que Kébili et Rjim Maâtoug. Il a insisté sur la garantie de l’égalité des chances notamment pour les jeunes. Il a rappelé que ces derniers s’étaient illustrés durant les Jeux olympiques. « Nous étions là où le devoir nous avait appelés… Nous avions conclu un accord avec le ministère de l’Éducation afin de réhabiliter des écoles… Nous n’avons pas hésité à accompagner le ministère de la Femme dans ce projet », a-t-il déclaré.

 

 

 

La cérémonie s’est déroulée en présence de Marouen Abassi, gouverneur de la Banque centrale de Tunisie, Sihem Nemsia, ministre des Finances, Hayet Ketat, ministre des Affaires culturelles, Fethi Sellaouti, ministre de l’Education, Amel Moussa Belhaj, ministre de la Famille, de la Femme, de l’Enfance et des Personnes Agées, et Nejia Gharbi, présidente du Conseil d’administration de la banque.

La BNA avait démontré son attachement et son engagement RSE, aussi, par l’inauguration, à la même date d’un club de chant dédié au personnel de la banque qui vient ancrer davantage la vision et la conception du modèle d’entreprise que la BNA souhaite bâtir, à savoir « le management par la confiance ». La banque a, également, mis à disposition de ses collaborateurs une salle de sport. Ces derniers bénéficieront d’un espace aménagé dans le but de leur offrir la possibilité de dépenser leurs énergies et de bénéficier de l’effet positif de l’effort physique. Ces deux actions s’inscrivent dans le cadre de l’Objectif de développement durable 3 : « Santé et bien-être » et l’objectif 8 : « Travail décent et croissance économique ».

 

 

 

Le projet de réhabilitation sera achevé d’ici la fin de l’année 2022. Il est estimé à une valeur totale de près de 500 mille dinars. « L’éducation est un droit humain fondamental et une force pour le développement durable et le développement de la société qui a besoin de l’éducation pour doter tous les individus des connaissances, des compétences et des valeurs nécessaires pour leur permettre de vivre dans la dignité, de se construire une vie et de contribuer à l’essor continu de la société tunisienne », a ajouté la banque dans un communiqué de presse.

 

 

 

 

 

S.G

04/07/2022 | 19:05
4 min
Suivez-nous