alexametrics
mercredi 26 janvier 2022
Heure de Tunis : 05:21
SUR LE FIL
Tunisiens, votre pouvoir d’achat va péricliter vertigineusement en 2022 !
Par Nizar Bahloul
15/11/2021 | 15:59
7 min
Tunisiens, votre pouvoir d’achat va péricliter vertigineusement en 2022 !

 

Un mois et demi nous sépare de l’année 2022, celle qui devrait être la pire de toutes depuis la révolution. Les signaux alarmants nous viennent de partout et il serait idiot de ne pas les voir.

En cette année 2022, nous allons payer cash la baisse de la notation de Moody’s (et celles à venir de Fitch et de Standard&Poor’s), l’absence de chef de gouvernement pendant près de trois mois, la gestion calamiteuse de plusieurs gouvernements d’avant 25-Juillet, la grande incertitude créée par Kaïs Saïed avec son putsch du 25-Juillet et l’absence de tout plan de développement depuis dix ans.

Cela fait dix ans que la Tunisie navigue à vue sans savoir où elle va et ce qu’elle veut. On n’a fait que parler de démocratie en oubliant l’économie. 2022 est l’année où la facture sera présentée aux Tunisiens et nous allons devoir la payer cash. C’est inévitable.

A l’origine de cette situation, il y a indéniablement la troïka au pouvoir durant les années 2011-2013. C’est cette troïka qui est à l’origine des malheurs, passés et à venir, de la Tunisie. C’est elle qui a dépensé les milliards de dinars épargnés par le régime Ben Ali. C’est elle qui a inondé la fonction publique de dizaines de milliers de fonctionnaires recrutés parmi les soi-disant victimes de l’ancien régime. C’est elle, aussi, qui a créé ces centaines de sociétés écologiques pour placer d’autres milliers de personnes que l’État paie à ne rien faire. Depuis, et chaque mois, l’État dépense des milliards de dinars en salaires fictifs sans contrepartie.

Quand je vois l’ancien président de la troïka Moncef Marzouki pavaner sur Al Jazeera et Al Mustakillah pour parler de croissance durant son mandat, proposer des solutions à la crise politique actuelle et inviter Kaïs Saïed à démissionner, je n’ai qu’une envie : le voir jugé pour Haute trahison et inscrire son nom dans l’Histoire comme le Néron ou le Brutus de la Tunisie. C’est à cause de lui et de ses opportunistes amis islamistes que nous en sommes là. Alors oui, Kaïs Saïed est mauvais et il nous mène droit vers le mur, sauf que Kaïs Saïed vaut toujours mieux que tous les islamistes réunis, avec Marzouki à leur tête.

 

Pourquoi l’année 2022 sera celle de la grande inflation et durant laquelle les Tunisiens vont payer la sale facture salée des dix années de la révolution ? Quels sont les signaux alarmants que l’on voit ?

C’est une suite logique inscrite dans la nature. Ceux qui ont lu les Fables de la Fontaine connaissent certainement « La Cigale et la Fourmi ». La cigale a chanté tout l’été pendant que la fourmi travaillait. L’hiver est venu, la cigale n’a plus rien trouvé à manger, alors que les réserves de la fourmi sont pleines. Un Etat, ça fonctionne pareil. 2022 est l’hiver venu après dix ans d’été où l’on a chanté (la démocratie) comme des cigales.

Nous avons épuisé toutes nos réserves et nous n’avons plus où emprunter de l’argent. Vous me direz que tout cela, vous le savez déjà, qu’est-ce qu’il y a de nouveau ?

Le nouveau est que l’on va passer du stade des paroles à celui de l’action.

 

Deux réunions importantes sont programmées, ce lundi 15 novembre 2021 par le gouvernement.

La première entre Najla Bouden et Noureddine Taboubi. Il sera question d’augmentations de salaires dans le secteur public. Najla Bouden ne va pas pouvoir accéder à la demande du syndicaliste. Elle n’a juste pas les moyens pour payer quoi que ce soit. Elle ne peut rien lui promettre, elle ne peut rien lui signer. Comment sera la réaction du syndicat à ce niet ? Préparez vos pop-corn !

La seconde réunion est celle de l’Utica et le ministère du Commerce à propos de l’augmentation des droits de douane de 1355 produits. Excusez du peu ! Tout y passe : denrées alimentaires, matières premières agricoles et industrielles, textile, matériaux de construction… Cliquer ici pour la liste complète des produits proposés à l’augmentation.

