alexametrics
mercredi 30 novembre 2022
Heure de Tunis : 04:51
Dernières news
Berlin accuse la Tunisie d'avoir freiné la procédure d'expulsion de Anis Amri
21/12/2016 | 20:06
2 min
Berlin accuse la Tunisie d'avoir freiné la procédure d'expulsion de Anis Amri

Le ministre de l'Intérieur de Rhénanie du Nord-Westphalie (Allemagne), a accusé, ce mercredi 21 décembre 2016, la Tunisie d'avoir sciemment retardé l'expulsion du suspect de l'attentat de Berlin, Anis Amri, après que sa demande d'asile avait été rejetée en juin, affirmant que « Tunis avait longtemps prétendu que l'homme n'était pas Tunisien ».

Le ministre de l'Intérieur de Rhénanie du Nord-Westphalie, Ralf Jäger, dont les services étaient responsables d’organiser l'expulsion, a affirmé qu’en juin 2016, la demande d'asile du suspect de l'attentat de Berlin a été refusée par l'Office fédéral pour la migration et les réfugiés.

Il a précisé, dans une déclaration relayée par l’AFP, que l’homme n'a pas pu être expulsé car il n'avait pas de document d'identité en règle.

 

«La procédure d'établissement d'un document tenant lieu de passeport» tunisien, pour permettre son retour dans son pays, a été engagée en août, «mais la Tunisie a disputé le fait que cette personne soit l'un de ses ressortissants et les documents nécessaires n'ont pendant longtemps pas été établis», a-t-il poursuivi, selon la même source.

« Finalement et comme par coïncidence, ce document de voyage émis par la Tunisie est arrivé aujourd'hui en Allemagne » a expliqué le ministre.

 

Du côté tunisien, une source bien informée nous explique qu’en aucun cas les autorités tunisiennes n’ont été rendues responsables dans le dossier de Anis Amri. Selon notre source, Amri était fiché chez les services allemands qui avaient toutes les informations le concernant. L’homme devait être expulsé en 2013, avant que son expulsion ne soit annulée par les autorités allemandes.

Les Allemands auraient, par ailleurs, uniquement pris contact avec les autorités tunisiennes afin d’avoir des informations concernant Anis Amri.

 

21/12/2016 | 20:06
2 min
Suivez-nous

Commentaires (42)

Commenter

Gg
| 23-12-2016 10:50
Chers amis de BN,
Je viens encore de signaler un message par erreur, a cause de mon gros doigt sur le petit écran du smartphone!
Excusez moi, bonnes fêtes à vous tous!


B.N : Merci d'avoir attiré notre attention, bonnes fêtes à vous aussi :)

EL OUAFI 2
| 22-12-2016 21:02
La Cause du peuple | 22-12-2016 18:56 :
Je suis très content de la réponse que vous aviez réservé heureusement qu'il y a encore en Tunisie les hommes comme vous j'ai croix que le mot " Dégage " avait des conséquences très grave sur l'existence de la nation Tunisienne mais bien tôt la situation sera rétablie et surtout pour un pays comme la Tunisie qui pourvue des elits en diplomatie et autres spécialités ils sont très nombreux mais leurs mises en valeur reste sombre et peut être vous serriez d'accord avec mois ou est Drisse Guigua ; Chadli Kliby ; Hadi Békouche est la liste est trop large : mais dommage certains sont disparus le cas de Mohamed M'Zaly et Haddi Nouira je suis sure que si la confiance est l'obéissance existe la Tunisie sortira de sa crise en tête haute
ce qui est incompatible de cité Monsieur Badji C.E en oubliant Drisse Guigua qui ont les même valeure et même compétence dans le domaine de la gérance de l'Etat .

kameleon78
| 22-12-2016 20:16
L'Allemagne est un état fédéral, elle n'a pas comme en France un état jacobin (centralisé) une hiérarchie au niveau de l'état, donc chaque état allemand a sa propre législation, son propre centre de commandement au niveau de la Police, de la Justice etc... d'où la difficulté pour les allemands de synchroniser leurs efforts à la surveillance et à la recherche d'un individu, il suffit qu'un terroriste passe d'un état à un autre et on perd sa trace comme ce tunisien qui venait de la Rhénanie du Nord Westphalie a commis son crime à Berlin. Vous rajoutez à cela un manque d'expérience dans le terrorisme islamique cela explique pourquoi les failles du système de sécurité en Allemagne.

Monia
| 22-12-2016 19:36
je comprends votre ressentiment et moi-même je suis amère. Pour autant, il n'est pas possible de mettre aux arrêts quelqu'un sans preuve factuelle et tant bien même ensuite les avocats, les juges, les droitdelhommistes s'en mêlent...

