alexametrics
BN TV

Youssef Chahed délègue ses pouvoirs à Kamel Morjane

Youssef Chahed délègue ses pouvoirs à Kamel Morjane

 

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a annoncé, jeudi 22 août 2019, lors de son passage sur Al Wataniya qu’il a décidé de déléguer ses pouvoirs au ministre de la Fonction publique Kamel Morjane.

Youssef Chahed a indiqué qu’en vertu de la constitution, quand le chef du gouvernement présente sa démission, cela entraine le départ de tout le gouvernement. « Dans ce contexte difficile, une telle décision déstabilisera le pays ».

« Un chef du gouvernement peut se présenter à la présidentielle. C'est pourquoi, j’ai décidé de déléguer mes pouvoirs à Kamel Morjane, ministre de la Fonction publique », a annoncé Youssef Chahed.

Une décision prise pour ne pas biaiser le processus des élections selon le chef du gouvernement et préserver la neutralité de l'administration.

 

En cas d’empêchement provisoire d’exercer ses fonctions, le chef du gouvernement délègue ses pouvoirs à l’un des ministres, selon l’article 92 de la constitution.

 

E.B.A

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (32)

Commenter

Professeur de droit
| 23-08-2019 17:07
Le cas typique " d'empechement provisoire" est un cas d'urgence grave de santé. Il faut admettre qu'on en est loin...

observator
| 23-08-2019 14:56
C est quoi un "empêchement provisoire" juridiquement parlant ?

Akoubi Ammar.
| 23-08-2019 14:34
Une leçon magistrale d un jeune patriote un vrai haut responsable de l état pour ces imposteurs et ces guignols démodés parachutés dans la vie politique sans compétences et sans moralité. Bravo, vous avez fait preuve d un grand sens de l état et de l intérêt général de la Tunisie. En avant la caravane passe et cette leçon vaut bien un fromage ( La Fontaine).

Abdelkader
| 23-08-2019 13:52
On ne peut mener une campagne électorale , sillonner le pays , tenir des meetings et serrer des mains si l'on continue d'avoir des obligations gouvernementales .
Ceux qui pensent qu'il en tirerait un quelconque avantage , se trompent !
Une campagne électorale est chronophage .

Hadj
| 23-08-2019 13:46
Cette opération est entachée de graves irrégularités: juridique: à mon sens la constitution ne permet pas à chahed de céder ses prérogatives et en plus à une personne de son choix!?politique: le choix de chahed porte sur un responsable d'un parti politique qui n'existait pas en 2014 cad au moment où les électeurs ont choisi_ à travers l'assemblée- leurs gouvernants !Une situation kafkaïenne sur laquelle j'invite nos constitutionnalistes à se prononcer! PS: Hatem ben Salem - à un certain moment- était pressenti pour l'intérim , pourquoi ce changement? Il est vrai que Kamel Morgene est plus malléable... !!?

Ghazi
| 23-08-2019 12:40
Les politiciens et politiciennes du facebook et du Chapati, vous disent : Nous sommes juges et parties et si vous vous voyez un inconvénient, c'est très simple "Allez vous faire cuire un oeuf".
Nous seront (Par une façon ou par une autre) au prochain gouvernement, nous ne quitteront jamais les prochains gouvernements, que vous votez ou non, nous auront toujours nos chaises, si ce n'est pas à la présidence, ça sera au gouvernement et si ce n'est pas au sein de ce dernier, ça sera au parlement, vous ce peuple vous avez prouvé votre amour et votre dépendance aux politiques BOUDOUROU, aux politiques des arnaques et des mensonges, une situation qui vous plaise à merveille et qui vous arrange.
Vous avez 'des soit disant' LEADERS que vous méritez.
Ne blâmez personne, blâmez-vous.

Citoyen_H
| 23-08-2019 12:37
Par vos actions citoyennes, vous êtes en train de semer la panique et zizanie dans les rangs des consanguins qui avaient kidnappé le pouvoir, la maudite année 2011.
Rabi maak.

Zohra
| 23-08-2019 12:32
Ses mots

Zohra
| 23-08-2019 12:23
Je viens d'écouter Monsieur ZBIDI avec Mariam. Je suis désolée avec tout le respect pour ce Monsieur , pitié, je vous en supplie, on est dans une époque où le temps est compté, tout marche à 200 à l'heure. Waw waw waw il faut que ça bouge, un peu de nerfs. Je suis désolée je ne le vois même pas président, il cherche ces mots il n'a pas de charisme. Je suis déçu

Il n'y a vraiment pas photo le choix est vite fait

Rb
| 23-08-2019 06:40
Lè khir w lè khir.

A lire aussi

L’ancien président de la République, Zine El Abidine Ben Ali, décédé le 19 septembre 2019, a été

21/09/2019 18:10
3

Un appel qui a été, visiblement, réfuté catégoriquement par Kaïs Saïed qui a réitéré son engagement

21/09/2019 15:43
30

Cette campagne placée sous le slogan #poursuivez_ou_classez sans suite appelle le ministère public à

20/09/2019 22:58
1

Le leader du parti Attayar, Mohamed Abbou a indiqué, ce vendredi 20 septembre 2019, lors de sa

20/09/2019 21:43
18

Newsletter