alexametrics
Dernières news

Les Tunisiens, qui squattaient un immeuble géré par le RCD à Paris, délogés

Temps de lecture : min

74 Tunisiens qui occupaient, pour certains depuis une semaine, le Centre culturel tunisien de Paris ont été évacués, mardi 7 juin 2011, par la police et interpellés sans incident notable.

Une trentaine de personnes, se présentant comme des Tunisiens sans papiers, avaient envahi le 31 mai le bâtiment, situé rue Botzaris à Paris (XIXe arrondissement), près du parc des Buttes-Chaumont (lire notre article à ce sujet).
Depuis, l'ambassade de Tunisie a saisi la préfecture de police de Paris, demandant l'évacuation du bâtiment parce qu'un «certain nombre d'individus supplémentaires se sont joints aux occupants et ont commis un certain nombre de dégradations», a expliqué une source policière.

Appuyée par des CRS venus en renfort, l'évacuation a eu lieu vers 19H00, «sans incident», et ce sont finalement 74 personnes, «tous des Tunisiens» selon la même source, qui ont été interpellées.
Les policiers de la Direction de l'ordre public et de la circulation (DOPC), chargés du dossier, vont maintenant traiter l'affaire sous deux angles, enquêtant d'un côté sur les dégradations présumées, «a priori légères» d'après la source policière, et vérifiant par ailleurs la situation administrative des interpellés, pour savoir s'ils disposent ou non d'un titre de séjour.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Tarek BEN HIBA
| 17-06-2011 09:03
5 MOIS APRES LA RÉVOLUTION,

L'AMBASSADE DE TUNISIE A PARIS ET LE MINISTÈRE TUNISIEN DES AFFAIRES ETRANGERS N'ONT PAS CHANGE AVEC LES MIGRANTS : MEPRIS ET REPRESSION

Paris le 16 juin 2011

Pour la deuxième fois des responsables de l'Ambassade de Tunisie à Paris font appel aux forces de police pour expulser les jeunes migrants tunisiens arrivés récemment , via l'Italie.

Aujourd'hui tôt le matin, les forces de police ont envahi le bâtiment du 36 rue Botzaris à Paris 19ème appartenant à l'Etat tunisien pour appréhender les jeunes migrants , sans domicile et sans ressources, qui y avaient trouvé refuge. Certains ont été relâchés, beaucoup d'autres sont encore incarcérés.

Malgré la révolution l'ambassade de Tunisie en France et le ministère des affaires étrangères continuent à employer les méthodes répressives de la dictature Ben Ali et la duplicité.

Lundi dernier, les responsables de l'Ambassade avaient accepté l'idée d'étudier un protocole d'accord avec des associations tunisiennes de l'immigration portant sur les points suivants :

- Mise à disposition du 36 rue de Botzaris au service des migrants qui sera destiné à l'accueil, l'aide et l'orientation.-

L La gestion des lieux sera confiée à un collectif d'associations de migrants tunisien.

R Recherche de solutions alternatives afin d'héberger les migrants occupant les lieux.-

La F.T.C.R. dénonce ce comportement fourbe et répressif digne des années de BEN ALI.

Elle propose d'inclure cette protestation dans les revendications des associations de l'immigration tunisienne et sa présentation au Ministre et demande la restitution de l'immeuble sis au 36 rue de Botzaris à Paris aux migrants afin d'y établir un lieu d'accueil.

La F.T.C.R. sollicite les forces démocratiques tunisiennes pour dénoncer les méthodes répressives de l'ambassade et du ministère des affaires étrangères tunisiens

La F.T.C.R. appelle à une forte mobilisation des associations de l'immigration et des forces politiques en France et en Europe pour la défense des intérêts des migrants : pour un accueil et un hébergement dignes et pour la régularisation des sans papiers.

Pour la .F.T.C.R.

