alexametrics
NOS VIDÉOS

Vidéo - La crise socio-économique en 5 chiffres

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (6)

Commenter

Moha
| 11-09-2019 09:01
Et pendant ce temps là...

https://www.leconomistemaghrebin.com/2019/09/09/ccitunis-participation-tunisienne-foire-internationale-bagdad/

Dr. Jamel Tazarki
| 11-09-2019 06:57
Introduction:
C'est toute notre classe politique qui stagne sur des idées archaïques. Nos vieux, nos moins vieux et nos jeunes politiciens traînent avec des idées dépassées par le temps.
Non, il faut penser autrement le développement socio-économique, l'enseignement primaire, secondaire et supérieure, notre système bancaire, l'aide sociale, etc. Il faut reconnaître enfin le changement de paradigme qui est autre que de porter ou ne pas porter une cravate (comme le font nos cheikhs RG et Mourrou). Pour en savoir plus je vous propose de lire mes commentaires sur le lien:
https://www.businessnews.com.tn/video--abdelkrim-zbidi-president-de-la-republique,539,89783,4


Le Petit Prince, la cinquième planète, Antoine de Saint-Exupéry: La cinquième planète était très curieuse. C'était la plus petite de toutes. Il y avait là juste assez de place pour loger un réverbère et un allumeur de réverbères. Le petit prince ne parvenait pas à s'expliquer à quoi pouvaient servir, quelque part dans le ciel, sur une planète sans maison, ni population, un réverbère et un allumeur de réverbères. Cependant il se dit en lui-même : "Peut-être bien que cet homme est absurde. Cependant il est moins absurde que le roi, que le vaniteux, que le businessman et que le buveur. Au moins son travail a-t-il un sens. Quand il allume son réverbère, c'est comme s'il faisait naître une étoile de plus, ou une fleur. Quand il éteint son réverbère, ça endort la fleur ou l'étoile. C'est une occupation très jolie. C'est véritablement utile puisque c'est joli."

Lorsqu'il aborda la planète il salua respectueusement l'allumeur :
- Bonjour. Pourquoi viens-tu d'éteindre ton réverbère (lanterne)?
- C'est la consigne, répondit l'allumeur. Bonjour.
- Qu'est-ce que la consigne ?
- C'est d'éteindre mon réverbère (lanterne). Bonsoir. Et il le ralluma.
- Mais pourquoi viens-tu de le rallumer ?
- C'est la consigne, répondit l'allumeur.
- Je ne comprends pas, dit le petit prince.
- Il n'y a rien à comprendre, dit l'allumeur. La consigne c'est la consigne. Bonjour.
Et il éteignit son réverbère (lanterne).
Puis il s'épongea le front avec un mouchoir à carreaux rouges.
- Je fais là un métier terrible. C'était raisonnable autrefois. J'éteignais le matin et j'allumais le soir. J'avais le reste du jour pour me reposer, et le reste de la nuit pour dormir...
- Et, depuis cette époque, la consigne a changé?
- La consigne n'a pas changé, dit l'allumeur. C'est bien là le drame ! La planète d'année en année a tourné de plus en plus vite, et la consigne n'a pas changé
- Alors ? dit le petit prince.
- Alors maintenant qu'elle fait un tour par minute, je n'ai plus une seconde de repos. J'allume et j'éteins une fois par minute !
- '?a c'est drôle ! Les jours chez toi durent une minute !
- Ce n'est pas drôle du tout, dit l'allumeur. '?a fait déjà un mois que nous parlons ensemble.
- Un mois ?
Oui. Trente minutes. Trente jours ! Bonsoir.
Et il ralluma son réverbère (lanterne).
Le petit prince le regarda et aima cet allumeur qui était tellement fidèle à la consigne. Il se souvint des couchers de soleil que lui-même allait autrefois chercher, en tirant sa chaise. Il voulut aider son ami :
- Tu sais... je connais un moyen de te reposer quand tu voudras...
- Je veux toujours, dit l'allumeur.
Car on peut être, à la fois, fidèle et paresseux.
Le petit prince poursuivit :
- Ta planète est tellement petite que tu en fais le tour en trois enjambées. Tu n'as qu'à marcher assez lentement pour rester toujours au soleil. Quand tu voudras te reposer tu marcheras... et le jour durera aussi longtemps que tu voudras.
- ça ne m'avance pas à grand-chose, dit l'allumeur. Ce que j'aime dans la vie, c'est dormir.
- Ce n'est pas de chance, dit le petit prince.
- Ce n'est pas de chance, dit l'allumeur. Bonjour.
Et il éteignit son réverbère (lanterne).



Quelles leçons tirons-nous de la cinquième planète?
-Charles Darwin: "Ce n'est pas le plus fort de l'espèce qui survit, ni le plus intelligent. C'est celui qui sait le mieux s'adapter au changement."

-L'économie se transforme, la technologie change radicalement, certains changements géopolitiques, environnementales et climatiques sont inévitables. ==> La clé c'est de reconnaître ces changements et de développer des règles/normes à la hauteur du défi. Le rôle de l'Etat est de mieux encadrer afin de mieux permettre...

-Le changement de paradigme est une chance pour les pays sous-développés qui leur permettrait de prendre des raccourcis afin qu'ils puissent rattraper leur retard socio-économique!

Fazit: tous les malheurs socio-économiques de la Tunisie sont la conséquence des décisions archaïques et heuristiques de nos politiciens (L'heuristique ne fait pas intervenir des processus rationnels dans la prise de décisions). Afin de sortir de l'impasse socio-économique il faut reconnaître le changement de paradigme et penser/agir autrement...

Il est temps d'aller au bureau, bonne journée à tout le monde

Jamel Tazarki

Ezzeddine Saidane
| 10-09-2019 18:31
Un des chiffres les plus importants, les plus inquiétants et les plus synthétiques est celui de la dette extérieure (entièrement libellée en devises). Cette dette a dépassé les 105 milliards de Dinars et a atteint 100% du PIB. Le cout de cette dette extérieure, en intérêts seulement (sans parler de principal), représente plus de 3% de croissance du PIB. Il est à noter que la Tunisie fait actuellement 1,2% de croissance !!!

DHEJ
| 10-09-2019 18:08
C= 1/2 K T V² S


Ou

C: Taux de croissance
K: Taux de chômage
T: Taux de fluidité du Gouvernement
V: Financement
S: A deviner


Looool

rz
| 10-09-2019 18:08
Donc tous les chiffres continuent à glisser vers le bas le contraire de ce que YC pretend.

Famous Corona
| 10-09-2019 17:20
il fera mieux!!! Il a mis le pays au bord du gouffre, président, il le fera avancer.....

Newsletter