alexametrics
Dernières news

Tataouine : journée de colère suivie d'une grève générale

Temps de lecture : 1 min
Tataouine : journée de colère suivie d'une grève générale
 
La coordination du sit-in d' El Kamour a annoncé, ce jeudi 2 juillet 2020, via sa page Facebook, la fermeture de tous les établissements publics et privés. 
 
 
 
 
La coordination, qui a exprimé sa colère, a annoncé une grève générale ouverte à partir de demain avec bloquage des routes pour les camions et véhicules des sociétés pétrolières. 
 
 
 
 
Un Conseil ministériel s'est tenu hier pour discuter de la situation de sit-inneurs mais les décisions prises n’ont pas su convaincre le comité de coordination d’El Kamour. Son porte-parole, Khalifa Bouhouech, a qualifié ces décisions de décevantes et a assuré, dans une déclaration à Business News, que le comité publierait un communiqué afin d’expliquer sa position.
 
 
M.B.Z

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (6)

Commenter

Citoyen_H
| 02-07-2020 21:41
C'est curieux, quand ZABA le magnanime était là, tous ces pingouins handicapés des neurones, marchaient droit, encore plus droit qu'un TGV lancé à toute vitesse.
Depuis que le chat n'est plus là, ces destructeurs, ces racketteurs nés, ***, ces vandales, ces accidents biologiques et tout le toutim de la racaille, se sentent pousser des ailes.
Un jour proche, tous ces rebus de notre société, viendront à demander la permission de respirer.
Chéy midoume.
Quand le massbétte reviendra, nous serons honorés que vous nous refassiez d'autres démonstrations de force, bandes de cons lâches et de bons à rien.
On verra alors à quel niveau se situera votre débitmètre de courage.




SAM53
| 02-07-2020 18:17
Je suis sûr que si la NASA se trouvait à Tataouine et bien ces gens là demanderaient à y être recruté puisqu' ils demanderaient le droit du sol

takilas
| 02-07-2020 16:30
C'est parce que nahdha leur avait menti en leur annonçant de fausses promesses lors de ses propagandes électorales en 2011.
Une fois les élections gagnées, nahdha leur a dit,comme dit la maxime :
- " Tiens à sa queue un fil". Et laissez les nahdhas profiter des voyages à Paris et des luxueuses demeures acquises à Tunis ou à Paris ; Ben Ali diriez-vous ?
hahaha ! Il y a de meilleurs records.

Mais à part les habitants de Gabes et de Mednine qui ont été recrutés assez tôt, (ou même mutés de Gabes vers Tunis ), et ce anarchiquement et pêle-mêle dans les administrations des ministères et des sociétés étatiques se trouvant à Tunis, comme condition sine qua none, et dont agrandies pour la constance, quoique la ponctualité et la présence sont quasi inexistantes.

Dailleurs ces recrutes sudistes, ont bénéficié de l'acquisition d'appartements neufs aiu grand Tunis et des véhicules neufs, dont une augmentation salariale en 2018 a été volontairement destinée ( après doléances) pour pallier aux frais de l'essence qui sert essentiellement aux promenades dans la banlieue de Tunis.
Bien sûr que Guebelli, Tataouine et autres sudistes, sont jaloux de leurs voisins et des avantages obtenus par leurs voisins.

Quant aux habitants des autres gouvernorats qui sont dans la misère (dont ceux deTunis la massacrée ) sont dépassés par les événements et ne pensent qu'à subsister maintenant contre la famine, d'autant plus que tous les emplois ont été confisqués et saisis par nahdha, quoique ce ne sont pas des emplois mais des inscriptions juste pour avoir le salaire et les avantages, et élire nahdha pour ne pas être harcelés et menacés par nahdha de leur priver desdites autorisations ou desdits avantages princiers qui ne ne nécessitent ni scolarité ni formation.

Et surtout que ces pseudos tunisiens, qui ne veulent plus travailler, à moins d'avoir une quelconque autorisation lucrative ( comme taxi ou débit de tabac) et s'allonger voire consommer un narguilé dans un cafe de Tunis, et ce devant le petit écran et un match de foot ou boire des bières.

Et les banques mondiales et la FMI casquent pour que nahdha soit au pouvoir.

OUA
| 02-07-2020 16:29
et surtout ne pas oublier de casser les os !

Gg
| 02-07-2020 16:08
...+ séance unique = vacances
Mdr!

A4
| 02-07-2020 14:22
de destruction massive !!!
Et ça continue ...

A lire aussi

Le président du Parlement Rached Ghannouchi a décidé, ce vendredi 7 août 2020, d’accepter la

07/08/2020 21:46
0

Pour eux, c’est le parti Attayar qui serait derrière cette démission et ce sont les Abbou qui l’ont

07/08/2020 20:08
3