Cette liste est susceptible, à elle seule, de causer une grosse inflation et de fragiliser le pouvoir d’achat du Tunisien. Pire, elle va imposer des augmentations des prix de nos produits à l’export. L’essentiel de l’industrie tunisienne est de transformation. C'est-à-dire que l’on importe la matière première, qu’on la transforme dans le pays, puis on l’exporte. Si l’on augmente les tarifs à l’importation des matières premières, cela impacte inévitablement le prix à l’exportation et la compétitivité de nos entreprises.

La liste comprend également du matériel et des produits agricoles. L’agriculteur va devoir donc payer plus cher ses charges ce qui va s’impacter inévitablement sur le prix de ses fruits et légumes. Pareil pour les éleveurs.

Le seul et unique bénéficiaire de cette liste est la contrebande.

A tout cela s’ajoute une pluviométrie capricieuse. Les agriculteurs s’en plaignent déjà et craignent le pire sur la récolte des olives. L’impact se fera ressentir, tout de suite, sur le prix de l’huile d’olive, une de nos principales exportations.

 

Toutes ces données, évidentes pour les économistes et les chefs d’entreprises, sont ignorés et/ou méprisées par les aficionados de Kaïs Saïed et leur « guide suprême ». Ils n’ont à leurs lèvres que la lutte contre la corruption et l’argent dérobé qui va pleuvoir sur nos têtes.

Trois mois après le 25-Juillet, je leur pose à eux, et leur président, une seule et unique question qu’y a-t-il de concret ? 

A-t-on vraiment récupéré un seul dinar des centaines de milliards promises ? Rien ! Y a-t-il un seul « corrompu » qui s’est présenté pour rendre l’argent et construire hôpitaux et écoles dans les régions défavorisées ? Aucun !

Concrètement, le président de la République est un incapable et il n’excelle qu’à une seule chose : la bonne parole. Et encore…

Concrètement, le président de la République, n’a même pas été capable de résoudre un tout petit problème de décharge à Agareb. Sfax est encore inondée sous les ordures et Agareb pleure son martyr, tout en continuant à subir la pollution de la décharge. Quant aux promesses présidentielles formulées jeudi pour résoudre le problème en deux jours, elles n’ont pas été honorées.

Concrètement, nous sommes à la mi-novembre et nous n’avons toujours pas la Loi de Finances 2022. Or on ne peut rien planifier pour l’année à venir sans cette loi. Le président et le gouvernement ont beau jouer à l’autruche, et travailler tous seuls dans leur coin, ils doivent savoir que le prix de cette incertitude est supérieur à celui d’une mauvaise décision. Et ce prix sera payé par le Tunisien.

Deux camps s’affrontent aujourd’hui, les pro Kaïs Saïed et les anti Kaïs Saïed. Sauf que voilà, il y a une part non négligeable de Tunisiens qui sont totalement contre l’ancien régime des islamistes, tout en étant contre le nouveau régime du 25-Juillet. Ils ne veulent pas du retour du parlement et ne veulent pas, non plus, de Kaïs Saïed dont l’amateurisme est affligeant.

Le premier et le second camp s’affrontent pour le pouvoir et aucun des deux ne pense au pouvoir d’achat. Aucun ne propose de solutions concrètes pour résoudre la crise économique actuelle et la catastrophe économique qui sonne à nos portes.  Aucun n’est en train d’anticiper l’inflation à deux chiffres qui s’annonce pour 2022. A moins qu’ils ne cherchent à maquiller ces chiffres comme on a maquillé, hier, le nombre de manifestants au Bardo…  On se rappelle encore de son clownesque 1,8 million de manifestants sortis le soutenir, alors que le nombre réel ne dépasse pas quelques milliers.

 

La semaine dernière, les contrebandiers  vendeurs de cigarettes ont manifesté pour interdire aux grandes surfaces la vente de tabac. Ils ont réussi ! Les Tunisiens continueront à payer à un prix élevé leurs cigarettes et à subir le banditisme des contrebandiers. Montant estimé de la surfacturation illégale : 365 millions de dinars tapés, en toute impunité, dans notre portemonnaie.

Le président vous fait miroiter qu’il peut affronter les barons de la corruption, alors qu’il n’est même pas capable d’affronter quelques contrebandiers dont les infractions sont visibles de tous.

