alexametrics
Dernières news

Mohsen Marzouk appelle à une conférence nationale pour réformer le système politique

Temps de lecture : 2 min
Mohsen Marzouk appelle à une conférence nationale pour réformer le système politique

Une Conférence nationale du sauvetage sera organisée par cinq partis de la famille démocrate, dans le but de sauver la Tunisie du « pourrissement du système politique », a annoncé  le président du parti Machrouû Tounes, Mohsen Marzouk lors de son intervention dans Midi Show sur les ondes de Mosaïque FM aujourd'hui, vendredi 3 juillet 2020.

Selon lui, les partis politiques qui participeront à cette initiative sont : Machrouû Tounes, Amal,Afek Tounes, Beni Watani et le mouvement démocratique.   

« On ne doit pas uniquement réformer le système électoral parce que les élections font partie du système politique corrompu. Je continue d’appeler à une troisième république. Les autorités sont en conflit, la corruption est banalisée et notre image à l’extérieur a été déformée (...) Pour réformer le système, on doit adopter soit un régime parlementaire, soit présidentiel, car le système mixte a montré ses limites. Le pouvoir exécutif est divisé alors que l’autorité doit être attribuée au chef du gouvernement. La loi relative à l’organisation des partis politiques doit être amendée en vue de se diriger vers la démocratie sociale », a-t-il estimé. 

Affirmant que la Tunisie vit une nouvelle colonisation interne menée par le mouvement Ennahdha, le président de Machrouû Tounes a souligné que les résultats des élections n'étaient plus importants parce que le chef du gouvernement a obtenu « zéro virgule de voix » mais il est au pouvoir.

 "Nous craignons la perte du contrôle. Nous avons proposé l’approche d’une conférence nationale de sauvetage. Les participants à la conférence ne sont pas seulement des partis politiques car l’Utica et l’UGTT vont également participer à la discussion. Nous appelons le président de la République à participer aussi », a-t-il ajouté. 

Mohsen Marzouk a appelé le chef du gouvernement à démissionner après le scandale de la suspicion de conflit d’intérêts, qui a impacté la crédibilité du gouvernement portant un projet de lutte contre la corruption, selon ses dires.

I.M

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (7)

Commenter

malahi
| 03-07-2020 23:04
Voulez-vous faire une nouvelle république; alors associez- vous à ABIR MOUSSI , ainsi le peuple sera avec vous. Soyez pragmatique et oublier vos ego d'hommes, laissez une femme patriote être votre leader!

Abir
| 03-07-2020 16:49
Si c'est pour mettre Abir Moussi au coin ,yabta chwia, vous allez tournez en rond et atterrir dans les bras de kwanjias! On vous a essayé

Lotfi Tirellil
| 03-07-2020 16:48
Mais c'est une belle et bonne idée, ça !
On pourrait même la soumettre au bon peuple pour qu'il désigne ses (véritables) représentants, qui siègeront en une Assemblée Solennelle, qu'on pourrait même appeler "Assemblée Constitutionnelle", afin qu'elle soit réellement compétente pour réformer ce système politique qui est déjà à bout de souffle...
Voilà une brillante idée, M. Lahyani ! Combien avez-vous mis de temps pour accoucher ?

Mansour Lahyani
| 03-07-2020 16:40
Le système politique est organisé par la Constitution, en Tunisie comme ailleurs. Réformer le système politique, c'est réformer la Constitution, en Tunisie comme ailleurs. Dès lors, pourquoi ne pas appeler à réformer cette malheureuse Loi Suprême de 2014 Il ne faut jamais renoncer à appeler les choses par leur nom, surtout lorsque ce projet ne peut avoir que des retombées positives pour ledit "système politique" ! Mais, aussi, à condition que les citoyens ne préfèrent pas aller aux courses ou à la pêche plutôt que de se presser aux bureaux de vote !!

khadija
| 03-07-2020 16:35
Car si le système politique trébuche, le système judiciaire engendre des injustices révoltantes...

Mansour Lahyani
| 03-07-2020 16:26
Le système politique est organisé par la Constitution, en Tunisie comme ailleurs. Réformer le système politique, c'est réformer la Constitution, en Tunisie comme ailleurs. Dès lors, pourquoi ne pas appeler à réformer cette malheureuse Loi Suprême de 2014 Il ne faut jamais renoncer à appeler les choses par leur nom, surtout lorsque ce projet ne peut avoir que des retombées positives pour ledit "système politique" ! Mais, aussi, à condition que les citoyens ne préfèrent pas aller aux courses ou à la pêche plutôt que de se presser aux bureaux de vote !!

dbh
| 03-07-2020 16:12
toutes les initiatives sont bonnes l essentiel est de ne pas laisser le khwanjias s'approprier du pays. ils ont montré leur projet, les jeunes quittent le pays qu'à cause des khwanjias .ils ont détruit le pays et tout espoir.
Bon courage Mr Marzouk

A lire aussi

insistant sur la nécessité de le déloger du

05/08/2020 14:41
0

Deux avions militaires seront envoyés au Liban avec des denrées alimentaires et des

05/08/2020 13:12
5

En un mois, l'inflation a augmenté de

05/08/2020 12:02
0

Jusqu’où peut aller l’impunité

05/08/2020 11:41
4