alexametrics
Sur les réseaux

Taoufik et Hamma : la bataille continue

Temps de lecture : 1 min
Taoufik et Hamma : la bataille continue
Photo à la sortie de prison, hier soir, entre Taoufik Ben Brik et Hamma Hammami. Une révolution après, rien n’a changé. L’un a été condamné par la justice pour un écrit, l’autre attend son ami à la sortie de prison comme il en attendu tant sous la dictature. La bataille continue, de cette révolution on a cru, à un moment, que le seul véritable acquis était la liberté d’expression, mais même cela n’était pas totalement vrai. 
 
Taoufik Ben Brik a été arrêté le 23 juillet courant après avoir été condamné à un an de prison ferme pour diffamation. Hier, à l’issue de son procès, il a été libéré et jugé à huit mois de prison avec sursis. 
 
R.B.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (14)

Commenter

cesarios
| 09-08-2020 12:17
hamma , vous avez une autre mission plus noble mais plus ingrate, aprés vos tant de luttes, de prisons, une autre génération de démocrates et de progressistes s'est fortifiée et préte à prendre le flambeau, c'est l'heure de passer le témoin, ça presse, avant d'étre trop tard, luttez comme au passé à l'unification, à la reconciliation et à l'avancement de notre transition démocratique qui est en train de s'effondre et de se confisquer, personne ne vous voudra sortir de la scéne politique de cette façon si morose et si improductive, votre expérience, votre culture générale, ton passé honorifique vous oblige à étre plus utile ; plus altruiste et plus compréhensible aux attentes et aux espérances de vos jeunes actuels adhérents qui sont demandés de trousser les manches et travailler jour et nuit et le dimanche pour pouvoir avoir la place qu'ils méritent pour le bien et pour servir la majorité de notre peuple qui git dans la précarité et toutes les sortes de souffrances et de malheurs

Djikistra
| 07-08-2020 01:54
La ripoublique bannière de tunisie et sa justice de pacotille chient dans leurs frocs à la moindre pression.....c'est un pays totalement à la dérive.....ce tocard l'ami de makarouna a été condamné et par un coup de magie une semaine après sa condamnation il se trouve dehors et libre de ses mouvements.....

Tunisien
| 06-08-2020 08:08
Je pense que bien des définitions ont perdu de leur sens avec une horde de ramassis et de marginaux qui s'attribuent des slogans de gauchistes, révolutionnaires, etc, au point que diffamer, insulter, accuser sans fondement deviennent des symboles de liberté d'expression, voir de presse. De tels renégats, qualifiés de héros, deviennent victimes d'injustice imposée par des gens de bonne famille et conduite.
Dans tels cas, j'estime que les passeurs, les contrebandiers et compagnie devraient bénéficier des mêmes droits que leurs acolytes dits intellectuels populistes.
Soyons sérieux et arrêtons cette hystérie collective.

zba
| 05-08-2020 15:12
ils représentent: la corruption, la malhonnetete, les calomnies,l 'echec et l'ignorance. leurs pages est tournée comme pour leurs amis kamel letaief, Rached ghanouchi, nabil karoui et tant d'autres ennemis de notre pays

takilas
| 05-08-2020 14:41
Passer aux judements relatifs aux assasdinats de Belaid et Brahmi quand et par sui et comment ?
C'est utopique.
Il tarde un peu.
Yebta chouïa.

Mouhammadou
| 05-08-2020 14:31
...2 Karakouzes.

AAA
| 05-08-2020 13:00
Le double standard judiciaire est le début de la fin du régime qui s'est répandu ici.

Noury
| 05-08-2020 12:48
Notre Justice, avilie et malmenée par les islamistes, est prompte à juger un poète mais reste incapable de juger les assassins de Belaïd et Brahmi.... Pays de merde où t'as intérêt à tuer ton adversaire plutôt que d'écrire un poème pour l'invectiver !

cuisinier
| 05-08-2020 11:33
En Tunisie, il suffit de connaitre quelqu'un pour échapper à la prison. Même une grâce présidentielle s'achète..

Tunisie, paix à ta pauvre âme.

Carthage Libre
| 05-08-2020 11:15
Je peux soussigné, vous affirmer mes amis, moi l'ancien opposant à Ben Ali le Dictateur, que ce qu'on fait et font les Khwenjias contre notre pays, nos gens, notre économie, notre sécurité nationale n'ont rien à voir, absolument rien à voir avec ce que faisait contre nous Ben Ali ; cette race Khwenjias est 20 crans plus nefaste et extrêmement dangreuse que ne fut le Dictateur Ben Ali, je peux vous l'assurer, signer, moi qui connaissais les arcanes du pouvoir et de la corruption de Ben Ali.

Et, bien entendu...AUCUN, mais AUCUN AUCUN Khwenji n'a été ne serait ce que inquiété depuis l'heure sombre de leur invasion de la Tunisie, en 2011.

A lire aussi

Depuis l’après-midi d’hier, la vidéo de l’agression de deux ressortissants ivoiriens par leur

20/09/2020 18:26
4

Pour inciter les autorités à

19/09/2020 22:38
17

L’affiche indique que l’accès est interdit aux femmes vêtue d’une robe courte et aux hommes en

18/09/2020 20:06
5