Le président vous promet de défendre votre pouvoir d’achat et d’attaquer ceux qui volent les Tunisiens, alors qu’il n’est même pas capable d’affronter ceux qui nous volent quotidiennement en toute transparence et impunité.

Le président vous promet de changer de système tout en appliquant ce même système.

Vous faut-il une preuve supplémentaire de l’incapacité du président à résoudre quoi que ce soit ? Vous faut-il une preuve supplémentaire que le président n’a que de la parlote à offrir ?

Vous faut-il une preuve supplémentaire que le président vit dans un monde théorique et totalement déconnecté de la réalité et du terrain ?

Que vous y croyez ou pas, peu importe, préparez-vous pour 2022, elle sera très difficile, sauf pour les contrebandiers et les corrompus. 

 

 

 

Par Nizar Bahloul
15/11/2021 | 15:59
7 min
Suivez-nous
Commentaires
hourcq
Enfin un peu de lucidité
a posté le 18-11-2021 à 18:06
...dans un fleuve de démagogie populiste. Cette excellente analyse de M.Nizar Bahloul remet les pendules à l'heure et nous montre à quel point la situation économique et sociale de la Tunisie est dramatique de la faute de gouvernements incapables.
Et puisque N.B fait référence fort justement à une fable de La Fontaine «la cigale et la fourmi» je ne peux m'empêcher de la réciter de mémoire car apprise à l'école primaire:
«La cigale ayant chanté tout l'été
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue.
Elle alla crier famine
Chez la fourmi sa voisine.
Que faisiez-vous au temps chaud?
Dit-elle à cette emprunteuse.
Je chantais ne vous déplaise.
Vous chantiez?J'en suis fort aise.
Eh bien! Dansez maintenant!»
Espérons que le FMI et autres organismes prêteurs ne se substitueront pas à la fourmi pour refuser toute aide à la Tunisie qui en a bien besoin.
Zarbout
@ Monsieur Bahloul : vous voulez dire « Lénine réveille-toi ! Ils sont devenus fous... »
a posté le 17-11-2021 à 10:26
La fameuse phrase assassine inscrite sur les murs de Prague avec l´invasion de la ville par les chars soviétiques en 68'?'

Malheureusement, on a ni un vrai Lénine et non plus un vrai leadership dans ce pays pour dessiner les vrais contours de notre prochain devenir. Je comprends bien vos cris alarmistes en incitant les gens à se révolter pour changer leur propre destinée alors que vous-même vous n´en avez aucune. Kais Said est la synthèse d´un chaos politique inapproprié avec les questions urgentes de notre pays. Certes il faut que « Massinissa » s´en aille mais pour quelle autre alternative : pour un deuxième Chaos ! Cela me parait un peu insensé.

Nos démocrates sont à la traine et n´ont aucune vision pour le futur. C´est cela notre malheur ! La brutalité et la bêtise de notre élite ont bafoué et sali nos idéaux de départ pour laisser sa place à un doute sans réponse.
Tounsi Fakhour
@Jamel Tazarki
a posté le 16-11-2021 à 15:51
Bonjour,
Je serais très intéressé par vos publications scientifiques.
J'ai regardé sur Google Scholar, je n'ai rien trouvé.
Pourriez-vous les mettre sur ResearchGate ? Merci.
Bien à vous,
MH
Il n'y en a pas
a posté le à 11:41
J'ai bien cherché, même dans science of knowledge ou scopus. Welou.
Fares
Tu parles Charles
a posté le à 15:06
J'ai cherché il y a plusieurs années les publications de ce Douctour et j'étais de bonne foi, il n'y avait strictement rien en ligne, même pas sa thèse de doctorat. Les seuls résultats étaient ses commentaires sur BN.

Un conseil de khoukoum Fares, un vrai Docteur chercheur ne précédera jamais son pseudo sur un journal électronique par Dr.

Il n'y a que les bouchleka, les hintati et les tazarki qui ont recours à cette pratique pathétique.
Dr. Jamel Tazarki
Mr. Bahloul est Mr. Apocalypse :)
a posté le 16-11-2021 à 14:27
@Mr. Nizar Bahloul, vous écrivez "Concrètement, le président de la République, n'a même pas été capable de résoudre un tout petit problème de décharge à Agareb."
-->
mais enfin Si Nizar, ce n'est ps le Président de la république qui est responsable du ramassage et de la décharge des déchets. Il faut plutôt responsabiliser le citoyen et les responsables locaux / régionaux (entre autre les conseils municipaux). --> En Tunisie, nous avons un déficit au niveau de la prise de conscience quant à l'importance de la participation de la société civile et les responsables locaux dans la gestion des affaires de la commune et des régions.

