alexametrics
dimanche 07 août 2022
Heure de Tunis : 20:40
Dernières news
Utap : Noureddine Ben Ayed force la porte du bureau de Abdelmajid Ezzar
31/05/2022 | 10:30
2 min
Utap : Noureddine Ben Ayed force la porte du bureau de Abdelmajid Ezzar

 

Le vice-président de l’Union tunisienne de l'agriculture et de la pêche (Utap), Noureddine Ben Ayed s’est adressé, mardi 31 mai 2022, aux agriculteurs et affiliés de l’organisation depuis ce qui semblerait être le bureau de l’actuel président de l'Utap, Abdelmajid Ezzar.

Plusieurs personnes ont affirmé que Noureddine Ben Ayed s’était rendu aux locaux de l’Utap et qu’il avait forcé la porte du bureau de Ezzar. L’instabilité et le conflit de légitimité se sont installés au sein de l’Utap depuis plusieurs semaines. Ils ont, également, confirmé la présence d'agents des forces de la police.


De son côté, Noureddine Ben Ayed a salué les agriculteurs et les militants de l’Utap. Il a réaffirmé être l’actuel président de l’organisation en évoquant les mesures du 18 mai. Cette date correspond à la tenue d’une réunion parallèle durant laquelle Noureddine Ben Ayed s’était proclamé nouveau président de l’Utap.




Il a révélé, par la suite, que le président de la République, Kaïs Saïed, lui avait ordonné de procéder de la sorte et d’opérer une ‘’épuration de l’organisation’’. Depuis, l’Utap traverse une véritable crise. Le chef de l’Etat a aggravé la situation en encourageant indirectement de telles manœuvres pouvant disloquer l’une des plus anciennes des organisations nationales tunisiennes. Il avait mentionné le nom de Noureddine Ben Ayed dans le décret portant composition du comité des affaires économiques et sociales de la commission nationale consultative pour la nouvelle république.

Noureddine Ben ayed a même procédé à la création d'une nouvelle page Facebook de l'Utap afin d'y publier ses propres communiqués.

 

S.G

31/05/2022 | 10:30
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Hager
C est son bureau
a posté le 31-05-2022 à 17:53
C est son bureau désormais donc il ne peut pas le forcer
MFH
Ils se croient les maîtres du pays.
a posté le 31-05-2022 à 17:16
C'est normal, la nature a horreur du vide. Il s'agit d'un simple retour des choses à la normale. N'oublions pas que Ezzar, se comportait comme si l'Utap était sa propriété privée. Hamdoullah, Dieu est grand et que les mécontents aillent se faire foutre.
Zba
N.B.Ayed veut sauver LUTAP
a posté le 31-05-2022 à 16:11
Encore un soldat ghanouchien qui tombe et un patriote essaye de sauver son association de la marginalisation.
Bravo ben ayed, pour votre COURAGE
Citoyen_H
CES BOUCHéS DU BULBE, NE COMPRENNENT PAS LA THéORIE
a posté le 31-05-2022 à 15:21
La consanguinité, faisant légion chez ces bipèdes, a complètement figé les quelques rares paires de neurones encore actives, évoluant dans leur fosse septique crânienne.
Ils ne comprennent que l'a3ssa.
Souvenez-vous quand le vendu marzouguiki refusa le résultat des présidentielles de 2014.
Et puis, il y a eu aussi, entre autres, le Brad Pitt des chameliers, le demeuré qui s'était emparé des clés de la mosquée d'El-Zitouna, prétextant qu'il conservait les clés sur ordre divin ou je ne sais quelle excuse sans queue ni tête.
Ce sont tous des tricheurs, des escrocs, des gangsters et des fraudeurs.
Ils n'admettent jamais la réalité.

Il est grand temps de faire déguerpir par les coulisses, le ezzar.
Il est tout à fait normal que les élus (les vrais) passent au plan B.
Ces pingouins adorent le "tmérmide". C'est leur marque de fabrique !!!!!

En fait, ce que les traitres et les corrompus en place, qui refusent de dégager, c'est qu'ils sont conscients que toutes les magouilles et les escroqueries auxquels ils s'étaient allègrement adonnés cette dernière décade, vont remonter à la surface, à la vitesse d'un missile quittant le silo d'un sous-marin en immersion !!!
Il va y avoir des averses de scandales.

Les kaléba, les jeux sont faits.
Votre sort est, kéne 7ab Rabi, scellé.
Bisous les filles !!!!!!





