alexametrics
vendredi 21 janvier 2022
Heure de Tunis : 12:29
Dernières news
Vidéo : agression du coordinateur régional de Qalb Tounes à El Hamma
13/10/2019 | 14:50
1 min
Vidéo : agression du coordinateur régional de Qalb Tounes à El Hamma

 

Le coordinateur du parti Qalb Tounes dont le chef, Nabil Karoui est candidat au 2ème tour de la présidentielle a été physiquement agressé ce dimanche 13 octobre 2019 à El Hamma dans le gouvernorat de Gabès

En effet, ce sont les sympathisants du candidat à l’investiture suprême, Kaïs Saïed, adversaire de M. Karoui qui seraient les auteurs de l'attaque scandant des insultes et des propos injurieux.

Ce dernier serait soupçonné d’avoir distribué de l’argent aux électeurs en vue d’acheter leurs voix en ce jour du 2ème scrutin présidentiel.

 

B.L

 

13/10/2019 | 14:50
1 min
Suivez-nous

Commentaires (35)

Commenter

Tounsi-Horr
| 14-10-2019 10:42
Le coordinateur du parti Kalb Tounes a été pris en flagrant délie de distribution d'argent pour acheter les voix des miséreux.
Il a eu ce qu'il méritait, et dois être jugé puis condamner
Arrêtez de pleurnicher la défaite sanglante de votre poulain et remettez-vous au boulot ( vous avez le temps, il vous reste 5 ans)

Voila
| 14-10-2019 06:22
Comme même, je trouve que ça serait un bon signe de civisme d'annuler les résultats de la circonstance d'El Hamma. Voir cette incidence en combinaison avec l'emprisonnement politique de monsieur Nabil Karoui, je trouve que c'est une atmosphère empoisonnée.

Je vous dis que j'ai voté M. Marzouki et puis B. Caeid Essebsi. Je suis déçu par la performance des deux. Le premier était comme politicien à la tete du pays une catastrophe.


Je respecte la volonté des jeunes, mais je ne crois pas au succès du nouveau président. Comme même je lui souhaite bon vent et courage.


Personnellement je suis content que les jeunes aient minimisé Nahdha et éradiqué Nidaa Tounes. La corruption et le manque de propreté sont chez les deux camps.

Mohamed 1
| 14-10-2019 00:25
Etonnant que vous confondiez démocratie avec stratégie.

Abel Chater
| 13-10-2019 23:11
Nous vivons vraiment un phénomène impossible à prédire ou à calculer d'avance par n'importe quel philosophe de ce monde. Une rupture totale et inconditionnelle avec le passé politique de toute l'histoire de la Tunisie. Une vraie renaissance de la Révolution tunisienne du 14 janvier 2011, au moment où les «Azlèms RCDistes» pensaient avoir repris le pouvoir en Tunisie au sein de Nida Tounes, de Tahra Tounes et de tant d'autres partis appartenant au même régionalisme des deux dictateurs déchus Bourguiba et Ben Ali. Ce sont les mêmes jeunes qui les chassèrent à coups de pierres en janvier 2011, et que le défunt président Béji Caïd Essebsi les fit revenir dans l'idée de se transformer en un deuxième Bourguiba, qui les ont chassés de nouveau en 2019, par le biais de l'outil principal de la démocratie, qui n'est autre que le vote et l'urne des élections. Quelle jeunesse tunisienne qui nous a essuyé nos larmes tant cachées et la souffrance, tant dissimulées durant les six décennies de la dictature de Bourguiba et de Ben Ali.
Je m'incline avec tout le respect de ce monde devant l'ISIE et son chef Nabil Baffoun, qui ont fait honneur à leur mission. Mille BRAVOS à tous ceux qui ont collaboré au sein de l'ISIE et surtout à nos soldats et à nos Sécuritaires, qui ont protégé le bon déroulement de ces merveilleuses élections.
Vive la Tunisie démocratiques arabes et musulmanes de régime parlementaire.

Maxula
| 13-10-2019 21:51
"devant les oeils des électeurs"

A mes "yeux" à moi, cette agression, que personne ne peut nier ni accepter, n'a eu aucune incidence sur le résultat final au plan national !
Les sondeurs s'accordent à dire que KS a gagné dans TOUTES les circonscriptions.
Celle de El Hamma est epsilon par rapport !
Si vous cherchez une excuse pour minimiser la grosse baffe, vous pouvez mettre une autre pièce et essayer encore votre chance !
Maxula.

Voila
| 13-10-2019 19:39
Le coordinateur de Qalb Tounes a été intimidé devant les oeils des électeurs, entre autres les électeurs de Nabil Karoui. Ce comportement intimide extrêmement les électeurs de Nabil Karoui. Par conséquent, cette agression publique prés du bureau d´élection a une influencé directe et grave sur les résultats de vote.

nazou de la chameliere
| 13-10-2019 19:26
C'est choquant de voir un "lynchage" ,et peu importe le délit du lynché !!

Maxula
| 13-10-2019 19:10
"Beji, certainement le dirigeant le plus démocrate qu'a connu la Tunisie"

Vous parlez de bajbouj qui avait incité les électeurs à voter pour lui si l'on ne voulait pas que "nakba" arrive au pouvoir.
Et une fois élu il s'est précipité dans les bras des islamistes ?
C'est d'ailleurs pour ça que j'ai décidé de boycotter les élections !
Merci pour lui et pour les nouveaux gogos !
Maxula.

rz
| 13-10-2019 18:49
El hamma c'est le fief de nahdha. Cela nous rappelle le martyr Nagh malheureusement.

Mohamed 1
| 13-10-2019 18:11
Beaucoup de bureaux de vote sans observateurs, un candidat emprisonné à la suite d'un dépôt de plainte remontant à 3 ans. Il a été emprisonné quelques jours avant la campagne pour crime d'être premier au sondage. Auparavant le grand Beji, certainement le dirigeant le plus démocrate qu'a connu la Tunisie, a arrêté in-extrémis une loi de dernière minute faite sur mesure pour pour éliminer le premier aux sondages. Il s'avère que c'est la même personne, Karoui. Depuis, les pays étrangers démocrates ont arrêté de croire en notre transition politique.
Un conseil: en cette période de crise économique, faisons l'économie des dépenses de cette élection déloyale et procédons directement à la nomination de Saied à la Présidence.
Si une solution acceptable démocratique n'est pas trouvée à cette mascarade, l'arrêt de mort de la "transition démocratique" est signé officiellement cette fois.