Nos villes et nos communes disposent de ressources humaines à fort potentiel productif non utilisé. Le problème de la Tunisie est la passivité des Tunisiens au niveau local. Il est temps de passer à la création d'un genre de conseils de quartiers qui pourraient favoriser la participation citoyenne volontaire à l'échelle locale.
-->
Et ainsi je fais le lien avec l'idée du Président de la république qui consiste à faire participer et responsabiliser les Tunisiens au niveau local. --> il faudrait déterminer les normes du concept de participation, ses principes institutionnels et les obstacles qui pourraient éventuellement nuire à l'engagement du citoyen tunisien. --> ce qui aboutirait au partage des responsabilités dans un contexte de gouvernance à différents niveaux.

Fazit: l'agir et la participation volontaire (sans obligation) du Tunisien devraient permettre la gestion des problèmes locaux. --> de ce fait, dans le cadre d'une démocratie participative il faudrait associer le citoyen tunisien, non seulement aux décisions, mais aussi à la définition des problèmes locaux et leur solution. --> Le développement urbain est ainsi la responsabilité du citoyen et non pas uniquement de l'élu. Il faut faire du porte à porte afin d'impliquer le citoyen Tunisien dans la gestion des affaires communales / locales.

J'ai enseigné à l'école allemande puis à l'université allemande --> j'étais surpris de voir que ce sont les élèves qui sont impliqués au bon déroulement organisationnel et hygiénique de leur salle de cours, oui à tour de rôle un élève passe le balai après la fin des cours quotidiens --> responsabiliser le citoyen très tôt déjà à l'école pour le bien commun sans contrepartie.


2ème partie, l
@ Mr. Bahloul, vous écrivez 'Tunisiens, votre pouvoir d'achat va péricliter vertigineusement en 2022'
-->
non Mr. Nizar Bahloul, Il faudrait faire plutôt participer tous les Tunisiens sans exception afin de nous garantir l'autosuffisance. On pourrait avoir jusqu'à 8 récoltes de pomme de terre sur nos toits en utilisant seulement les bourgeons en tant que semence et un composte de pelures de pommes de terre en tant qu'engrais.
-->
La pomme de terre pourrait sauver la Tunisie, culture très facile, prix stables, fortes qualités nutritionnelles --> oui, la pomme de terre a tout pour lutter contre la faim.

De mêmes on pourrait produire des millions de tonnes de viande de lapins de ferme qui se nourrissent de verdure et des restes de nos pains quotidiens. On pourrait avoir de petits poulailler de 4 ou 5 poules qui mangeraient le reste de nos plats de couscous et de spaghettis'?'

Dr. Jamel Tazarki, Mathématicien

Kouini
Europe
a posté le à 07:02
Mr vous comparez l'Europe et la Tunisie la Tunisie est très très loin du monde
Dr. Jamel Tazarki
Les politiques sociales doivent avoir une fonction économique, en Tunisie
a posté le 16-11-2021 à 14:25
2ème partie
L
Comment répondre aux nouveaux besoins sociaux? Est-ce que nous en avons les moyens financiers? Les politiques sociales pourraient-elles soutenir la nouvelle croissance économique? Quels sont les investissements nécessaires aujourd'hui pour ne pas aider et subventionner dans les années à venir? Comment minimiser les charges sociales? Comment passer des politiques sociales de prise en charge et de distribution gratuite à une politique dont la base est l'investissement social? Il est temps de concevoir autrement les dépenses sociales. Non pas comme une charge qui gêne la croissance économique, mais comme un investissement qui soutient le passage vers une meilleure économie avec moins de chômeurs et de meilleurs salaires.

Les politiques sociales doivent avoir une fonction économique en tant que paramètre de fortunes futures. L'accroissement des richesses produites est la condition la plus évidente de la réduction de la misère matérielle.

