alexametrics
lundi 28 novembre 2022
Heure de Tunis : 23:28
Dernières news
Tunisie : envolée des coûts des importations alimentaires pour les huit premiers mois de 2022
29/09/2022 | 13:44
1 min
Tunisie : envolée des coûts des importations alimentaires pour les huit premiers mois de 2022

 

Les cours des produits alimentaires se sont envolés, notamment depuis le début de la guerre en Ukraine en février dernier. Ainsi et malgré le manque d’approvisionnement enregistré au cours de l’année sur certains produits à base de céréales (farine, semoule, pain, …) et jusqu’à récemment sur le sucre et l’huile végétale, concrètement le coût pour le pays a littéralement explosé. C’est ce que révèlent les chiffres publiés, jeudi 29 septembre 2022, par l'Observatoire national de l'agriculture (Onagri).

 

Ainsi, la facture céréalière est à la hausse, principalement pour le blé dur. Les dépenses en cette denrée qui représente 54,3% des importations alimentaires ont augmenté de 48,9% par rapport à un an auparavant.

Pour leur part, la valeur des importations en sucre et en huiles végétales a affiché respectivement une hausse de 109,5% et de 65,6% pour par rapport la même période de l'année 2021.

Rappelons que la balance commerciale alimentaire a affiché au terme du mois d'août 2022, un déficit de 2.154,4 millions de dinars, pour un taux de couverture de 63,8% en baisse de 2,2 en points de pourcentage par rapport à juillet 2022.

 

En outre et toujours selon ce même document, la production de lait à fin juin 2022 en comparaison à un an auparavant a baissé de 1,2% alors que la collecte à fin août 2022 a diminué à 4,9%. Idem pour la production des œufs de consommation qui a aussi baissé de 1,2% à fin août.

Pour sa part, la production du poulet de chair vif a augmenté de 2,6% à fin août 2022.

 

Notons aussi que l’Onagri précise que la superficie programmée pour la culture céréalière pour la saison 2022/2023 avoisine 1,27 million d'hectares dont 850.000 hectares au nord et 419.000 hectares au centre et au sud.

 

I.N

29/09/2022 | 13:44
1 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
retraité
il est temps d'aider les producteurs locaux
a posté le 29-09-2022 à 17:02
au lieu d'importer des produits agricoles en devise qu'on a pas il faut aider les producteurs locaux en leur donnant un produit garanti pour faire vivre leurs exploitations et leur accorder des indemnités en cas de catastrophes naturelles sécheresses inondations plutot de financer les importations et aider les consommateurs avec des produits importés et réduire les intermédiaires qui gagnent plus que les producteurs dans le temps la Tunisie est le grenier de Rome et avant l'indépendance est net exportateur de céréales mais la diminution des terres agricoles au profit de l'urbanisation et l'industrialisation et le manque de garantie des prix agricoles qui permettent de vivre mieux avec leur labeur .
DHEJ
ONAGRI le généraliste...
a posté le 29-09-2022 à 16:30
N'arrive pas à accéder au rang d'analytique!