alexametrics
mercredi 05 octobre 2022
Heure de Tunis : 09:07
Dernières news
Une grande partie de la banlieue nord de Tunis privée d’eau !
18/07/2018 | 11:11
1 min
Une grande partie de la banlieue nord de Tunis privée d’eau !

 

 

Une panne impromptue sur un canal principal de distribution de la Société nationale d'exploitation et de distribution des eaux (Sonede) de 1400 mm desservant la banlieue nord de la capitale, va engendrer des perturbations sur l’approvisionnent en eau potable et des coupures dans plusieurs quartiers de la capitale. Ces perturbations toucheront notamment certains quartiers huppés de Tunis.

 

La Sonede précise que les zones touchées sont : Gammarth (notamment la zone touristique), Raoued Plage, Cité El Khalil, Bhar Lazreg, Sidi Daoued, Aïn Zaghouan, El Kram Ouest, Les Berges de Lac 1 et 2, les Jardins de Carthage, L’Aouina, Carthage Supérieur, Cité Mohamed Ali, La Marsa, Sidi Bou Said et Amlicar.

 

L’approvisionnement en eau potable reprendra, progressivement, dans la nuit de mercredi à jeudi 19 juillet 2018. C’est ce qu’a annoncé dans un communiqué, ce mercredi 18 juillet 2018 , la Sonede.

 

I.N

 

18/07/2018 | 11:11
1 min
Suivez-nous

Commentaires (18)

Commenter

Citoyen_H
| 19-07-2018 09:47
Le passage au pouvoir des criquets pèlerins de la nakba a été un tournant décisif.
Ces affamés sans pareil ont, quatre années durant, consacré exclusivement leur temps à détourner massivement toutes formes de liquidités des caisses de l'état.
Pendant ce temps, une branche spécialisé de ces virulents criminels patentés, s'est appliquée à systématiquement étêter la matière grise qui était à la tête des entreprises étatiques.
Progressivement, ils avaient parachuté tout un bataillon d'ignares incultes à la direction de celles-ci.
Les dysfonctionnements répétitifs de le STEG, SONEDE, etc...observés ces trois dernières années, sont des résultantes logiques de leur catastrophique mandat d'une nullité sans égale.
Le temps de latence logique enfanté suite à l'arrêt des entretiens et du renouvellement des infrastructures vitales au pays, est arrivé à sa périgée.

Selon vous, qui va encaisser le mécontentement populaire?
Les traitres charognards de la trika, les seuls et uniques coupables, ou le parti du président?
Le retrait stratégique des chameliers de la gouvernance en 2014, est une une des meilleures manoeuvres du vitrioleur devenu roi, une certaine année 2011.

Le pire reste à venir.

Aksel
| 18-07-2018 22:40
En parlant de l'eau vous n'avez pas remarqué qu'il manque quelqu'un qui ressemble a un phoque ces deux derniers jours
La derniere fois qu'on l'a vu. c'était dans une baignoire au moment des eneutes de la soif

Natacha
| 18-07-2018 22:34
Une restriction d eau déguisée en panne après l'incident de la conduite d eau qui en a privée la banlieue sud pendant 4 jours. Des milliers de m3 cubes dans la nature et provoquant des degats. Qui paie? Le citoyen bien sûr. Gouvernants ayez le courage de dire les vérités au peuple. Misskina Tounes la verte devenue un désert. Bientôt nous serons éclairés aux chandelles et puiserons l'eau dans les puits à sec.

kameleon78
| 18-07-2018 21:23
"Kobz wél mé, Ben Ali lè", buvez l'eau de la méditerranée. Les têtes pensantes en Tunisie auraient dû penser depuis 2011 à construire des usines à dessaler l'eau de la méditerranée. Les israéliens (excusez-moi, il faut dire les sionistes pour faire plaisir à Chater) ont construit des usines pour dessaler l'eau de la mer morte (très salée), pourquoi pas en Tunisie?

1/3i
| 18-07-2018 19:56
il fallait bien que nous, les gens huppés, vivions un jour les mêmes soucis que tout le monde, dont on ne parle pas souvent..

Mais une question : pourquoi tant d'incident depuis quelques mois ?

C'est tout de même assez bizarre !!

TH
| 18-07-2018 19:07
Les hôtels de la région de Gammarth, comme tous les hôtels dans le monde, ont des réserves d'eau stockées dans des citernes pour faire face à une éventuelle coupure.

Ali Baba au Rhum
| 18-07-2018 18:57
une panne impromptue de l'adduction d'eau en été, c'est non seulement une faute, c'est surtout un pléonasme .

Pitbull
| 18-07-2018 18:41
On ne parle des coupures d'eau que lorsque cela touche la ville de Tunis et sa banlieue pour les reste du pays qu'ils se démerdent.....c'est leur problème....
A titre d'exemple plusieurs quartiers populaires situés à seulement 5 km du centre ville de Sfax sont sans eau depuis au moins trois semaines et même pas "un petit" communiqué de la SONEDE...
Malheureusement hier les habitants de ces quartiers ont obligé le train TUNIS/SFAX/GABES de rebrousser chemin et ce à titre de protestation...

déja-vu
| 18-07-2018 17:56
water, water everywhere, but not a drop to drink...
Partout de l'eau, mais pas une goutte à boire...

Ali Baba au Rhum
| 18-07-2018 17:15
que d'eau , que d'eau ... sauf dans les robinets !