Ce n'est pas normal qu'il n'y a pas assez de chaussures à bon prix et de bonnes qualités pour tous les Tunisiens dans un pays qui compte un million de chômeurs. Ce n'est pas normale que le gouvernement tunisien distribue de l'argent gratuitement sur les pauvres alors que l'on peut les faire travailler à domicile afin de créer des biens indispensables et qui manquent en Tunisie --> Se sentir utile est la plus haute rétribution qui soit

Les aveugles en Allemagne produisent d'une façon décentralisée et à domicile des brosses, des pinceaux, des balais, etc.. Tous les vendredis, il y a quelqu'un de la commune qui passe chez les aveugles/handicapés chercher la production afin de la faire vendre d'une façon centralisée.

J'étais en Thaïlande et j'ai rencontré des familles pauvres qui mènent une vie paisible et arrivent à survivre grâce aux élevages traditionnels des crevettes, souvent sur les rives des petites rivières. C'est l'Etat Thaïlandais qui donne les moyens de productions et collecte aussi la production/récolte des crevettes afin de l'exporter vers l'Europe ou la commercialiser dans le pays.

Fazit, nous avons les conditions socio-économiques idéales afin de faire participer le Tunisien pour nous garantir l'autosuffisance --> en effet, il n'a plus d'autres choix que de participer car les caisses étatiques de subvention gratuite ont été vidées par ceux qui nous ont gouvernés entre 2011-2020...

Dr. Jamel Tazarki, Mathématicien
Dhaker
La verité est amère
a posté le 16-11-2021 à 12:36
Merci Nizar pour cet article, merci pour nous réveiller et de voir la réalité en face.
vu les prix affichés au quotidiens, on peut déjà prévoir le pire. Mais que faire? a-t-on vraiment le choix? Dieux ai pitié de nous..
G&G
Faut-il lire mes commentaires pour comprendre que je suis en avance de 10 ans sur l'Histoire?
a posté le 16-11-2021 à 12:16
Ni sorcier ni magicien. Je suis le tunisien comme tout le monde mais rodé par l'expérience et le terrain qui m'ont permis d'élargir mon champ de vision pour me prémunir contre les dangers futurs.
Une heure en tète à tète avec M. Mohamed Ghammouchi premier ministre début décembre 2010 pour le prévenir et le mettre en garde contre la crise qui guetterait le pays s'il ne désamorçait pas cette bombe à retardement qui est le chômage des jeunes et surtout les diplômés . J'avais même proposé la retraite anticipée obligatoire comme solution urgente. Malheureusement cette proposition publiée par BN le 15 avril 2016 n' pas eu son de cloche.
Au fait, l'évaluation du QI du tunisien par John Wayne se confirme de jour en jour.
Rationnel
Le protectionsime: seul chemin du developpement
a posté le 16-11-2021 à 11:45
L'augmentation n'est pas de 50% mais de 38%, les produits avaient déjà un taux de douanes de 36%, ce taux augmente a 50% une majoration de 38%. La majorité de ces produits sont des produits de luxe et ne sont pas nécessaires pour les 50% du peuple qui vit sous ou proche du seuil de la pauvreté, un pays ou le PIB par habitant est de 3200 dollars ne devrait pas importe des produites de luxe quand son déficit commercial dépasse les 20 milliards. On se demande pourquoi un pays comme la Tunisie l'ancienne Africa, le grenier de Rome, et nourrissait tout un empire de plusieurs millions a besoin d'importer tant de produits alimentaires nocifs pour la santé.
Comme l'écrit l'économiste Coréen Ha-Joon Chang: le protectionnisme est le seul moyen qui permet a un pays de se développer.
Plusieurs pays du monde ont imposes des tarif de douanes élevés pour permettre a leurs industries locales de se redévelopper a commencer par les USA. C'est d'ailleurs les USA qui permet aux autres pays d'augmenter les tarifs douaniers sans risque de punitions de l'OMC. Puisque les USA refuse de nommer un juge au sein de l'OMC donc cet organisme ne peut pas se prononcer sur les infractions des pays signataires sur des accords de libre échange comme la Tunisie.
On ne peut pas faire compétition aux sociétés chinoises puisque celle ci peuvent opérer a perte. La majorité des sociétés chinoises (étatiques ou privées) sont soutenues par leurs gouvernements national ou locaux. Les sociétés chinoises gagnent plus sur la spéculation immobilières que sur la marge sur les produits fabriquées.
Les Tunisiens devrait consommer l'huile d'olive au lieu de l'exporter, on peut subventionner l'huile d'olive locale au lieu de subventionner les huiles de semences (seed oil) étrangères. L'huile d'olive peut paraître plus chère que les huiles importées , ces huiles a base de soja (très riche en oméga 6) sont mauvaises pour la santé et provoquent des maladies plus tard dans la vie, elles sont beaucoup plus chères a longue durée.
Petit x
Il faut préciser: Ces augmentation ne concernent pas les Zones de Libre Echange dont la plus importante avec l4Union Européenne !
a posté le 16-11-2021 à 09:50
Il ne faut pas disserter au-delà de la portée assez limitée de ces mesures.

