alexametrics
mercredi 29 mai 2024
Heure de Tunis : 10:54
Dernières news
Anouar Ben Ammar : Ennakl Automobiles a prouvé sa résilience
19/04/2024 | 19:15
8 min
Anouar Ben Ammar : Ennakl Automobiles a prouvé sa résilience

 

« 2023 a été une bonne année pour Ennakl Automobiles, où l’entreprise a repris sa place de leader sur le marché des véhicules légers, malgré les divers challenges relevés haut la main grâce à la résilience de la société, à la notoriété de ses marques et la qualité de ses produits appréciés par la clientèle », a indiqué son directeur général, Anouar Ben Ammar.

Et c’est ce qui ressort de l’Assemblée générale ordinaire d’Ennakl Automobiles pour l’exercice 2023 qui s’est tenue, dans une bonne ambiance, vendredi 19 avril 2024, au siège de la société et exactement dans son centre de formation, sous l’égide du président du conseil d’administration du concessionnaire Ibrahim Debache, et son DG M. Ben Ammar.

 

 

Le DG a ainsi expliqué que 2023 a été une année pleine de challenges, caractérisée par deux phases : un début d’année difficile avec une inflation à deux chiffres, un taux directeur élevé influant sur les charges financières outre des conditions économiques difficiles avec un déficit important de la balance commerciale et des avoirs en devise qui ont été diminués à 90 jours poussant le ministère a rétrécir les quotas d’importation de 20% en juin 2023, puis une amélioration à la fin de l’année.

Les difficultés des finances publiques ont obligé l’État à faire des restrictions pour les importations pour préserver les avoirs en devises et cela s’est traduit par la décision de baisser les quotas de 20%.

55.813 immatriculations ont été effectuées en 2023 contre 55.454 immatriculations en 2022, soit une hausse de 0,6% au niveau du marché des véhicules légers (VL) (les chiffres comprennent les restes des stocks de 2022, ndlr). Le marché des voitures particulières (VP) a ainsi enregistré une augmentation de 2,2% (42.835 immatriculations en 2023) alors que le marché des véhicules utilitaires (VU) a régressé de 4,4% (12.978 immatriculations en 2023).

 

 

Ennakl Automobiles avec l’ensemble de ses marques a terminé 2023 à la première place avec une part de marché de 13% et 7.063 véhicules vendus sur l’ensemble de l’année, enregistrant une hausse de 26%, a indiqué M. Ben Ammar.

Ses immatriculations sur le marché VP ont progressé de 22%, pour atteindre 6.265 immatriculations pour une part de marché de 14,6%, sachant que le VP a représenté 77% du marché global. Au niveau du marché des véhicules utilitaires (VU), Ennakl a enregistré une progression de 59% alors que le marché global est en baisse. Il a accaparé 6,1% de part de marché, avec 798 immatriculations en 2022.

En outre, la branche de vente de véhicules d’occasion "Ennakl Occasion" (ex Das WeltAuto) a enregistré une hausse de 64% pour un chiffre d’affaires en hausse de 59%, alors que l’activité location Hertz, la progression du chiffre d’affaire a été de 25%.

« La richesse en termes de marques et de produits constitue une très grande diversité pour nous, dans la mesure où l’entreprise couvre tous les secteurs de l’automobile en Tunisie, allant des marques généralistes Volkswagen, Škoda et Seat, aux marques prémiums, Audi et Cupra, et les marques ultra premium avec Porsche. On est parmi les premiers en termes de richesse et de produits pour couvrir tous les besoins de la clientèle. Outre l’incorporation à partir de 2022 de Renault Trucks, qui est une activité traditionnelle, d’où les bons résultats réalisés », a expliqué le DG. Et d’estimer que les conditions économiques devront s’améliorer encore en 2024.

Par ailleurs, le concessionnaire œuvre actuellement à fournir une offre en voitures populaires en 2024. Les négociations sont actuellement en cours avec le constructeur pour une populaire Seat, mais cela s’annonce difficile avec le prix plafond de 35.000 dinars fixé par l’État, avouent certains dirigeants à Business News.

 

 

Côté performances, le résultat net a augmenté de 11% pour se situer à 34,78 millions de dinars (MD). Son chiffre d’affaires a, par contre, de 29,6%, atteignant 645,12 MD en 2023 contre 497,4 MD en 2022.

Le résultat net consolidé s’est situé, quant à lui, à 40,31 MD en 2023 contre 42,35 MD en 2022 enregistrant une diminution de 4,8%. Le chiffre d’affaires consolidé a, quant à lui, augmenté de 25,6%, passant de 568,72 MD à 714,51 MD, entre 2022 et 2023.

Selon le rapport des commissaires aux comptes, l’activité vente des véhicules neufs ayant rapporté 606,61 MD, celle de vente de pièces de rechange et lubrifiants 19,95 MD, celle des véhicules d’occasion 12,81 MD, celle des travaux atelier 2,93 MD et celle de la vente d’accessoires de véhicules neufs 2,82 MD.

Ennakl Automobiles distribuera au titre de 2022 un dividende qui s’élève à 21 MD. Les actionnaires auront droit à un dividende de 0,7 dinar par action, mis en paiement à partir du 10 juillet 2024. En outre, le cours de l’action à Tunis a progressé de 6% en 2023.

 

Interrogé sur les investissements prévus en 2024, Anouar Ben Ammar a précisé qu’il y aura des investissements maitrisés, n’étant pas importants par rapport à la taille de l’entreprise.

