alexametrics
samedi 01 octobre 2022
Heure de Tunis : 14:57
BN TV
Vidéo - Le passage de Lotfi Abdelli qui a dérangé la police
09/08/2022 | 09:49
1 min
Vidéo - Le passage de Lotfi Abdelli qui a dérangé la police

 

Le spectacle de Lotfi Abdelli à Sfax dimanche 7 août a provoqué plein de remous. 

Des internautes ont partagé la vidéo du dit passage qui a provoqué la colère de la police. On y voit Lotfi Abdelli critiquer – avec ses gestes graveleux habituels - la police mais aussi les grands responsables de l’Etat, le gouvernement et le président de la République.

« Lorsque je rentrerai chez moi à la fin du spectacle, la police, la garde nationale seront là à m’attendre. Ils me placeront dans les sous-sols du ministère de l’Intérieur », a-t-il notamment affirmé. 

 

Le ministère de l’Intérieur avait indiqué, dans un communiqué émis hier soir, que Lotfi Abdelli s’était attaqué à l’institution sécuritaire avec un geste obscène ce qui a suscité l’ire des unités déployées pour sécuriser le spectacle. Les sécuritaires ont annoncé qu’ils n’assureront plus les spectacles qu’ils jugent « portant atteinte au goût public ».

 

De son côté, l’humoriste fait part de sa volonté de « quitter définitivement le pays » après cet incident.

Il a affirmé que son producteur Mohamed Boudhina avait été victime d’une tentative de meurtre pendant le spectacle et a signalé que M. Boudhina avait été transféré à l’hôpital pour recevoir des soins compte tenu de son état de santé. 

 

R.B.H


09/08/2022 | 09:49
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Fares
Un sketch vulgaire ou blasphématoire?
a posté le 10-08-2022 à 04:32
C'est la première fois que je vois cet extrait, merci de l'avoir publié.

Donc le sketch ne portait pas vraiment atteinte aux sécuritaires, mais il portait surtout atteinte au Dieu de la Tunisie, Al Jabbar.

Le passage est vulgaire certes. Il n'avait à brandir ce doigt une dizaine de fois. La critique passe mieux lorsqu'elle est faite intelligemment et finement.

Nous sommes presque nostalgiques à l'époque de la censure où les Nahdi de ce monde usaient de toutes sortes de métaphores subtiles pour critiquer le pouvoir en place.

Oui pour la liberté d'expression et non à la vulgarité gratuite.
Tunisien triste
Vulgariser la vulgarité !
a posté le 10-08-2022 à 03:13
Tout le monde sait qu'une certaine catégorie de la population adopte facilement les comportements et les idées de leurs artistes préférés.

Je demanderais à cet acteur comment il se sentirait si lui et ses éventuelles filles doivent vivre dans un milieu qui a adopté les idées et les comportements qu'il est entrain de vulgariser
Imed
Ne va pas à son spectacle
a posté le à 20:13
Ah, que va oenser ta famille alors que des centaines de chaines vulgarisent l'alcool, le sexe libre, le hallouf etc. etc.

Ne va pas à son spectacle.

Au Moyen-'?ge, on brûlait les gens qui disaient que la terre est ronde...
Mestiri
Liberté d'expression oui mais dans le cadre de la loi
a posté le 09-08-2022 à 22:53
La liberté est contrainte par ce que la loi autorise.
Nul n'est censé ignorer la loi.

Le président de la république est l'incarnation de l'Etat, le respect lui est dû.

ce pseudo « comique » est inconscient de ses actes et de la gravité de ce qu'il dit.
Se moquer de la fonction présidentielle et de ceux qui représente l'état n'est accepter nulle part'?'quelque soit le pays'?' il ne s'agit pas de liberté d'expression mais d'un délit!!!

l'incitation au désordre est un acte interdit'?'

insulter là présidence, les forces de l'ordre ou l'armée n'est pas et ne sera jamais autorisé quelques soit le pays !!!