Ces augmentations vont toucher uniquement les marchandises qui sont importées des pays qui n'ont pas des accords de libre échange (les fameux ZLE) avec la TUNISIE comme l'Union Européenne, les pays arabes, la Turquie... ; en total respect de nos accords avec l'OMC. La Tunisie fait toujours figure de bon élève !

Donc, les importations qui seront les plus touchées sont essentiellement les produits en provenance de Chine; pays avec lequel nous enregistrons le record absolu en terme de déficit de notre balance commerciale.
On remarque par ailleurs que les produits en provenance de la Turquie, avec qui la Tunisie enregistre un grand déficit commercial, échappent clairement à ces mesures (?).

La question qui se pose maintenant, est-ce que le fait de surtaxer les produits en provenance de Chine ou d'autres pays qui n'ont pas de ZLE avec la Tunisie est bonne ou mauvaise pour le pays sur le plan économique ?
Il y a le pour et le contre...
Mais ce qui est certain c'est que beaucoup de produits de consommation inutiles, de très mauvaises qualités d'ailleurs comme les produits en plastique vont être freinés...


Damergi habib
On est foutu on mange trops
a posté le 16-11-2021 à 07:00
Il n'y a pas 36 solutions pour voire plus claire,IL FAUT ET C'EST URGENT ET AUJOURDHUI AVANT DEMAIN DE PURGER LA FONCTION PUBLIQUE DES MILLIERS DE RECRUTEMENT ANARCHIQUE FAIT PAR LES ISLAMISTES DEPUIS 2011 ET AUCUNE AUTRE SOLUTION QUE TAPER FORT.
veritas
Des augmentations suicidaire'?'
a posté le 15-11-2021 à 21:56
C'est un suicide économique et social qui va se passer en tunisie il faut rectifier le tir pour ce projet qui va rajouter à destruction des criminels islamistes de la destruction supplémentaire'?'la 1ère décision qu'il faut mettre en place c'est la purge de la fonction publique et le licenciement de tout les recrus depuis 2011 sur la base de leur allégeance à la secte de gourou et sans aucune qualification aux niveaux des postes qu'ils occupent '?'il faut aussi arrêter le paiement des salaires des emplois fictifs par exemple chez tunisair il y'a 1500 emplois fictifs qui concernent des islamistes qui touches des salaires sans exercer aucune activité'?'il faut procéder à ce nettoyage en toutes urgence pour faire baisser la masse salariale .
La 2 eme solution est de faire un audit urgent des dons et des crédits reçu par la Tunisie il y'aura un trou qui vaudra 8 ans du budget de l'état tout cette argent est chez les islamistes enterrer sous terre il faut procéder à quelques arrestations musclé ils balanceront tout '?'Saïd manque de volonté pour faire payer les islamistes du désastre qu'ils ont provoqués ce manque de volonté risque de coûter trop cher pour tout le monde et ça sera tout bénef pour les mercenaires du dôme de Montplaisir .
Saïd a trop traîner et il risque de perdre la bataille et tout va se retourner contre lui .espérons me tromper '?'.
naif
Et les dizaines de miliers de fonctionnaires rcdistes
a posté le à 14:15
tu oublies les dizaines de miliers de fonctionnaires rcdistes qui n'avaient de mérite à entrer dans la fonction publique que leurs cartes du RCD et leur kouffa à Bourguiba et Ben Ali. Il faut d'abord commencer par eux pour purger la fonction publique!
VOILA
@Veritas: vous parlez de dons er de crédits volés par Ennahdha , mais..
a posté le à 22:37
Vous avez oublié les véritables détenteurs du pouvoir, de 2013 à 2021 au moins, qui dirigaient le ministere des finances.
les Rcdistes, à part 2012 und 2013, avaient toujours et ont le pouvoir jusqu´aujourd´hui:
BCEssibsi, M. Ennaceur, Kaiis Saied (Putchiste contre la Démocratie) M.Jomaa, H.Essid, Y.Chahed, E.Fachfach, H.Mchichi, N.Bouden.

