alexametrics
mercredi 05 octobre 2022
Heure de Tunis : 10:33
Dernières news
Mise en échec d'une attaque terroriste visant une agence bancaire à Sfax
02/07/2022 | 14:04
1 min
Mise en échec d'une attaque terroriste visant une agence bancaire à Sfax

Le ministère de l’Intérieur a annoncé, ce samedi 2 juillet 2022, dans un communiqué, le démantèlement d’une cellule terroriste active dans la ville de Sfax planifiant de s’attaquer à un établissement bancaire de la région. Il s’agit d’une opération d’ « approvisionnement », devant servir à collecter de l’argent en vue de financer des actes terroristes dans une des zones de conflit.

 

Un guet-apens a permis l’arrestation de trois individus qui ont avoué être adeptes de la pensée takfiriste et jihadiste et visant « les biens des non-musulmans ». Ils ont aussi affirmé, lors de leur interrogatoire, planifier une attaque contre une agence bancaire guettant une opération d’alimentation de fonds. Il s’agit d’un « plan bien ficelé », selon le ministère de l’Intérieur, comprenant utilisation d’une arme et prise d’otages.

 

Les personnes arrêtées ont été déférées devant le pôle de lutte antiterroriste et des mandats de de dépôt ont été émis à leur encontre.

 

R.B.H

02/07/2022 | 14:04
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Houcine
Encore un échantillon des '?uvres des démocrates islamistes.
a posté le 02-07-2022 à 19:10
Nous étions en démocratie sous Ennahdha, une chanson dont le refrain fait des émules.
Oui, nous pouvions nous exprimer, avec la main sur la couture du pantalon, clamer que nous vivions en démocratie.
Il fallait subir les fanatiques excommunicateurs, de fatwa en fatwa, et de mosquée en homélie, on devait se résoudre à opiner où on nous indique.
Les journalistes insultés, les citoyens surveillés, toutes les institutions phagocytées ou presque, des magistrats aux ordres, un ministère de l'Intérieur objet de captation et qui revenait de fait à Ennahdha sous tout gouvernement.
Les partis achetés, comme Kalb tounis, dont le chef fut élargi sur ordre de Ghannouchi pour aussitôt signer le pacte auquel il fut invité, contraint ou désireux de partager les prébendes.
Les vrais opposants, ceux qui avaient vu clair. assassinés et on attend des années après qu'un juge veuille incriminer les commanditaires. Connus.
Des juges mis à la porte par Bhiri, et des fonctionnaires triés sur le volet pour occuper les postes de décision.
Je pourrais écrire des pages, et il n'en suffirait pas pour remettre en mémoire les méfaits de ces "démocrates" islamistes.
Leurs soutiens achetés au pays, mais aussi leurs complices, comme l'AIPAC, officine juive sioniste qui fêtait notre bon zelote islamiste Ghannouchi.
Des lobbys sont actifs, partout, y compris au sein des organes de pouvoir de l'Empire, qui ont beaucoup d'amour pour nos islamistes, et pas un mot de compassion pour les Arabes tués partout, au Yémen, en Syrie, en Palestine...
Voilà la réalité.
Les terroristes sont les amis de ceux qui nous intiment l'ordre de nous démocratiser, de faire dabs l'inclusion, autrement dit, de laisser le champ libre à leurs serviteurs, nos islamistes.
Nous aurions, selon un illuminé, abordé en terre de démocratie avec et sous la houlette des "frères".
Il faudrait n'avoir ni mémoire, ni capacité d'analyse, pour tenir un tel propos.
La démocratie est une culture.
Elle nécessite des capacités qui semblent absentes chez les contempteurs.
Il y faut des conditions sociales, savoir l'acceptation du conflit comme consubstantiel à toute problématique sociale.
Et, le vouloir utile pour dialoguer, dans le respect, afin de traiter son objet sur le mode civilisé.
Cela, enfin, suppose de savoir lire, écouter, chercher à comprendre, être ouvert au monde et aux autres.
Donc, ne pas traiter l'autre en rival, ennemi souvent, à raison de ses positions. Mais, tenter de comprendre le pourquoi.
'? une réserve près, on ne peut, on ne doit pas, selon moi, en accepter l'augure avec les terroristes, les assassins, les fanatiques qui vous jettent l'acide au visage d'une femme ou appellent au meurtre.
Je laisse de côté, les egirgeurs, les violeurs d'enfants, qui ont trouvé des défenseurs chez les islamistes.
C'est tout pour aujourd'hui.
On peut rure de tout... Mais, pas avec tout le monde, disait feu Desproges.
'?tonnant, non !

Sixtus
Encore
a posté le 02-07-2022 à 17:06
Encore des timbrés
Citoyen_H
JUSTE POUR RIRE ET PAR CURIOSITé
a posté le 02-07-2022 à 16:04
Béllé8i, faites les comparaitre devant un des cinquante-sept magistrats révoqués !!!!!






DHEJ
Ils seront mis en liberté
a posté le à 17:17
D'ailleurs qu'attend le Ministère public pour convoquer Dalila M'SADAK pour avoir appelé à la rébellion?!
Citoyen_H
CA RESTE à VOIR
a posté le à 19:27
Ohé, les ripoux virés à coups de pieds dans les fesses, désignez à un de vos experts en flouss él 7rame, cette petite affaire !!!!!