La Cause du peuple
| 22-12-2016 18:56
JE SUIS PAS DE CEUX QUI ONT DIT -D E G A G E - mais j'ai protege' MON PAYS - c moi qui rattrapper les traitres de L'OFFICE CANVAS -BELGRAD en 2010 la ou se trouve les Cyberactistes les collabo-de G-SORROS - l'affaire de mur de Berlin....un jour en 2009 et en europe j'ai donne' un projet de securite' en exemplple voir ci-join www.sita.aero et conseil pr Mme Alifa Farouh pr la passation au autorites' TUNISIENNE elle et Mr-R-Khammassi me dit : qui etes vs ? et enfin--un ex- consul me rappel !!! de ...casse toi etc..

LA TUNISIE -ET TOUS LES ARABES SONT DES VICTIMES DE OUIR LEURS MISERE -LEURS HISTOIRE -LEURS RELIGION

Feriel
| 22-12-2016 18:51
Bien trouvé ! C'est la vérité et on oublie encore la quatrième place pour le tueur de Nice.

mizaanoun
| 22-12-2016 18:10
« Finalement et comme par coïncidence, ce document de voyage émis par la Tunisie est arrivé aujourd'hui en Allemagne » Le fonctionnaire allemand voulait dire hier mercredi 21 décembre.

On connait bien et par expériences directes les atermoiements de l'Administration tunisienne. Elle n'a jamais été à la hauteur de ses responsabilités envers les citoyens à l'intérieur comme à l'extérieur de la terre natale. Le seul fait de renouveler un passeport, par exemple, constitue réellement un horrible cauchemar. On ne va pas aller plus loin.Ceci dit en passant.

Sans avoir à ajouter quoi que ce soit sur le rejet déjà exprimé quant à ces évènements tragiques de Berlin on doit avoir aussi présent à l'esprit l'assassinat de l'ingénieur et martyr Mohammed Zouari. La différence entre les deux drames est énorme et sans comparaison aucune. Le terrorisme vulgaire exécuté par des jeunes désespérés est sans lendemain. Il est, sans aucun doute, condamné à disparaître beaucoup plus tôt que tard. Mais le Terrorisme Organisé, disons-le ouvertement et sans détour, celui des sionistes qui a commencé en Palestine au début du siècle passé en éliminant la plus grande partie de ses habitants autochtones, se trouve actuellement à sa vitesse de croisière. Il est devenu un véritable Monstre Global. Dans sa terreur et ses crimes contre l'humanité, il s'est emparé de toutes les structures fondamentales de la société mondiale.

Les structures économiques, médiatiques, culturelles et artistiques. Il est le plus Meurtrier et Criminel tout court. Et le pire de tout dans ce Terrorisme-là c'est qu'il est admis et toléré comme légal par toutes les puissances, dont précisément l'Allemagne, les organisations et institutions internationales et leurs complices à travers le monde.

Tout le monde sait que ce terrorisme-là est équipé de toutes les armes conventionnelles et non conventionnelles. Il a carte blanche pour assassiner des personnes individuellement ou des peuples massivement et en entier. Il est inutile de dresser ici une liste de tous ses crimes passés et de ses plans criminels futurs contre les pays limitrophes de la Palestine ou les plus lointains dans le reste de la planète. Il n'y a absolument aucun peuple à l'abri de ce Terrorisme-là et personne n'est en mesure de prévoir sa fin et à quel prix elle le sera.

TeTeM
| 22-12-2016 17:05
Merci de ce témoignage!

olga
| 22-12-2016 16:58
ils ne font que nous salir ces rats( c'est une insulte pour les rats des égouts), là où ils atterrissent, ils sèment la terreur et les islamismistes diront qu'il s'agit d'un shahid.
qu'il crèvent en enfer, les vrais martyrs sont les innocents qu'ils ont acceuilli dans leur pays.

zohra
| 22-12-2016 16:24
La Tunisie à raison on ne sait pas qu'il est vraiment.
une petite histoire sur ces clandestins qui se débarrassent de leur passeports. Un jour j'étais avec mon mari dans un restaurant à Paris, il y avait un jeune qui vendait du jasmin, d'un coup mon mari me disait je le connais c'était un voisin a eux en Tunisie. Ils avaient discuté ensemble et mon mari lui donne notre numéro de téléphone en lui disant si tu as besoin de quelque chose appelles moi.
Plusieurs mois passés, et un soir le téléphone sonne je réponds, une voix très en colère me dit : on a attrapé votre mari entrain de voler : eh qu'est ce que vous dites ; si c'est une blague je la trouve de mauvais goût je lui réponds ; il continue à hurler : je lui dis passez le moi effectivement ; il passe la personne; et la personne me dit je suis le vendeur du jasmin ; et voilà le commissaire recommence à hurler : c'est quoi vous avez un code entre vous le jasmin bref j'étais sauvée par mon mari qui venait de rentrer et il avait expliqué l'histoire à ce commissaire depuis plus jamais on donne notre numéro à personne car il avait comme papier que notre numéro et se prétendait Palestinien.