alexametrics
Dernières news

Wajih Dhokkar l’étudiant en médecine redouble pour un post sur Facebook

Temps de lecture : 1 min
Wajih Dhokkar l’étudiant en médecine redouble pour un post sur Facebook

Son histoire avait ébranlé l’opinion publique. Le renvoi de l’étudiant en quatrième année médecine, Wajih Dhokkar, de la Faculté de médecine de Tunis a suscité un grand remous au mois de novembre dernier.

 

L’étudiant avait été suspendu pour avoir publié au mois de juin 2019 un simple statut Facebook dans lequel il avait exprimé son indignation pour les conditions d’études au sein de l’établissement, une histoire de climatiseur dans la bibliothèque qui prendra un tournant inattendu.

 

Le 22 novembre l’étudiant qui avait affirmé qu’il avait raté son année, a annoncé la reprise de ses stages, avec l’accord du secrétaire général de la FMT Bouabaker Saïdi, précisant que ses jours d’absences ne seront pas comptabilisés.

 

Ce samedi 22 février 2020, Wajih Dhokkar a souligné que bien qu'il ait effectué les stages nécessaires et convenu avec sa direction qu'il ne ratera pas son année, l'administration de la faculté a nié tout accord et n'a pas validé ses stages, en raison de 4 jours « d’absence » comptabilisés alors qu'il était encore exclu.

 

L’étudiant a précisé que cette nouvelle donnée conduit irrévocablement à son redoublement,  affirmant qu’il continuera à livrer sa bataille pour récupérer ses droits.

 

 

M.B.Z

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (17)

Commenter

Jo
| 23-02-2020 13:19
Cet étudiant signe et persiste en traitant les structures dirigeantes (administration et conseil scientifique) de " bhama " et de menteurs. Il faut être ferme et ne lui accorder aucun traitement de faveur et appliquer la loi. Il s'agit de défendre la valeur et la réputation de nos facultés

Ajoula
| 23-02-2020 10:01
Voici la vérité sur notre administration, des règlements de compte absurdes quitte à démolir l'avenir d'une personne. Grandeur et décadence de notre faculté de médecine.

Hippocrate
| 23-02-2020 07:04
@BN et aux lecteurs:
- M. Saïdi est secrétaire général et non doyen.
- pour redoubler ou passer, il faut attendre le dernier jury qui n'a lieu qu'en juillet..
En attendant, vous continuez à propager des informations non vérifiées...
On attend le correctif.

le déçu
| 23-02-2020 06:42
J'invite tout politicien ou syndicaliste responsable d'éviter de tomber dans le populisme pour défendre l'indéfendable! Cet étudiant a comparu , en son temps devant le conseil de discipline de l' institution dont il reléve .Celle ci l' a sanctionné.IL DOIT assumé et se conformé en toute discipline.Aucun contestation populiste ne doit être. permise ,il y va de la crédibilité de nos diplômes et de nos institutions éducatives.IL EST URGENT que cessent ces appels à la gabégie!!

DHEJ
| 22-02-2020 20:04
La culture de l'échec!

C'est la BHAMA par excellence.

Alya
| 22-02-2020 19:02
La faculté de médecine n est l'apanage d aucun parti politique. Le corps enseignant est particulièrement responsable .il est donc nécessaire de tout vérifier avant de reporter des choses aussi graves

Gg
| 22-02-2020 18:45
Des millions de crétins passent leur temps à sucer le café aux terrasses, en voila un qui bosse et se démène, et c'est lui qu'on emmerde!
C'est la Tunisie...

Tn
| 22-02-2020 18:07
Cet exemple illustre bien l'archaïsme et la bassesse des administrations tunisiennes en général et universitaires précisément ...
Un grand nombre de directeurs qui sèment les sanctions pour des raisons banales et injustifiées , ils se prennent pour des dieux ..Et ils profitent de la situation fragile des étudiants..
Aulieu de lancer une réforme ou de développer les infrastructures, cadre et lieux d'enseignement ils préfèrent de chercher la bête....
Dans l'attente d'un grand tsunami qui emportera ces malades ..(.qui sont les maux de la Tunisie)

Abir
| 22-02-2020 17:33
Tout est relatif

A lire aussi

le numéro d’autorisation à présenter lors du contrôle de

29/03/2020 18:07
1

Le député Tahya Tounes, Mabouk Korchid a présenté une initiative législative à examiner d’urgence

29/03/2020 17:49
1

mettre en place une stratégie globale garantissant les méthodes de protection des professionnels de

29/03/2020 16:45
3

Désormais les agriculteurs et les pêcheurs seront exemptés d’autorisation de circulation, selon

29/03/2020 16:34
4

Newsletter