alexametrics
Dernières news

Sonia Ben Cheikh annonce la révision du numerus clausus pour les pharmaciens

Temps de lecture : 3 min
Sonia Ben Cheikh annonce la révision du numerus clausus pour les pharmaciens

 

La ministre de la Santé, Sonia Ben Cheikh, a annoncé ce lundi 11 novembre 2019,  la publication dans le Jort du 12 novembre de la modification apportée au décret 92/1206 relatif à l’organisation de l’exploitation des officines de détail révisant ainsi le numerus clausus.

 

Lors de son passage ce soir sur le plateau de Myriam Belkadhi, sur la chaîne Elhiwar, Sonia Ben Cheikh est revenue sur la pénurie des médicaments décriée par de nombreux acteurs du secteur. Elle a expliqué que la liste de 330 médicaments qui circule sur les réseaux sociaux est erronée dans le sens où elle comporte des médicaments disponibles ou encore rares mais suite à une conjoncture mondiale sans aucun rapport avec la Tunisie.

 « Pour expliquer que cette liste n’est pas réaliste, il faut noter les données suivantes : cette liste comporte 96 médicaments qui sont disponibles. Elle comporte aussi des produits rares mais qui ne sont pas des médicaments, mais des produits de parapharmacie, des compléments alimentaires et autres. Il y’a en effet 33 médicaments qui sont en rupture de stock, parmi lesquels 6 dont nous avons les équivalents. Les stocks hospitaliers sont fournis pour une durée de 3 mois et il est même arrivé qu’il y’ait transfert vers les officines privées. Il y’a aussi des médicaments avec lesquels nous travaillons en flux tendu, car les problèmes financiers rencontrés par la pharmacie centrale ont fait que les laboratoires étrangers nous ont retiré de leur liste de production. Cela dit, nous avons des retards sur les livraisons mais nos partenaires étrangers n’ont jamais totalement cessé de nous fournir. Il y a 10 produits qui sont en pénurie pour cause de défaillance des fournisseurs, 3 produits sur lesquels il y’a une reprise et 5 qui seront livrés au mois de novembre. Parmi cette liste, il y’a aussi un médicament qui est en pénurie mondiale, l’Aldactazine est en effet en rupture mais pas qu’en Tunisie et il n’y a pas d’équivalent pour ce médicament » a indiqué la ministre.

 

 

Sonia Ben Cheikh a confié que les attaques subies par la pharmacie centrale, ciblent en réalité son nouveau PDG, Khalil Amous.

« Ces attaques ont débuté à la nomination du nouveau PDG, on a dit des tas de choses : qu’il n’était pas qualifié, qu’il n’y connaît rien etc. Khalil Amous est un expert en comptabilité, il était le conseiller de feu Slim Chaker et c’est lui qui a fait l’audit de la pharmacie centrale. Au fond, le vrai problème de la pharmacie centrale est un problème financier et de gouvernance, nous avons engagé donc un profil connu et capable de régler ces problèmes. Dire qu’il n’y connaît rien est aberrant, car il travaille avec une équipe de personnes du domaine et dont la compétence est avérée. Pour ce qui est de l’achat des médicaments, on dit aussi beaucoup de choses mais on oublie de dire que ces achats passent par une commission composée de personnes représentant toutes les parties concernées. Il est clair que des parties veulent atteindre la PCT et surtout M. Amous » a-t-elle ajouté.

 

Sonia Ben Cheikh a souligné que Khalil Amous est aussi attaqué pour avoir frappé là où ça fait mal. « Dès qu’il a été nommé, il a ouvert des dossiers qui dérangent, c’est lui qui a mis la lumière sur l’affaire du vol à Sousse et qui a porté l’affaire devant la justice alors je vous laisse deviner pourquoi il n’est pas très populaire auprès de certains » a-t-elle affirmé.

 

 

M.B.Z

 

  

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (6)

Commenter

Microbio
| 12-11-2019 18:18
Cher/e RIGOLO!
Mais nous dévons être capables de vaincre la MAFIA de l´industrie pharmaceutique et leurs complices en politique d'abord..:
C'est le lobby le plus puissant d'Europe et des '?tats-Unis. Ils ont en fait - les médecins evidemment - presque tout le monde dans le sac. Et les Scandinaves, luttent encore pour imposer leur particularité dans la pescription individuelle des medicaments, pas sans succès et avec acharnement contre ce puissant lobby.

In Chèè Allah ynoub Alina!

Rigolo
| 12-11-2019 17:12
Qui peut nous expliquer les détails de la nouvelle loi en faveur des jeunes pharmaciens pour la vente en détails ? Tel que mrs ben cheik s'est prononcée . C'est quoi " la révision du numerus clausus" ?

Bob
| 12-11-2019 16:01
Le titre annonce un événement et le texte n'explique rien. J'ai écouté cette ministre et j'ai trouvé qu'elle a un don évident: celui de parler pour ne rien dire et de noyer le poisson en faisant semblant d'informer. Face à une journaliste simplette, elle a annoncé une nouvelle qui était censée changer la face du monde: la révision du numerus clausus pour les pharmaciens. Sans aucune autre précision et on ne saura pas plus. Et pour cause, la journaliste simplette s'est sentie mise dans la confidence, elle était ravie d'apprendre en exclusivité la bonne nouvelle. Au fait, de quelle nouvelle s'agissait-il? On s'en fout des détails, pour se réjouir, il suffit de répéter
que la nouvelle est bonne. La journaliste simplette, émue par la bonne nouvelle et par la confidence ministérielle, avait presque la larmichette au coin de l'?il. '?a faisait chaud au c'?ur!
BN n'ayant pas plus de détails, il n'a fait que rapporter l'annonce d'une bonne nouvelle mystérieuse et on ne saura pas plus. On ne divulgue pas les confidences.

Tunisen
| 12-11-2019 07:42
Bravo mme après avoir massacrer la santé public c'est le tour du secteur privé . C'etait la fierte des tunisiens, le fleuron de la pharmacie arabe et africaine , tout le monde enviait les tunisiens pour leur système de santé instaure depuis l'air de bourguiba.
La chaabaouia et les intérêt personnel n'ont pas de place en politique et je vais m'arrêter la . Pauvre tunisie......

RIGOLO
| 12-11-2019 07:30
Si c'est comme en Europe ( ex comme en Suède) la vente des médicament sera autoriser en vrac c.a.d par comprimé et en fonction du nombre de jour sur l'ordonnance du médecin ? C'est très bien pour tout le monde . Economie dans tous ses sens pour le pays.

abc
| 11-11-2019 22:08
@BN
Vous avez un tel sens du réparti que je ne comprends pas !!!
Vous attribuez à un article un titre en gras de deux lignes pour un texte de trois lignes (vides).
L'article par contre comporte en plus une quarantaine d'autres lignes qui détaillent un sujet plus important que le titre et l'information fournie sur les trois premières lignes.
sans commentaires

A lire aussi

« Ces informations n’ont aucun fondement. Les photos et statues de Habib Bourguiba sont à leurs

15/12/2019 17:00
8

Le député et président de la commission provisoire des Finances, Iyadh Elloumi est intervenu, ce

15/12/2019 16:41
8

Aujourd’hui, les autorités tunisiennes ont donné l’ordre d’accoster le navire conformément aux

15/12/2019 14:57
2

Newsletter