alexametrics
B.N.CHECK

Un jeune homme s’immole à l'avenue Habib Bourguiba, mais non par amour

Temps de lecture : 1 min
Un jeune homme s’immole à l'avenue Habib Bourguiba, mais non par amour

 

Un jeune homme s’est immolé par le feu, dans la soirée de jeudi 17 septembre 2020 à l’avenue Habib Bourguiba au centre ville de la capitale Tunis.

 

 

Selon certains médias locaux et plusieurs pages sur les réseaux sociaux, le jeune homme aurait mis fin à ses jours par amour. Son amoureuse l'aurait quitté. Des rumeurs ont, également, circulé affirmant sa mort sur le coup. 

 

 

 

 

Vérification faite par Business News, il s’est avéré que le jeune homme s’était immolé pour une toute autre raison. Une source proche de l’affaire a précisé, à Business News sous couvert d’anonymat, que l’individu avait tenté de faire hara-kiri en signe de protestation et en réaction à la non-satisfaction d’un ensemble de revendications sociales qu’il aurait exprimées.

 

Contacté par Business News, le porte-parole de la protection civile, Moez Triaa, a lui, démenti, le décès du jeune homme affirmant qu’il souffrait de brûlures au premier degré et que son état de santé était stable. 

 
N.J.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (6)

Commenter

Mon.
| 19-09-2020 11:32
des gens agglutinés sans masque ni distanciation de 1m, et après on s'étonne de l'augmentation des cas Covid19, à quand les amendes pour le retour à la discipline et pour renflouer les caisses de l'état qui serviront à traiter ces idiots.

mansour
| 18-09-2020 13:28
après l'échec de 10 années de pouvoir absolu des islamistes freres musulmans salafistes d'Ennahdha,Al Karama,Nabil Karoui+Qalb Tounes,Youssef Chahed et autres vils serviteurs du despote Rached Ghannouchi

Alya
| 18-09-2020 13:27
C EST QU IL SOIT TOUJOURS VIVANT........

Léon
| 18-09-2020 13:05
Les traitres ne s'essoufflent jamais. Ils essaient de montrer que ce qui l'immolation du voyou de Sidi Bouzid (Allah Yar7mou quand même) ne peut plus se produire aujourd'hui; la Tunisie des traitres merdholutionnaires se portant si bien d'après eux. En effet, elle se porte bien pour ceux qui ont trahi et empoché de l'argent à gogo pour vendre le pays.
Non messieurs, le pays colonisé qu'est devenue la Tunisie libérée par Bourguiba et les Patriotes qui l'ont suivi, et complètement mise sur l'orbite des pays développés sous Ben Ali, n'est plus supportable, même pour les classes moyennes.
Non messieurs, les suicides pour raisons sociales se sont multipliés depuis le 14 maudit. La consommation d'alcool et de drogues pour oublier le quotidien a explosé.
Et certains haineux continuent à croire que la révolution aboutira sur quelque chose de bon. Alors attendez encore! Attendez toujours! Les Pauvres rentreront jusque dans vos maisons et vous feront regretter vos applaudissements de traitres et vos "dégage" qui ont ruiné la Tunisie.
Vous ne perdez rien à attendre.
VIVE LA MEMOIRE DE BEN ALI.

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Résistant.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

pit
| 18-09-2020 12:17
si les revendicateurs sociaux d'El Kamour et tous les autres maître-chanteurs pouvaient en faire autant, le pays ne s'en porterait que mieux !

Tunisino
| 18-09-2020 11:36
Bonjour le 14 Janvier 2021! 10 ans de gestion catastrophique par des politiciens irresponsables. Il faut au moins 10 ans pour réparer les dégâts de cette deuxième république, pensée par des catastrophes, qui n'est bonne que pour la poubelle.