Au menu, un investissement d’un montant de 2,2 MD, hors la subvention d’environ 400.000 dinars pour l’installation sur les toits des locaux d’Ennakl à La Charguia et à La Goulette, de la première centrale photovoltaïque, qui permettra d’optimiser les charges et de s’inscrire dans une démarche ESG (environnemental, social et de gouvernance). D’ailleurs, il a indiqué, dans ce cadre que la société travaille avec les autorités boursières pour la mise en place d’un rapport ESG.

La société a aussi prévu de faire un aménagement à la Goulette pour son activité véhicules d’occasion et qui permettra d’avoir plus d’espace pour exposer les voitures. Il s’agira, selon le DG, d’un programme ambitieux pour développer cette activité, qui se veut spécialisée dans les véhicules d’occasion de zéro à sept ans. Le coût est estimé à 500.000 dinars.

Il y aura aussi un investissement de deux millions de dinars pour le réaménagement de l’espace Renault Trucks à La Charguia, pour mettre en place des ateliers, un showroom, un magasin de pièces de rechange, conformément aux normes du constructeur.

Interrogé sur la hausse des pertes ordinaires de près de trois millions de dinars, les commissaires aux comptes ont spécifié que ces pertes concernent des amendes ou des arrangements avec la Douane ainsi que des anciens redressements fiscaux ou des arrangements avec l’administration fiscale. Pour sa part, le DG a souligné qu’il s’agit de pertes non-récurrentes et qu’elles ont fait l’objet de provisions dans les exercices antérieurs, et en contrepartie il y a eu une reprise sur provisions dans cet exercice.

 

 

 

S’agissant des perspectives 2024, conformément au business plan et vu le système de quotas et sachant qu’en 2023 la société a démarré avec un stock, le management s’attend à ce que le chiffre d’affaires devrait un peu baisser, la quantité de l’offre étant inférieure à celle d’un an auparavant. Cependant, la société dispose d’un plan de maîtrise des charges, pour réaliser le même résultat que 2023, a noté M. Ben Ammar.

Et de rappeler que le secteur automobile est un secteur réglementé par le ministère du Commerce et soumis au régime des quotas, donc la société demeure liée par cet état de fait et ne peut pas annoncer des performances dépassant la capacité fixée. Son quota pour 2024 a été fixé à 6.091 véhicules.

« Il faut qu’on soit prudents, mais ce qui est sûr c’est que la société est bonne, bien gérée, saine et résiliente. Nous allons essayer de maintenir le niveau de rentabilité souhaité, conformément au business plan », a-t-il soutenu.

 

En ce qui concerne l’assemblage de véhicules, Anouar Ben Ammar a affirmé qu’Ennakl Automobiles est en train de guetter les opportunités. Toutefois, il a noté que le cadre actuel n’est pas clair, notamment en ce qui concerne le droit de douane sur les produits importés et le droit de consommation sur les produits vendus.

 

Quant à la question de représenter une marque asiatique, le DG a indiqué que la société a un accord avec le groupe Volkswagen, qui a une diversification importante et qu’elle se concentre sur son cœur de métier et sur cet accord pour renforcer ce partenariat dans le futur.

En réponse à une question sur les dépenses en devises de la société, Anouar Ben Ammar a martelé que contrairement à ce qui se dit, Ennakl et le groupe Volkswagen sont des contributeurs en termes de devises pour le pays, le groupe Volkswagen étant en train d’importer des composants automobiles de Tunisie et la balance import/export du groupe est plutôt en faveur de la Tunisie. Ainsi et à titre d’exemple, le système de suspension du Caddy est fabriqué à Ben Arous, le volant de l’Audi est fabriqué à Ennadhour ou à El Fahs.

Pour sa part, le commissaire aux comptes a souligné qu’Ennakl Automobiles contribue au budget de l’État avec plus de 200 MD, en termes d’impôts sur les sociétés, TVA, et divers autres impôts et taxes.

 

Interrogé sur la composition de la direction, le DG a expliqué que vu la taille de la société et la diversification de ses activités, il est nécessaire d’avoir une direction à la hauteur

 

 

Pour conclure le débat, Ibrahim Debache a résumé : « Nous sommes importateur et distributeur automobile, et on s’adapte à la réglementation et aux différentes opportunités et pour ce faire, on ne s’est pas contentés uniquement d’être leader du marché automobile, véhicules légers, mais nous sommes co-leader avec Iveco sur le marché des camions (en à peine deux ans). Nous sommes aussi dans le domaine de la location des voitures avec Hertz qui est devenu bénéficiaire au bout de quatre ans d’activités. Nous sommes le seul concessionnaire à avoir développé une activité reprise de voiture et de vente occasion pour fidéliser nos clients. Je pense que vous pouvez être rassurés par rapport à l’avenir de cette entreprise, dans un contexte économique particulièrement difficile ».

 

Malgré une conjoncture difficile, Ennakl automobiles a su tirer son épingle du jeu et réaliser un bon cru pour 2023.

 

Imen NOUIRA

19/04/2024 | 19:15
8 min
Suivez-nous
Commentaires
stanislas
ennakl
a posté le 21-04-2024 à 10:16
L'équipe dirigeante de cette entreprise est à féliciter ,c'est en effet grâce à un travail de qualité que ces beaux résultats sont atteints malgré une conjoncture économique difficile.Pour l'avoir croisé parfois ,Ibrahim Debbache m'a chaque fois laissé une impression de valeur sûre.