alexametrics
Dernières news

Taboubi : Grâce à l’UGTT, un nouveau gouvernement dans les prochaines heures

Temps de lecture : 3 min
Taboubi : Grâce à l’UGTT, un nouveau gouvernement dans les prochaines heures

 

Le secrétaire général de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT) Noureddine Taboubi a affirmé, ce mardi 18 février 2020, l’annonce d’un nouveau gouvernement dans les prochaines heures. Il en a profité pour appeler les Tunisiens à se réveiller de leur léthargie et à veiller aux intérêts du pays.

 

Dans son speech d’ouverture du congrès d’unification de la Fédération des agents des ministères de la Justice et des Domaines de l’Etat, M. Taboubi a souligné l’hypocrisie de certains, en affirmant que l’UGTT ne l’ai pas et qu’à chaque crise la centrale syndicale est sortie plus forte et plus unie que jamais. Il a également soutenu que face à la crise politique qui déchire actuellement le pays, l’union n’est pas restée les bras croisés et elle est intervenue. «Inchallah, dans les prochaines heures, il y aura un nouveau gouvernement pour le peuple Tunisien», a-t-il déclaré, en ajoutant : «N’ayez pas peur pour la Tunisie car elle dispose d’hommes patriotes qui œuvrent pour l’intérêt du pays».

 

Le secrétaire général de l’UGTT a également noté que le pays est à l’arrêt depuis 6 mois avant même la tenue des élections, incapable de composer un gouvernement et que les chiffres sont en baisse.

S’agissant des politiques, il a expliqué que ces derniers parlent d'assise politique élargie se référant à de lourdes réformes à entreprendre. Il a martelé dans ce cadre : «Vous allez les passer sur nos dos et les dos de travailleurs, vous rêvez encore ! Bâtissez comme vous voulez vos coalitions, si vous êtes honnêtes, patriotes et visez à servir la Tunisie, on sera là. Sinon, la classe des travailleurs, des appauvris et des marginalisés ne supportera pas vos polémiques ainsi que votre échecs politiques, quoiqu’il nous en coûte. Nous sommes là prêts à nous battre 

Et d’ajouter : «Celui qui s’attaque à l’UGTT à tort, payera la facture cash».

 

Noureddine Taboubi est également revenu dans son discours sur la révolution et les changements qu’elle a opéré et de soutenir : «La démocratie est une responsabilité, elle est un mécanisme de développement des nations. Aujourd’hui on a pris la définition de la démocratie dans le sens des droits et on a oublié nos devoirs. Nous avons une opportunité de devenir partenaires dans cette nation, pour profiter de la liberté ensemble, pour exprimer nos choix d’un Etat démocratique progressiste social où il sera bon de vivre pour tout le monde».

Et de rappeler : «La Tunisie n’est pas n’importe quel pays, nous avons une histoire de plus de 3000 ans. Et je l’ai dit à plusieurs occasions, qui veut gouverner la Tunisie doit bien connaitre l’Histoire. La Tunisie a sacrifié ce qui est cher et précieux, elle a offert le sang de la résistance et des martyrs, les Tunisiens ont été appauvris et exilés pour profiter aujourd’hui de l’indépendance. Il faut aujourd’hui continuer à assumer la responsabilité, ce qui n’est pas facile».

 

 

M. Taboubi a souligné : «Les gens doivent se réveiller de leur léthargie, 9 ans où le pays est dans la même situation. Le pays souffre des mêmes disputes alors que le peuple tunisien a d’autres préoccupations (la situation environnementale, de santé, d’éducation, de sécurité, …)».

Il a soutenu que «la religion n’est pas un outil pour gouverner mais une relation verticale entre la personne et son dieu».

«Nous sommes tous musulmans, des zitouniens modérés. Nous sommes un peuple modéré, civilisé, qui déteste l’usage de la violence et qui est ouvert sur toutes les civilisations», a-t-il indiqué, en ajoutant : «Sauf qu’aujourd’hui tout le monde accuse  tout le monde. Or, il faut un discours fédérateur et arrêter les discours régionalistes, nous faisons tous partie du même pays».

 

I.N

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (12)

Commenter

Jilani
| 18-02-2020 18:16
C'est à cause de ces pingouins de politiciens que ce minable trouve son compte. Lui qui parle de patriotisme sait très très bien qu'il est une des causes principales de la détérioration de l'économie du pays avec aussi la centrale des affairistes. Il a poussé les jeunes à quitter le pays pour chercher un meilleur environnement pour éduquer leurs enfants et leur apporter un niveau de scolarité élevé sans ces grèves anarchiques. Il a arrêté toutes les exploitations pétrolières et minières sans chercher de solutions adéquates qui respectent l'environnement et les ouvriers. Il s'est associé avec des gens pourris pour faire tomber YC. Son équipe contient les plus grands voleurs et corrompus. Une fois le gvt constitué il se lancera dans ces grèves catastrophiques sans donner un moment de répit au nouveau chef de gvt.