Le président Tarek BEN HIBA


Pétition pour l'application de la protection temporaire aux migrants tunisiens

Pour signer : http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2011N11323

zedzed
| 10-06-2011 15:27
IL s'agit bien du siège du RCD à Paris ( RTF) et non d'un centre culturel, les RCdistes l'appel " eddar lekbira" puisqu'il appartient au peuple maintenant laissez les tunisiens y loger

Polak
| 10-06-2011 10:09
Par la même occasion je vous conseille un livre « Je suis venu, j'ai vu , je n'y crois plus », d'un écrivain sénégalais dOmar Ba , paru en juin 2009, fait part de son désenchantement en décrivant les grandes souffrances de la vie en Europe pour les Africains, la dureté du climat, la solitude, la tristesse des villes, et leur exploitation comme main d'uvre à très bas coût dans des conditions pires que l'esclavage. Montrant que l'Europe n'est pas du tout conforme au tableau idyllique qu'en donnent les films, les publicités et les organisateurs de ce qu'on peut appeler une nouvelle traite négrière, il conseille aux Africains de rester chez eux et de mettre en valeur leur propre pays.

Polak
| 10-06-2011 10:08
@Nathalie
« Il s'agissait des clandestins arrivés à Paris Via Lampédusa. » raison de plus pour que la Tunisie ou les représentant officiel de la Tunisie en France ne les aides pas ils sont en situation irrégulière sur le sol français donc s'ils les aident cela s'appelle de la complicité et la Tunsie n'est pas en guerre que je sache donc ils sont des considérer comme des clandestins point. Encore plus on est entrain de construire notre démocratie c'est a ce moment la ou la Tunisie a le plus besoin d'eux'« et ce sont des personnes qui dormaient dans la rue » c'est malheureux de dire cela, mais ils l'ont bien cherché en allant en France, que croit t il qu'ils vont trouver, des bras grands ouvert avec un bouquet de muguet ?? Que fut leurs désenchantements quand ils ont vu de leurs yeux comment vivent les étrangers en France et que pense les francais des étrangers et encore plus des arabes et l'atmosphère malsaine qui règne en France depuis un certain moment. Mais je comprends aussi le fait que leurs illusions, nourris par nos compatriote qui vivent à l'étranger qui viennent en vacances on exhibant comme des paon fièrement leur sois disant réussite en faisons croire a nos jeunes sans travaille sans avenir certains, que l'Europe c'est le paradis et qu'en Europe l'argent coule a fols etc...

LOGIC
| 09-06-2011 14:09
On croirait entendre BOUBIDAH sur la radio "Le Centre Culturel Tunisien à Paris et l'Ambassade de Tunisie à Paris a saisi la Préfecture de Paris pour l'évacuation des Tunisiens qui ont "dégradés" selon elle, le bâtiment". Deux informations qui m'interpellent, primo, le centre n'a de ce qu'on appelle culture que le nom, c'est comme une nasse, il sert à répertorier les Tunisiens pour les classifier et en informer le Ministère de l'Intérieur de leur appartenance. Secondo, si l'évacuation des Tunisiens, était commanditée par la France, alors on aurait entendu les journalistes Tunisiens raler et crier au scandale, mais ce n'est pas grand chose, c'est NOTRE ambassade qui chasse NOS squatteurs.

Nathalie
| 09-06-2011 13:21
Il s'agissait des clandestins arrivés à Paris Via Lampédusa. Il n'y avait aucun message. Ce sont des personnes qui dormaient dans la rue, ils se sont tout simplement abrités quelques nuits.

Polak
| 09-06-2011 11:54
Si-ils croyaient qu'on allait les laisser squatter cet immeuble ils se fouettent le doigt dans l'oeil donc je veux juste comprendre, ils voulaient prouver quoi ou plutôt quel message voulais t'ils faire passer en agissant de la sorte c'est du n'importe quoi...

bensassi
| 09-06-2011 11:47
Quel différence entre le squattage d'un bien de l'etat pour y abriter un comité local ou régional pour la défence des objectifs de la révolution comme c'est le cas actuellement où des dizaines d'anciens immeubles appartenant à l'ex-rcd abritent illégalement ces comités,comme quoi les mentalités ne changent seuls les occuppants changent.

Ridmir
| 09-06-2011 10:44
@Nathalie
Bon je vois bien et je comprend le filtrage parfois est nécessaire, mais la règle doit être appliquer pour tous...Bonne journée....

el manchoue
| 09-06-2011 10:17
bravo le consul de Tunisie

A lire aussi

Le président du parti Qalb Tounes, Nabil Karoui a accordé une interview spéciale, ce dimanche 25

25/10/2020 21:46
1

lui demandant d’abandonner son immunité

25/10/2020 21:23
1

Notre histoire est celle de la lutte contre les tyrannies et les

25/10/2020 20:04
10

es tentatives de manipulation et de banalisation de l’affaire

25/10/2020 19:06
2