alexametrics
Dernières news

Habib Khedher étonné que Béji Caïd Essebsi ait agi en toute conscience

Habib Khedher étonné que Béji Caïd Essebsi ait agi en toute conscience

 

Le député d’Ennahdha, Habib Khedher est intervenu ce lundi 22 juillet 2019, sur les ondes d’Express Fm, pour revenir sur le refus du président de la République de promulguer les amendements de la loi électorale.

Habib Khedher a estimé que le chef de l’Etat a violé la constitution en dépassant les délais impartis, alors qu’il avait la possibilité de renvoyer le texte de loi au parlement pour examen ou d’appeler à un référendum.

 

L’invité de Wassim Ben Larbi a estimé que c’est le devoir de Béji Caïd Essebsi de promulguer la loi : « Si le président de la République se mettait à rejeter tout ce qui ne lui plait pas, ça serait le chaos. Je suis très étonné qu’un homme de loi aussi expérimenté que le chef de l’Etat agisse ainsi en toute conscience ».

 

I.L.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (23)

Commenter

Aldo
| 23-07-2019 07:48
a faussé de tout vos calculs petits merdeux , à propos vous ne pensiez pas que l' oiseau rare était le bajbouj ? . (( TRIHA '? EST POUR BIENT'?T )) .

raa
| 23-07-2019 01:07
Ce coup a assommé les magouilleurs.SSTOP ,STOP!!!!!!!!

Maxula
| 22-07-2019 23:47
Cela me coûte beaucoup de reconnaître qu'en l'occurrence, les islamistes ont entièrement raison de considérer que BCE a violé la Constitution, même si celle-ci reste largement à revoir et à amender, mais a le mérite d'exister.
Si le sommet de l'Etat transgresse la loi organique, celle qui est censée mettre d'accord tous les citoyens sur "un minimum syndical" commun, ce sera la gabegie au pouvoir, celle qui a cours dans les pays arriérés, du tiers comme du quart monde !
Maxula.

Citoyen_H
| 22-07-2019 23:03
"On verra ce qu'il va leur arriver aux prochaines élections. "

Ils savent ce qui les attend et ils en sont pleinement conscients. C'est pour cela qu'un retour aux sources, pour ces délinquants qui s'étaient javellisés en 2011 aussitôt qu'ils s'étaient accaparés d'un pouvoir sans partage, est de + en + probable.
Rabi youstérna.
Salutations




zorba52
| 22-07-2019 21:49
La majorité du peuple tunisien est d'accord de la décision de Mr BCE, il a pensé à la patrie et il rentrera dans l'histoire et quittera la pouvoir par la grande porte.Ces rapaces voulaient achever le pays en s'installant définitivement et à chacun son intérêt.
On verra ce qu'il va leurs arriver aux prochaines élections.
c'est très minable d'accuser BCE d'avoir violé la constitution alors que eux la viole en longueur d'année et certains depuis 2011!!!
Le proverbe dit ( le chien aboie et la caravane passe)

Fehri
| 22-07-2019 21:39
BCE a fait son travail constitutionnel, faites le votre. Dites-nous combien de fois vous vous êtes absenté à l'ARP, plus que 60%. C'est une 'oi inconstitutionnelle et dictatoriale point final. Votre réaction stupide ne va pas vous aider dans les prochaines élections.

Djamel
| 22-07-2019 19:33
J'estime que mon vieux renard à refuser cette signature car il connait très bien l'attention de tous ceux qui sont aujourd'hui contre cette dessition. Chapeau à l'homme de 93 ans qui a toujours la tête sur les épaules.

veritas
| 22-07-2019 19:18
C'est le comble de la connerie et de la malhonnêteté,chaque khwnji joue à l'imam de la prière de vendredi donner des leçons jusqu'a endormir les fidèles hiver comme été et à la fin cet meme imam n'applique pas même pas une lettre pour lui même de tout le speach qu'il a prêché devant les fidèles,tous les mêmes les khwanjias les vendeurs de religion .

Mohamed 1
| 22-07-2019 15:15
Le Président est garant de la constitution. Il se doit de la protéger. Cette constitution a pour bases le régime républicain et démocratique. Jamais dans un régime républicain démocratique il n'arrive de procéder à des amendements de la loi électorale juste avant l'échéance électorale. De l'inimaginable. C'est après qu'il est autorisé d'amender. Pas besoin d'une cour constitutionnelle pour le savoir.
En refusant ces amendements, le Président aura respecté à la lettre les fondements mêmes sur lesquels repose cette constitution. Khedher et ses semblables, par ces amendements, n'ont non seulement violé la constitution, mais en ont carrément sapé les fondements. En ne signant pas, le Président a refusé d'en être complice. Bien au contraire, il est dans son rôle de garant de la constitution.

Abel
| 22-07-2019 15:07
Racaille, c'est tout simplement de racaille!

A lire aussi

L’Utica a rendu public un communiqué, ce mardi 22 octobre 2019, pour condamner fermement la campagne

22/10/2019 23:34
0

Les derniers chiffres communiqués par le ministère du Tourisme et de l'Artisanat montre une

22/10/2019 22:56
0

une campagne orchestrée menée contre l’UGTT principalement par le mouvement Ennahdha, et la

22/10/2019 22:14
0

Cette démission a été acceptée le 16 octobre 2019 par le président de la République et prendra effet

22/10/2019 20:16
2

Newsletter