Le Baron
Si ce doigt à été adressé à RG
a posté le 09-08-2022 à 20:55
Beaucoup d'hypocrites auraient crié à la liberté d'expression mais bon ,comme beaucoup de tunisiens ils ne sont pas conscients de leur bêtise
Asdruball
Commentaire
a posté le 09-08-2022 à 20:24
Il l'a bien cherché - A quoi cela sert il ? à faire du Buzz - Il doit assumer les conséquences maintenant - En plus cela ne fait même pas rire .....
dbh
Un indécent
a posté le 09-08-2022 à 19:38
Un mal éduqué nommé artiste aux yeux des voyous
Yaatik Doudaa
Quand le niveau académique fait défaut , le don s'il y en est , reste insuffisant?!
a posté le 09-08-2022 à 15:53
Ceux qui defendent le geste ( en soi et indépendamment des personnes physiques ou morales évoquées parallèlement au geste) prétendraient que Ce comédien essaie de s'attaquer aux tabous pour soit disons rendre notre société moins complexée vis à vis de comportements du quotidien du tunisien! Ok admettons que ceci est un objectif stratégique sur lequel travaille ce «  génie » de sociologie ou Enterologue comme il le prétend ou du moins il essaie de l'insinuer..la question pourqoui il relie cet objectif à des personnes qui ont une valeur qui ne peut être considérée sans ce qu'elle représente comme symbole de pouvoir et qu'il est du non sens de les impliquer dans les jeux de bassesse au stade expérimental..
Ce «  comédien » n'aurait il pas pu se limiter à montrer son doigt en invoquant une autre personnalité de son quartier ou de son propre entourage ?
S'il voulait par la même occasion chercher à tester la nouvel ère au niveau d'un second paramètre qui liberté d'expression il aurait pu choisir une autre séquence différente pour éviter l'amalgame.
Ceci constitue des abc de raisonnement de niveau 1ère année secondaire en math ( résoudre une équation à deux inconnues est impossible donc il fallait un système de deux équations ).
Le niveau académique de ce Comdien lui fait défaut et ce complexe le rend un complexé au carré cas qq1 qui est complexé de ne pas être complexé ?!
EL OUAFI
Un peuple sot
a posté le 09-08-2022 à 15:21
Un peuple sot mal éduqué, à la limite de la voyoucratie, vulgaire, éducation civique absente aux écoles aucun plan pour informer la jeunesse les former en des bons citoyens, leur donner la culture du devoir où commence le droit et où il s'arrête.
Hélas une société qui a perdu toutes les notions du respect et la responsabilité.
Fautes et Dérives des syndicats des enseignants à leur tête Mr YAKOUBI.
Tronçonneuse
Sérénité
a posté le 09-08-2022 à 13:57
S'il y avait un minimum de sérénité et de recul sur cette affaire au sein de tous les protagonistes (acteur, police, observateurs et commentateurs divers et variés), le problème réside dans le doigt d'honneur adressé à la fonction suprême de président de la république censée rassembler le peuple indépendamment de celui qui l'occupe (bourguiba, ben ali, marzouki, essebsi ou saied). On peut se moquer des hommes (et femmes) qui pourraient détenir les rennes mais pas de la fonction. Idem pour les autres hautes fonctions symboliques : président de l'assemblée, premier ministre, ministre et député. Ces postes ont été créés par l'humanité pour servir le peuple et doivent être pérennisés : ceux qui les occupent doivent cependant être critiqués et moqués si nécessaire mais nominativement. La matière la plus méconnue dans le cursus scolaire est l'éducation civique : quand elle est reléguée au fin fond des priorités éducatives, nous élevons un peuple irrespectueux envers les instances qui sont censées lui permettre de vivre en paix.
Carthage Libre
@MH : Clairvoyant. Mais n'oublie pas que ce même Abdelli a appelé à voter "oui" pour la Constitution Dictatoriale Islamiste de Kaies Saied.
a posté le 09-08-2022 à 12:56
Lotfi Abdelli, aussi voyou qu'il est, a bel et bien "critiqué" grave Kaies Saied l'accusant de vouloir mettre en place une dictature "dans les 5 ans" (vidéo à 1mn09s).

Donc, je revois un peu ma copie le concernant, même s'il est un "khra ou ma skhoun", car je n'avais pas vu l'extrait en question qui nous renseigne plus et je remercie Business News de l'avoir publié pour éclairer nos lanternes.