Vous voulez dire que ces gouvernants dur RCD, n'ont aucune idée où sont passés les crétins et les dons ?
veritas
Non
a posté le à 08:45
Tout ce que vous avez cité s'était des figurants et des complices ,les complices aussi doivent payer même Jojo doit payer sa complicité avec les criminels islamistes.
Nephentes
Le drame de l'analphabetisme economique
a posté le 15-11-2021 à 20:56
article cinglant et que je trouve tres juste

La crise aborde maintenant un virage plus que dangereux; un nombre infinitésimal de tunisiens en sont conscients

l'encours de la dette des maintenant n'est pas soutenable
l'inflation générée par le renchérissement des droits douaniers va elle aussi être insupportable

On est effectivement comme l'a écrit récemment Mr Bahloul dans l'impasse et très près du mur

Et la plupart comme le bon docteur Saed continuent d'appuyer sur l'accélérateur

une fois le chauffeur fou scratche qui ramassera les morceaux et enclenchera la marche arrière ?

1/3i
quelques remarques sur les commentaires ....
a posté le 15-11-2021 à 19:31
@zozo Zohra :
nous avons connu le pétrole à plus de 100 $ le baril, il y a près de 6 ans, donc cet argument n'est pas réellement recevable. A cette époque, toutes les matières premières étaient plus onéreuses qu'en ce moment.

@Tounsi : évidemment. Il y a même mieux. Supprimer les subventions, et allouer à chaque famille une prime mensuelle équivalente. Est-il normal que le propriétaire d'une Ferrari touche des subventions chaque fois qu'il fait le plein de sa voiture ?

@Chaba7 :
si les usines Tunisiennes qui fournissent l'Europe, faisaient la même qualité pour le marché local ?
Les Tunisiens ne voudraient pas forcément des produits importés !!
Et vivre en autarcie est tout simplement impossible !
Et quel libre échange, quand les produits importés supportent de fortes taxes à l'import.
zozo Zohra
1/3
a posté le à 19:43
Renseignez vous beaucoup d'économistes vous le diront


https://www.europe1.fr/emissions/L-edito-eco2/laugmentation-du-prix-du-petrole-fait-craindre-une-envolee-de-linflation-4057621
Warrior
Libre échange .... rien à échanger
a posté le 15-11-2021 à 19:18
OUI , il faut revoir ces accords qui remontent au dictateur Ould Ali.
le pays importe tout, et n'exporte rien vers ces pays.
aussi revoir les traités signés par bourguiba sans consulter le peuple.
ex: convention des réfugiés, nucléaire ...
( israel ne les a pas signés ).
Welles
@warrior
a posté le à 23:18
Quel minable tu fais espèce de kwanji ; retire les noms de Bourguiba et de Ben Ali de ta bouche car ta mauvaise haleine va les incommoder dans leurs tombes.
bml
Menteur et aigri
a posté le à 20:37
Votre secte d'incompétents , de pillards et de terroristes a ruiné le pays et s'est enrichie sur le dos de ce peuple . Honte à vous minables marchands de religion
Charif
Chronique juste et pertinente
a posté le 15-11-2021 à 18:44
Ou creuse, biaisée et partisane ?
horr
5eme colonne
a posté le 15-11-2021 à 18:19
Donc, si je comprend bien, pas d'islamistes, pas de nationalistes. Qui donc ? des francophiles comme vous peut être! JAMAIS.
Alya
Bien commence et apres
a posté le 15-11-2021 à 18:15
La Nizr Bahloul commence très bien son article. L analyse est très bien faite puis arrive le chapitre KS Que pouvait faire KS face à tout ce que vous avez analyse?
zozo Zohra
Allah yoster
a posté le 15-11-2021 à 17:55
Plusieurs critères rentrent en jeux
Les conséquences du COVID, tous les pouvoirs d'achat du monde entier sont touchés par cette hausse.

"selon la théorie économique, lorsque la masse monétaire augmente plus vite que la création de richesses, cela crée mécaniquement de l'inflation"

L'inflation a touché mêmes les pays riches les USA, l'Europe, ....

Le monde est assis sur une Cocotte-minute

- la flambée du prix du pétrole
- Le dollar et l'or montent après l'inflation américaine
- augmentation du prix des matières premières
- ect....