Brg-ellil
| 18-02-2020 17:57
«N'ayez pas peur pour la Tunisie car elle dispose d'hommes patriotes qui '?uvrent pour l'intérêt du pays».
Ce qui est sûr ,c'est que les dirigeants actuels de l'ugtt n'en font pas partie.
«Celui qui s'attaque à l'UGTT à tort, payera la facture cash» Ce débile profond n'hésite plus à proférer des menaces publiquement .



ont pas partie .

hamahama
| 18-02-2020 16:49
un union des partie progressistes , pour isolé les islamiste ,el Karama Ennahdha , vous rendez l'âme a la Tunisie quel a perdu depuis 2011
POUR QUE LA TUNISIE DEVIENT LA VRAI TUNISIE
CES LA SEUL SOLUTION

Tunisino
| 18-02-2020 15:59
L'Ugtt est un parti politique, démocratique progressiste social, qui défend les travailleurs et ses intérêts utopiquement, sans tenir compte des intérêts du pays. Tabboubi n'est pas très différent de KS, Abbou, ou Maghzaoui! L'Etat est à être plus fort que l'Ugtt pour pouvoir restructurer les entreprises publiques et nettoyer l'administration, mais quel Etat!

Rationnel
| 18-02-2020 15:00
Contrairement a ce que prétend M. Tabboubi le pays n'est pas a l'arrêt depuis 6 mois. La situation s'améliore en l'absence d'un gouvernement officiel. Quand un ministre démissionne et que quelqu'un plus compétent le remplace (comme R. Trabelsi, Sonia Ben Cheikh ou Slim Feriani ) les projets commencent a bouger et sont mieux gérées.
L'accord avec l'UE pour OpenSky va voir être signe en Mars.
L'entreprise Norvégienne annonce un nouveau puits de pétrole et d'autre activités qui vont donner une augmentation de production de 5000 b / j.
Ceci s'ajoute aux autres gains comme la réduction de l'inflation, du chômage, du déficit commercial, l'augmentation de la valeur du dinar.
L'échec de la formation du nouveau gouvernement est un porte bonheur pour la Tunisie.

observator
| 18-02-2020 14:12
Les élections 2019 n ont servi à rien puisque c est l UGTT qui décide de la formation du gouvernement.
Or le peuple dans son écrasante majorité tient ce syndicat pour un des grands responsables de la destruction du pays.
Cela signifie quoi un gouvernement annoncé par l UGTT ?
Cela veut dire que ce gouvernement va avoir les mains ligotées pendant cinq ans.
Aucune réforme de fonds ne sera entreprise parce qu'il faudra ménager Taboubi et compagnie.
Aucune lutte contre la corruption dans les administrations parce qu il ne faut pas mécontenter l UGTT.
Tout cela a un prix . Mais qui va payer en définitive, le même, ce pauvre peuple.
Donc on est parti pour cinq ans de galère pour la majorité des tunisiens.

Donc le peuple doit réclamer des élections anticipées pour décider de son avenir.
Ainsi il ne sera pas à la merci de tous ces charognes qui ne sont là que pour leurs intérêts.
Chahed va rester encore 6 mois et contrairement à l'interprétation du Président de la République il est inconcevable qu'un gouvernement quel qu'il soit fusse t il de gestion courantes ne peut pas rendre compte de sa gestion .
C est l esprit de la Constitution et du bons sens.
Comment si Chahed demain engage le pays dans des accords de portée stratégiques dont les conséquencespeuvent être graves pour le pays. . Edt il normal qu il soit libre de le faire sans encourir la moindre responsabilité sans rendre compte à une autorité quelconque ?


Donc si on respecte le peuple on doit demander son avis donc organiser de nouvelles élections.

observator
| 18-02-2020 13:24
Alors qu il a soutenu Zbidi.

Yezzik mel khorrafa de 3000 ans d histoire.
Aujourd'hui nous sommes un peuple d ignares globalement sous sous-développés alors que nous sommes à la porte des pays avancés.
Arrête tes mensonges.
L UGTT avec les corrompus détruisent le pays.

Et la on voit que ces politiques n ont aucune considération pour ce peuple.
Seuls leurs petits calculs mesquins les intéressent.

Le peuple est dindon de la farce.

Momo
| 18-02-2020 13:21
@BN veuillez revoir votre article svp. Taboubi n'a jamais annoncé la formation d'un gouvernement dans les prochaines heures. Il a juste émis le souhait de voir une formation dans les prochaines heures. . C'est à l'Arp d'en décider.

Moi
| 18-02-2020 13:18
On rêve tous d un gouvernement sans Ennahdha
Ils faut les croire sur parole .ils ont quitté ne leur demandez pas de revenir

ALDO
| 18-02-2020 13:17
tout ce troc ne m' inspire confiance , la parole au peuple avec nouvelles élections ./

A lire aussi

Le ministère des Affaires sociales annonce une dérogation spéciale aux agents chargés des salaires

03/04/2020 10:51
0

L’ancien ministre publie ainsi des captures d’un statut publié

03/04/2020 10:31
0

bdelkarim Harouni est revenu sur son appréciation de l’interview du chef du gouvernement ainsi que

03/04/2020 10:25
0

Il appelle certains départements ayant des revenus à reprendre leurs activités

03/04/2020 10:06
1