Tu dis que Lotfi Abdelli est peut-être la première "victime" de la période Dictatoriale installée par Kaies Saied? Oui. Sans doute. Il a critiqué un peu Kaies Saied dans cet extrait, que j'avais pas vu, croyant être "couvert" par les appels du Dictateur lors de l'insulte sur le "kalsoun" de Abir Moussi, ainsi que l'appel à voter "vert" et "oui".

Maintenant, il vient de comprendre que la Police ne peut en aucun cas agir sans ordre venues d'en haut. Donc il a bien compris, je pense, que le pays va se fermer et on se dirige, comme tu dis, vers une Dictature à caractère islamiste bête et méchante, pire que celle des khwenjias d'Ennahdhya, mais avec les attentats terroristes nahdhaouis en moins (pour faire peur à la société pendant les 10 dernières années).

Ceci dit, je te rejoins entièrement sur le fait que le pauvre petit peuple tunisien va s'aperçevoir, comme le dit ce même Lotfi Abdelli, qu'une dictature commence toujours en douce et comme il le dit lui même "mba3d ya3mlouna haka (geste obscène)" Vidéo en haut, minute 1 seconde 09.

Je crois que Lotfi Abdelli, aussi con qu'il est, a vraiment critiqué grave Kaies Saied (avec soit disant un dialogue avec une vieille dame) ; celui ci n'a pas apprecié et a appelé les services policiers à intervenir immédiatement ; finalement la "couverture" de Lotfi Abdeli, en soutenant publiquement Kaies Saied depuis 2020 n'a pas fonctionné.

Oui, on se dirige bel et bien vers une Dictature à la Ben Ali...je dirais même pire, à consonnance islamiste (Ben Ali allait lui aussi introduire cette "consonnance" islamiste avec Sakhr Materi juste avant son renversement en 2011).
1/3i
Obscène ?
a posté le 09-08-2022 à 12:09
En Quoi c'est obscène de faire ce genre de spectacle..
Rappelons nous le sketch de Coluche : le flic...
C'était il y a 40 ans ...
D'après ce que j'ai compris, il ne fait que ressortir des faits avérés. Le comportement violent de la police Tunisienne. Où tout policier se comporte en petit juge sur son rond point... Inventant des lois qui n'existent pas. Favorisant ses petits copains,beau détriment des autres..

Qui est le plus obscène.. celui qui mêle grossièrement en parle, ou ceux qui se comportent en ordure, en petites frappes, violeur parfois...

Se permettant de tabasser celui qui ne voudra pas se laisser faire...

Même si le métier de policier est tout sauf facile. Mais ils doivent être aussi des exemples. Quand la police ne respecte pas la loi , c'est le peuple qui est insulté
BORHAN
IDIOTIES ET RIRES.. !
a posté le 09-08-2022 à 11:52
Certes on va au théâtre pour se distraire et rire, histoire de se débarrasser quelques moments de nos problèmes et de soucis du quotidien.
Le théâtre est aussi une vitrine, un reflet approximatif de la dynamique sociale avec tout ses ingrédients.
Malheureusement, notre société nous impose des codes à respecter et des tabous à ne pas transgresser.
C'est notre culture et certains de ses aspects demeurent non négociables même lorsqu'il nous paraît évident que nous vivons dans un environnement ouvert, sociable et hospitalier.
Le théâtre c'est aussi de la critique des faits et gestes du citoyen,...
Mais transgresser les codes c'est tout de même se permettre d'offenser autrui et provoquer une sorte de désordre.
C'est ce que n'accepte pas le pouvoir et toutes ses composantes.
A ce titre, il y'a une ligne rouge qu'il ne faut pas atteindre car prendre ce genre de risque peut brouiller tout projet d'émancipation, de libertés,...
'?videmment, le cas Ebdelli sort manifestement de cette ligne de conduite mais il faut l'admettre, il a osé.
Peut-être c'est volontaire de sa part, histoire de tester et l'opinion et le pouvoir.
Mais, à force de se frotter on peut froisser certaines catégories de la société.
D'autres parts, aller trop loin dans l'offense peut lui coûter cher.
Tout dépend de l'appréciation du pouvoir et de la perception de l'opinion.
Appartement, Ebdelli est parti pour revoir sa copie faute d'être déserté et dénoncé par tout ceux qui se croient "conservateurs" voire garant de l'ordre.
En un mot, disons que la majorité des tunisiens n'a pas acquis encore cette culture de l'insolence et de l'aveuglement " culturel ".
C'est ce que je crois.
Besbes
platitude
a posté le 09-08-2022 à 11:00
Connerie, platitude, vulgarité et c'est la honte que l'on permette ce spectacle dans notre pays .
nazou de la chameliere
Y'a aussi
a posté le 09-08-2022 à 10:59
Un passage du spectacle, ou il demande au facho de se réveiller !!!
Et les emmerdeuses ? Celles qui beuglaient à tout bout de champ "el 7orriyette el horriyeeeette " "7oryet etta3333birrrr"
"7oryett etta333bir " !!!
Elles sont où ces c..... ses ?
Elles ont perdues leurs langues !!!!
Ohhhh oui c'est vrai...c'est que la première réalisation du facho, ça été de faire main basse sur vos petits secrets !!!
Hein ? Les archives de l'inlucc .
'?a vous dit quelque chose !!
IDIOTES !!!!
Fallait pas vous laisser embarquer dans vos copinages !!!
Idiotes ,aujourd'hui on paye tous la facture de vos CONNERIES !!!
Sandra
D'une nullité !!!
a posté le 09-08-2022 à 10:20
Vous avez dépassé les limites, des gestes obscènes et vous appelez ca de la la culture. Cette soit disant démocratie que personne n'a compris sa limite, vous a apporté que "elblada we rkaka wel