Abel Chater
Hier à minuit, le président Kaïs Saïed nous disait: "nul n'est au-dessus de la loi" et aujourd'hui, son acolyte Noureddine Ben Ayed, force illégalement la porte du bureau du vrai président de l'Utap, Abdelmajid Ezzar, pour lui voler et pour lui manipuler ses affaires et ses dossiers personnels. (2ème partie)
a posté le 31-05-2022 à 13:41
Nous l'avons vu de nos propres yeux, où nous a menés la surprise du parti d'Ennahdha, lorsque son président Rached Ghannouchi et ceux qui comptaient sur la force mensongère d'Ennahdha, se présentèrent bouches bée devant l'entrée du parlement ARP, bloquée par des tanks de l'armée nationale. Nous étions tous rassurés sérieusement par le soi-disant savoir-faire du parti d'Ennahdha, qui devrait garantir une supervision populaire sans failles, au sujet de l'impartialité de notre armée nationale et de toutes nos Forces armées de la Tunisie. Du mensonge, rien que du mensonge et du bluff tissés virtuellement par les ennemis d'Ennahdha, qui ont fait de la vieille grenouille d'Ennahdha, Rached Ghannouchi, le seul homme de pouvoir en Tunisie et le seul garant de la sécurité du pays. L'eau coulait sous les pieds de tous les Tunisiens et le «Caïd gonflé» d'Ennahdha, Rached Ghannouchi, fait entrer la tête du serpent RCD Mohamed Ghariani, jusqu'aux secrets personnels dans son bureau. Si j'étais à la place de la Justice de Jaffel, je prendrais en tenaille le traître Mohamed Ghariani, qui s'est enfui des côtés de Rached Ghannouchi, à la semaine-même du coup d'Etat de Kaïs Saïed, le 31 juillet dernier, afin qu'il les comble et qu'il les bourre de mensonges dont ils ont besoin pour intriguer contre Rached Ghannouchi. Cela demeure fort possible, par la nature de trahison dont sont bien connus les RCDistes déchus.
La Tunisie vit l'un de ces jeux d'enfants qu'on pratiquait à notre enfance de : «jouer au père, à la maman, à l'instituteur et au policier», qui prennent fin à peine que l'un d'entre nous est appelé par l'un de ses vrais parents.
Nous verrons bien ce que vaut le discours du président Kaïs Saïed "nul n'est au-dessus de la loi". S'il n'appartient pas à l'adage tunisien qui dit : «klèm ellil, mèd-houn bizzibdè » ou (rien ne reste des paroles murmurées la nuit, que l'odeur du beurre évaporé le jour).
Allah yostir Tounes.
Abel Chater
Hier à minuit, le président Kaïs Saïed nous disait: "nul n'est au-dessus de la loi" et aujourd'hui, son acolyte Noureddine Ben Ayed, force illégalement la porte du bureau du vrai président de l'Utap, Abdelmajid Ezzar, pour lui voler et pour lui manipuler ses affaires et ses dossiers personnels. (1ère partie)
a posté le 31-05-2022 à 13:39
Il faut que le vrai président légal de l'Utap, Abdelmajid Ezzar, fasse un constat des lieux avec des probables déclarations de témoins, par le biais d'un huissier notaire reconnu par les tribunaux tunisiens et qu'il porte plainte contre ce bandit maladivement avide d'un pouvoir de nains, ce criminel Noureddine Ben Ayed. Les injustices ne durent ni ne perdurent jamais, mais il faut les documenter en bonne et due forme, afin de ne plus retomber par la suite, dans les mêmes fautes suicidaires de la débilité du président d'Ennahdha Rached Ghannouchi, qui a été piégé par les pleurnicheries des Azlèms RCDistes. C'est son extrême débilité de pacifisme religieux exagéré, dont souffre toute la Tunisie d'aujourd'hui. Un malheur RCDiste de la Zalèma moussi et de ses commanditaires étrangers, amalgamé à ses conséquences dont a profité le président Kaïs Saïed pour mener son putsch du 25 juillet dernier. C'est cette même extrême débilité maladivement pacifique de Rached Ghannouchi, qui permet encore aujourd'hui à la justice de Jaffel, de monter son propre tableau de faux puzzles, pour transformer le non-sens sûr et certain, dudit «appareil secret CIA ou KGB» d'Ennahdha, en leur outil personnel pour s'attaquer aux vieillards de la Tunisie, Rached Ghannouchi comme Abou Yaârab Marzouki et tant d'autres piliers du Martyrisme et du militantisme de l'histoire contemporaine de la Tunisie. Il suffit de constater preuves à l'appui, que tout leur coup d'Etat totalement banal et totalement enfantin, qui les a menés à la réussite incompréhensible de leurs derniers 10 mois de destruction de toute la Tunisie, bien que le président Kaïs Saïed, annonçait ses contours dont on a beaucoup écrit même dans ce forum de BN, depuis au moins la mi-2021, appuyés par le «plan de putsch» préparé par le traître Mohamed Abbou et soutenu par l'intrusion visible de sa femme Samia Abbou, aux côtés de Kaïs Saïed, de l'intérieur du palais de Carthage, jusqu'à l'avoir imposée de force à assister au haut Conseil de sécurité de l'Etat du 25 janvier 2021.
Comment s'il vous plaît, pouvait-il «surprendre la CIA et le KGB d'Ennahdha», s'ils avaient vraiment sérieusement existé?
Abel Chater
Erratum
a posté le à 14:26
Je voulais dire: "dont on a beaucoup écrit même dans ce forum de BN, depuis au moins la mi-2020. Non pas la mi-2021.
1/3i
@BN : depuis plusieurs.
a posté le 31-05-2022 à 13:20
plusirus quoi ?

heures,
jours,
semaines,
mois ?

le niveau baisse...
veritas
Bravo
a posté le 31-05-2022 à 12:35
il été temps d'expulser ce criminel un des responsables de l'augmentation des prix et de la spéculation de tout genre .
Ok
Fin du hold up de nos institutions par l'islam politique
a posté le 31-05-2022 à 11:35
le président de l'Utap Mr Noureddine Ben Ayed rétablit la légalité à l'Union tunisienne de l'agriculture et de la pêche (Utap) aux service de l'agriculture et des agriculteurs sinistrés depuis 11 années du pouvoir islamiste des freres musulmans
Dan
Bravo
a posté le 31-05-2022 à 11:02
Ils ne comprennent que les khawns
Bbaya
Retour à l'état des bandits
a posté le 31-05-2022 à 10:39
Il y des juges administratifs qui doient trancher !
Mais en dictature c'est l'anarchie et le banditisme qui rene !