alexametrics
vendredi 09 décembre 2022
Heure de Tunis : 19:28
Dernières news
Au Bardo, les Nahdhaouis sont de retour (MAJ)
30/07/2013 | 1
min
Au Bardo, les Nahdhaouis sont de retour (MAJ)
{legende_image}

Au Bardo et alors que les Nahdhaouis ont disparu hier ou presque, ils sont de retour, ce soir du 30 juillet, et en attroupement de surcroît. Ils sont arrivés à pied et en cortège pour beaucoup d’entre eux chantant et portant des drapeaux de la Tunisie et d’Ennahdha. Aucun drapeau noir n’était brandi contrairement aux autres jours et comme nous l’avions relevé auparavant.

Au niveau de la place, les pro-légitimité sont plus nombreux que les autres soirées. Recoba, figure contestée des LPR, était au devant de la scène. Selon les présents sur place, ceux-ci auraient perçu une somme d'argent les encourageant à venir et la véracité d’un SMS envoyé par Ennahdha pour appeler ses militants à venir au Bardo n’est pas écartée.

Des fumigènes sont utilisés de part et d'autre de la place et des chants anti et pro pouvoir se font entendre.
Les souteneurs du régime en place disposent d’une sonorisation de qualité et un éclairage de choix. Les anti-légitimité sont, quant à eux, plongés dans le noir pour une partie de la place. Le député Chokri Yaïche a précisé à Business News qu’un matériel adéquat dont un écran géant a été apporté, cependant la municipalité a interrompu le courant électrique.

Cette soirée est particulière au Bardo parce qu’on y enregistre la présence de l’épouse du martyr Mohamed Brahmi qui a rejoint la foule, d'une délégation d'universitaires, d'un comité de près de 80 membres de l'Organisation des Avocats démocrates venus en robe noire installer leur tente et se joindre au sit-in. Des manifestants de la Kasbah  se sont dirigés au Bardo après avoir récité une Fatiha et allumé des bougies à la place des Martyrs.

Mise à jour à 2h05 : Aux alentours de minuit, les manifestants anti-gouvernement se comptent désormais par milliers. Ils sont venus en famille et en masse pour dire leur émotion  par rapport aux événements de ces derniers jours. Un élan de patriotisme exceptionnel en cette soirée à l'honneur des martyrs est observé avec toujours les mêmes slogans appelant à la chute du gouvernement et de l'ANC. Contrairement au début de soirée, ceux qui appellent à la chute du régime sont nettement plus nombreux que les manifestants soutenant le parti islamiste. A vue d'œil et selon nos estimations approximatives, et vu que ni les organisateurs ni la police n'a donné de chiffre, le nombre de manifestants anti-gouvernement tourne autour de 5000 personnes (à minuit) contre 1500 à 2000 au grand maximum pour les Nahdhaouis. Ceci sans compter les départs et arrivées des manifestants tout au long de la nuit. 

30/07/2013 | 1
min
Suivez-nous