alexametrics
dimanche 27 novembre 2022
Heure de Tunis : 19:24
BN TV
Yermani : le départ des laboratoires pharmaceutiques ne signifie pas un arrêt de l'approvisionnement en médicaments
25/11/2022 | 08:35
1 min
Yermani : le départ des laboratoires pharmaceutiques ne signifie pas un arrêt de l'approvisionnement en médicaments

 

Le PDG de la Pharmacie centrale de Tunisie, Béchir Yermani a affirmé que le départ de certains laboratoires pharmaceutiques en Tunisie ne signifiait pas un arrêt de l'approvisionnement de leur part. Il a expliqué que la commercialisation de médicaments était possible grâce à la simple présence de bureaux ou de représentations de ces entreprises.

invité le 25 novembre 2022 à l'émission "Rendez-vous 9" animée par Malek Baccari et diffusée sur la chaîne Attessia Tv, Béchir Yermani a indiqué que le départ de ces entreprises était attristant mais que plusieurs éléments les ont poussé à partir. Il a évoqué en premier lieu les difficultés et les obstacles au niveau de l'organisation. Il a affirmé que les entreprises pharmaceutiques ayant décidé de fermer boutique avaient décidé d'opérer une restructuration interne et de revoir leur présence au sein de plusieurs pays et à l'échelle mondiale.

Béchir Yermani a affirmé que le départ de ces entreprises ne perturbera pas le marché. Il a assuré qu'une seule entreprise avait officiellement informé l'État de son départ et s'était engagée à continuer à opérer sur le marché tunisien. Les autres laboratoires concernés par cette affaire ont décidé de diminuer leur présence en Tunisie. Il a expliqué que la situation financière du pays avait poussé les laboratoires pharmaceutiques à revoir le mode d'approvisionnement et en fonction des paiements mensuels.

Béchir Yermani a indiqué que des génériques aux médicaments vitaux étaient en vente en Tunisie et que la pharmacie centrale s'assurait de leurs disponibilités.

 

 

 

S.G

25/11/2022 | 08:35
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Nabil Ayari
KiF KiF
a posté le 25-11-2022 à 14:29
Qu'ils restent ou qu'ils partent, c'est du KiF KiF cet république bananière Tunisienne,a atteint les abysses de non retour, d'ailleurs le forage dans les abysses porte ces fruits. La médiocrité de ces dirigeants n'est plus à prouver