Exemple en France la flambée du prix du pétrole a engendré une forte augmentation de l'électricité et du gaz. Une augmentation effrayante du pouvoir d'achat qui déjà est ressentie et à craindre en 2022.

Que dire de la Tunisie en fait, elle était déjà en faillite.


Warrior
envoi devises = amplifier inflation
a posté le à 19:05
qd un ouvrier envoie 100 '?', la BCT imprime 300 DT = inflation.
qui souffre de l'inflation ? le zawali.
c'est pourquoi je n'envoie plus rien.
dubitatif
Parole, parole
a posté le 15-11-2021 à 17:43
Vous dites que KS n'excelle qu'à une seule chose: la bonne parole. Non la parole tout court, parole parole parole chantait Dalida....Le verbiage creux et le discours vide et plat
Tounsi
Payer les impôts
a posté le 15-11-2021 à 17:37
Cher journaliste qu'on commence à payer nos impôts comme les fonctionnaires et les salariés de notre belle Tunisie sûrement on sera mieux que la Suisse mais hélas qui paye ces impôts correctement ces impôts sauf les salariés y compris fonctionnaires !!!
Chaba7
Il faut suspendre les accords de libre échange!
a posté le 15-11-2021 à 17:34
Les augmentations de tarifs douaniers ne serviront à rien si la Tunisie ne suspend pas immédiatement les accords de libre échange avec l'Europe, la Turquie et l'Egypte. Cela est permis par les dispositions spéciales de l'OMC concernant les pays en détresse économique. Penser que le Tunisie dégage un surplus commercial avec l'Europe est une leurre qui n'a que trop durée. L'importation de produits textile de Turquie et de chaussures de Chine est une honte. L'importation de produits finis d'Egypte est une ignominie. La multiplication de Malls et d'hypermarchés dans notre pays pour les approvisionner de produits importés est une aberration. Il est grand temps qu'on se regarde dans le miroir et réaliser que nous ne sommes que des pauvres qui vivent bien au-dessus de leur moyens. Il est temps d'arrêter cette mascarade, car sinon nos enfants vont payer une facture bien plus chère.
Warrior
consommateur n'est pas vache à lait
a posté le à 19:02
..."L'importation de produits textile de Turquie et de chaussures de Chine est une honte."
ERREUR. pour les empècher de vendre, il faut produire moins cher qu'eux !!
ce n'est pas normal, qu'un consommateur paie 2 fois plus, pour une qualité 2 fois moins, parce que le marché est fermé, et le patron tunisien ne fait pas d'effort pour améliorer. et pourquoi faire d'effort ? puisque sans concurrents turcs, chinois , et il est sur de vendre !!
Abir
Le président appartient à un groupe de facebook
a posté le 15-11-2021 à 17:07
Le président n'est pas venu pour servir le pays ni tout le peuple, il est venu pour atteindre un but qui est son rêve: eljamahiria, et peut être son occupation prioritaire pour le moment et faire de ses supporters un parti non déclaré ! KS, occupe le monde par parola parola et ou faire un petit geste ici et là mais aucune action d'un chef d'Etat, ou concrétiser les buts de la date magique de 25 juillet ! Les kwanjias en pleine liberté,les corrompus à la carte, les ennemis à la carte et le peuple à la carte !
Dollar
comme l'Argentine
a posté le 15-11-2021 à 16:46
grave erreur.
çà remonte à Ben Ali, qui a libéré les importations. sous Bourguiba, il fallait autorisation BCT.
des supermarchés sionistes : Carrefour, Monoprix ... s'enrichissent sur vos dos et exportent des profits en devises, à vous vendre Whisky, bananes, ...aliments pour chien !!

à cause de ces accords sous Ben Ali, vous ne pourrez pas imprimer des DT. çà fera trop d'inflation. vous allez empruntez en devises pour payer les salaires de fonctionnaires qui ne font rien !!

l'argentine aussi a emprunté en dollars, pour payer les salaires. résultat: 3 fois en défaut !!
et ne s'en est jamais remise.
DHEJ
Le vrai pouvoir qui fera chuter les 3 pouvoirs
a posté le 15-11-2021 à 16:33
Le pouvoir d'achat en TTC ou en HTVA?!

Le café est sujet de 19% de TVA... et ROBOCOP réclame-t-il son reçu pour son café?

La réforme structurelle commence par la filière café ...