alexametrics
samedi 21 mai 2022
Heure de Tunis : 17:01
Dernières news
Tunisie – Abderraouf Ayadi reprend sa place à la tête du CPR au détriment de Tahar Hmila
21/12/2011 | 1
min
Tunisie – Abderraouf Ayadi reprend sa place à la tête du CPR au détriment de Tahar Hmila
{legende_image}

Remplaçant Moncef Marzouki à la tête du Congrès pour la République, Abderraouf Ayadi vient de récupérer sa place de Secrétaire général par intérim du parti, éjectant ainsi Tahar Hmila. Une décision qui a suscité la colère de ce dernier.

Hier soir, mardi 20 décembre, Mohamed Abbou, déclare que Abderraouf Ayadi sera le nouveau secrétaire général par intérim du CPR, en attente du prochain congrès du parti, prévu pour le 8 janvier. Une décision qui a suscité l’indignation de Tahar Hmila, déchu de son poste, qui a déclaré sur les ondes de Mosaïque Fm, ne pas être au courant de cette nomination, dénonçant une « destitution ». Ce dernier a également ajouté « que cette destitution du poste de secrétaire général impliquerait une totale rupture avec le parti ».

Un point de presse tenu au siège du parti, aujourd’hui mercredi 21 décembre, vient officialiser cette nomination. Une réunion, au cours de laquelle, ont également été nommés : Slim Ben Hamidane et Omar Chetoui, chargés de la restructuration du parti, Abdelwahab Maâter, de la formation et de l’encadrement et Khaled Ben Mbarek, en charge des relations extérieures. Samir Ben Amor et Mohamed Abbou conservent, quant à eux, leurs postes respectifs de trésorier et de porte-parole du parti.
Ce même poste de secrétaire général a fait, rappelons-le, l’objet de nombreux conflits au sein du parti, depuis le départ de Moncef Marzouki, notamment après la désignation de Tahar Hmila secrétaire général par intérim. Une désignation qualifiée par Abderraouf Ayadi de « contraire au règlement intérieur du parti ». Ce dernier a en effet déclaré, sur les ondes de Mosaïque Fm, suite à la nomination de Tahar Hmila, il y a une semaine à peine : « Mon remplacement par M. Hmila n’est absolument pas légitime et les élus CPR sont avec moi !».

Selon Abdelwahab Maâter « ces dernières nominations s’inscrivent dans le cadre d’un compromis au sein du parti, dans le but de redorer son image, suite aux nombreuses polémiques qui ont récemment entaché la crédibilité du CPR ». Il a également ajouté que « ces dernières nominations obéissaient au règlement intérieur et que Tahar Hmila n’a pas été destitué mais que sa nomination provisoire a pris fin avec la tenue de la réunion du bureau politique ».
Un parti plein de surprises et qui n’a certainement pas cessé de faire parler de lui.
Affaire à suivre…
21/12/2011 | 1
min
Suivez-nous