alexametrics
Dernières news

Ali Laârayedh : On cherche un large consensus

Ali Laârayedh : On cherche un large consensus

Le dirigeant au sein du mouvement Ennahdha Ali Laârayedh a indiqué dans une déclaration accordée à Mosaïque Fm, ce dimanche 10 février 2019, que le Conseil de la Choura a débattu de la situation générale au pays ainsi que de la stratégie du mouvement durant la prochaine année.

 

D’autre part, il a affirmé que le parti soutient le chef du gouvernement, garant de la stabilité et de la mise en place des réformes ajoutant qu’Ennahdha cherche à établir un large consensus afin de maintenir cette stabilité politique.

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (19)

Commenter

Justinia
| 11-02-2019 19:19
Les gens des islamistes-machin ont quelques mots et phrases à la bouche pour mieux tromper les gens et montrer aux autres qu'ils sont des gens responsables,je les cite:Soutien au chef du gouvernement (pour mieux le presser plus tard comme un citron),stabilité politique,transition démocratique,ils nous ont gavé avec le mot démocratique.Mais par exemple 80% des femmes ne veulent pas de la loi dans l'héritage,( chassez le naturel,il revient au galop).Ces gens mentent sans rougir c'est la tactique des frérots pour arriver au pouvoir.Je dit à ces hypocrites:La vérité n'est pas un crime,seul le mensonge l'est.L'hypocrisie est apparemment permise par Allah et pas seulement.

Tunisino
| 11-02-2019 17:59
Ya Si Ali, Nahda doit changer de voie pour rester sur la scène politique. La voie du philosophe, le chef spirituel, est catastrophique pour le pays et le parti Nahda. Nahda est entrain de s'isoler en faisant du mal au pays et aux partis, vers un projet irréaliste. Le paradigme opaque de Nahda est devenu visible (se patienter jusqu'à ce que le pays devient contrôlable + se servir des faibles cerveaux opportunistes), il est trop mauvais pour une Tunisie qui cherche à décoller. Il n-y-a rien de mal pour qu'un parti aie une teinte idéologique, mais la sincérité est indispensable. Jebha est anarchique comme Nahda, mais elle n'a jamais constitué un danger pour la Tunisie.

Monia
| 11-02-2019 14:20
Il faut être sacrément aux abois pour en arriver à cette extrémité de lever le voile.
En revanche, il faut reconnaître aussi que c'est sacrément malin de la part des frérots d'exploiter à leur profit tous les travers de l'opposition divisée avec des chefs de file aux egos surdimensionnés!

MFH
| 11-02-2019 13:21
Le consensus cache, les crimes, les malversations, l'historique odieux des enfants faisant du sport, l'origine de l'argent sale et l'argent commandé
ou offert en contrepartie de services rendus au Qatar, Turquie..... Le consensus profite aussi bien à Ennahdha ,qui y tient à tout prix, qu'aux autres partis qui cherchent à se positionner politiquement. Le consensus a enfin son revers. Il cache les côtés sales et encombrants sans, toutefois, en effacer les traces. Tôt ou tard, ces derniers ressortiront des profondeurs où ils étaient enfouis et se transformeront en preuves tangibles et irréfutables.

rz
| 11-02-2019 12:34
Un large consensus pour continuer à saboter ce qu'elle a commencé à faire dès 2011 et je dirais même avant, c-à-d anéantir tous les acquis de modernité, de liberté et de dignité acquis par le sang et la sueur de la génération de l'indépendance. Pour les frérots, la Tunisie ne leur dit rien si ce n'est un point de départ dans leur oeuvre de déconstruction, de transformation du peuple en sous-hommes clochardisés pour mieux le contrôler,et c'est le seul boulot où leur habileté et leur imagination a libre court.

A4
| 11-02-2019 11:54
La secte est prête à ramper sous n'importe qui pourvu que ses dossiers criminels restent "bien cachés" !!!

Bourguibiste nationaliste
| 11-02-2019 11:09
Le propagandiste islamiste ne sait pas de quoi il parle: il ne peut y avoir de consensus entre les ennemis de la nation tunisienne (les islamistes) et les nationalistes modernistes.
La majorité du peuple tunisien est sur cette ligne. Les islamistes le savent très bien,

Maryem
| 11-02-2019 10:44
BCE/Ghannouchi..et leurs partis.c est termine..ils nous ont trompes une fois..en 2014 et c est basta...les electeurs ont ete tres naifs pour croire ce vieux comedien de Beji Caied Essebsi qui nous a guides aux "abattoirs"...et qui s accroche encore au fauteuil....A sa place j aurais depuis longtemps demande au peuple et plus directement a ses electeurs de m excuser de les avoir trompes,..et prendrais la decision de dissoudre le parlement et d appeler les electeurs a des elections anticipees...pincez moi je suis en train de rever...mais il faut rever ...car rever c est preparer l avenir.....

houda
| 11-02-2019 09:10
vous avez deja un bloc de deputès dont la date de manipulation expire dans 10 mois les islamistes n ont plus aucune chance de continuer d exister en tunisie

Ahmed
| 11-02-2019 07:12
Mais qui

A lire aussi

La société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT), a annoncé, dans un communiqué publié ce

23/08/2019 09:54
1

Le secrétaire général adjoint de la Fédération de l’Enseignement secondaire, Fakhri Smiti, a émis ce

23/08/2019 08:51
1

Mohamed Abbou a indiqué qu’il se présente à la présidentielle afin de changer la situation actuelle

22/08/2019 23:58
7

S’occuper de sa campagne électorale n’entre pas dans ses prérogatives de chef du gouvernement

22/08/2019 21:57
2

Newsletter