Ce n'est pas étonnant de voir une génération de tarés. C'est ce que vous apprenez à vos enfants "ya wled moufida"


Mel
!!!
a posté le à 10:42
3allém wlédik "donnes à papa et dis pardon à tonton" w chihémmik fil génération mté3na.
ya wled françois ;-)
MH
Du déjà vu
a posté le 09-08-2022 à 10:12
C'est un avant-goût d'un état policier digne de la période de ZABA qui attend les Tunisiens. Ils ont voté à 94% pour une constitution de la pire des dictatures sans le savoir. Il viendra un jour où ils regretteront la « décennie noire » comme ils disent, car la prochaine décennie ne sera qu'encore plus sombre. Pauvre peuple ballotté à droite et à gauche comme un ivrogne cherchant son chemin.
Forza
@MH - vrai
a posté le à 10:38
Mais fait la propagande pour les putschiste, même dans cette scène il le défend. Il ne défend pas la démocratie. Lorsqu'il parle de la torture au sein du MI, il a raison mais n'a t'il pas vu que Saïed la visite fréquemment et à minuit et n'a jamais leur demande de comptes, il se peut il est naïf et croit en cette fée d'un Saïed, propre etc mais dans les faits, il supporte l'installation de la dictature et n'est pas un défenseur des libertés. Saïed, Abdelli ou les généraux et syndicats des sécuritaires sont tous des putschistes.
MH
Bonjour @Forza
a posté le à 11:35
Le tunisien est simple d'esprit (c'est une généralité qui peut s'appliquer même à moi qui suis tunisien, et je ne vise personne). Son analyse des événements est superficielle. Je donne deux exemples : 1- cette affaire Abdelli, il le voit comme un agitateur obscène qui n'a obtenu que ce qu'il mérite, mais pas comme un précédent dangereux d'une intervention des sécuritaires en plein spectacle. 2- La confiscation du pouvoir par le président actuel, le peuple la considère comme intervention divine et nécessaire pour sauver le pays mais pas comme un acte anticonstitutionnel, là encore un dangereux précédent. C'est l'exemple du verre à moitié plein, tout dépend de la façon dont vous le voyez. Le Tunisien choisit toujours la mauvaise interprétation de son observation.
Bien à toi l'Ami.
Forza
@MH, très bons points
a posté le à 18:23
Je comprends bien le point de vue mais je n'arrive pas à me solidariser avec lui car au fond il défend encore Saïed et son putsch. Il y a de vrais militants pour la liberté de l'expression comme Ayed ou qui défendent l'indépendance de la justice méritent plus la solidarité.