alexametrics
lundi 06 décembre 2021
Heure de Tunis : 04:30
Dernières news
26% des convoqués se sont présentés aux centres de vaccination, le 16 octobre
17/10/2021 | 11:46
1 min
26% des convoqués se sont présentés aux centres de vaccination, le 16 octobre

 

Le ministère de la Santé a publié, dimanche 17 octobre 2021, une mise à jour des chiffres de la campagne de vaccination nationale.

 

Sur les 139.827 personnes convoquées, seules 37.040 se sont présentées. Parmi les présents 16.160 ont reçu leur première dose et 20.880 leur seconde dose du vaccin anti-Covid. 

Jusqu’au 16 octobre 2021, 8.678.033 Tunisiens ont reçu au moins une dose de vaccin anti-Covid. 

 

Sur l’ensemble des personnes vaccinées, 5.400.133 ont reçu une seule dose de vaccin et 3.277.900 deux doses de vaccin. 

 

Le nombre de personnes qui ont finalisé leur schéma vaccinal s’élève lui à 4.189.084. Cette catégorie inclut les personnes qui ont reçu un vaccin à deux doses, celles qui ont reçu un vaccin monodose et celles qui ont reçu une seule dose du fait d’une contamination au Covid-19. 

 S.H

17/10/2021 | 11:46
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Didon
Après ils viendront pleurnicher...
a posté le 17-10-2021 à 13:57
C incroyable on leur offre les vaccins on leur cours derrière pour le faire et ils ne le font pas ! Après ils diront l '?tat ne fait rien pour nous c de sa faute chey kbir no comment !
stuc
ca c est bien tunisien !
a posté le 17-10-2021 à 12:55
quand on manquait de vaccins ,tout le monde critiquait l etat pour cela ,et maintenant que le vaccin est disponible au choix,la moitie des convoques ne se presentent pas !
retraité
un peu plus que le quart
a posté le à 16:29
pardon un peu plus que le quart des convoquées sont venu se faire vacciner c'est très peu on risque que les vaccins seront périmés et l'élan de la solidarité internationale s'estompe il faut que les pouvoirs publics agissent en conséquence comme en Italie pas de travail pas de groupement dans les cafés ,dans les restaurants ,les salles de spectacles et de mariage , dans les salles de sport et pas d'entrée dans les administrations publiques et en deuxième phase une vaccination forcée pour les récalcitrants car ils mettent la population en danger avec une forte amende .