alexametrics
A la Une

Tout sur l'attentat terroriste avorté de Sousse

Temps de lecture : 5 min
Tout sur l'attentat terroriste avorté de Sousse

L’affaire de la tentative d’assassinat de Ridha Charfeddine président de l’Etoile Sportive du Sahel et député de Nidaa Tounes à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) refait surface. Elle revient à la Une de l’actualité nationale suite aux derniers coups de filet réussis par les agents des services sécuritaires tunisiens faisant état de découverte de plans terroristes touchant plusieurs personnalités dans le pays.

 

Tout a démarré avec les investigations effectuées par la Brigade des renseignements d’El Aouina. Les recherches ont abouti à la découverte de plusieurs ramifications terroristes, et ce grâce à des descentes menées dans une habitation à M’saken où deux individus ont été arrêtés. A l'intérieur de la maison, objet de la descente, on a saisi un matériel ayant servi aux terroristes pour mener à bien leurs opérations. Ce matériel consiste en une importante quantité d’explosifs, d’un grand nombre d’armes de divers types, des munitions et des cartouches ainsi qu’un ordinateur qui constitue, selon les premiers éléments de l’enquête, une sorte de boîte noire de toute cette affaire.

 

Selon les premiers éléments de l’analyse du contenu de l’ordinateur, on découvre des détails de la série d’attentats et d’assassinats planifiée.  Il s’avère, effectivement, qu'un plan d'attentats à l’explosif contre des structures sécuritaires, économiques à caractère stratégique ainsi que des hôtels est planifié. Selon les mêmes plans, on projette également une série d’assassinats de plusieurs personnalités dont notamment des sportifs appartenant à l’Etoile Sportive du Sahel, des hommes politiques et des hommes d’affaires. Tous dans la ville de Sousse.

 

Tout ceci prouve la volonté des terroristes de semer le chaos dans l’une des villes clé de la Tunisie. Sousse dispose, en effet, d'une place géographique de choix, d'un important poids économique de par le nombre d’entreprises économiques qu’elle abrite et des hommes d’affaires qu’elle compte et de l’aura sportive que possède l’Etoile Sportive du Sahel, sans oublier le poids touristique qu’elle a dans le pays.

Et toujours, selon les premières conclusions de l’enquête, la cellule terroriste découverte compte pas moins de onze éléments, à savoir, six déjà arrêtés dont un de Kairouan, deux en état de fuite et trois autres pour lesquels un avis de recherche a été émis. Sachant que le chef du groupe fait partie des personnes appréhendées.

 

Il s’avère, par ailleurs, que tous les membres sont dirigés par des chefs ayant prêté allégeance à Daech. Ils appartiennet, cependant, à des branches purement tunisiennes réparties entre cinq régions, à savoir, Sousse, le Grand Tunis, Kairouan et le Sud, à part les intermédiaires qui les approvisionnent en armes qui passent par le biais de la Libye.

Reste à élucider le mystère des bailleurs de fonds qui demeurent, jusqu’à présent, inconnus. Ces derniers constituent, pourtant, un maillon des plus importants puisque depuis l’avènement des actes terroristes, les services sécuritaires ne sont jamais parvenus à montrer du doigt ceux qui financent ce fléau du terrorisme. Et ce, malgré le nombre incalculable de présumés suspects et auteurs de ces crimes.

 

Autre fait d’importance capitale, révélé par cette dernière opération, le fait que selon les résultats du rapport balistique, les cartouches utilisées dans la tentative d’attentat de Ridha Charfeddine sont exactement du même calibre que celles retrouvées chez cette cellule terroriste appréhendée à Sousse. Ceci prouve, de prime abord, que la tentative d’assassinat du président de l’Etoile est de nature terroriste et non pas entrant dans le cadre d’un règlement de comptes entre hommes d'affaires, comme certains ont tenté de le faire croire.

 

Dernier point, les membres du groupe terroriste n’ont aucun lien, selon les premiers constats, avec l’autre attentat meurtrier de l’hôtel Marhaba d’El Kantaoui de Sousse. Toutes ces données sont fondées sur les premiers résultats de l’enquête basée, elle-même, sur des aveux complets et clairs des suspects.

 

A rappeler que le ministère de l’Intérieur a rendu public un communiqué, le mardi 10 novembre 2015, dans lequel il lance un avis de recherche contre trois dangereux terroristes. Selon ledit communiqué il s’agit de : Nadhem Ben Abdelfatteh Ben Abdallah El Haddad, Hamza Ben Saïed Ben Hammouda Selmi et Najeh Ben Béchir Ben Amor Ben Saâd.

Le ministère de l’Intérieur appelle, en conclusion de son communiqué, tous les citoyens à informer, en urgence, les unités sécuritaires de leurs emplacements à travers des numéros mis à leur disposition à travers les médias.

 

Pour récapituler, on notera que deux terroristes ont été arrêtés et la voiture suspectée d’avoir été utilisée dans la tentative d’assassinat de Ridha Charfeddine a été retrouvée à Sousse.

Les forces d’intervention de la Garde nationale, en collaboration avec la Brigade de lutte antiterroriste, ont arrêté, à Borjine (M'saken, gouvernorat Sousse), deux terroristes recherchés et ont mis la main sur la voiture suspectée dans la tentative d’assassinat de l’homme d’affaires Ridha Charfeddine, député de Nidaa Tounes et président de l’Etoile sportive du Sahel (ESS). Les deux terroristes étaient recherchés particulièrement pour l’assassinat d’un agent de police à la Cité Ezzouhour (Sousse) en août dernier.

 

Des sources sécuritaires ont indiqué que l’opération, qui a duré toute la soirée de dimanche, dans plusieurs localités du Sahel, a permis de mettre la main sur une grande quantité de matériel explosif et des armes à feu.

 

A signaler, enfin, que le ministre de l’Intérieur, Najem Gharsalli, qui s’est déplacé à Sousse, dimanche, et a suivi le déroulement de l’opération jusqu’à tard dans la soirée, a promis de tenir une conférence de presse pour présenter les tenants et aboutissants de tout ce dossier dès que l’avancement de l’enquête le permettra.

 

 

Sarra HLAOUI et Mohamed GAROUI

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (12)

Commenter

rzouga
| 16-11-2015 12:03
Malgré tous ces spectaculaires coups de filets de Sousse, le regard du passant à Sousse et ailleurs, est toujours agressé par la vue de petits groupes de 2 ou 3 salafistes reconnus grâce à leur barbe hirsute, leur jelbeb afghan, leur chlaka..., rôder non loin des mosquées,en roulant les épaules en signe de défiance manifeste du citoyen et de la police et sans que la police ne les importune ne serait-ce que leur vérifier les papiers d'identité.
Les cellules dormantes sont partout, sont perceptibles et les gens commencent à s'en habituer, ce qui est grave.
Donc vigilance, vigilance en espérant, sous le coup de leur opinion publique, une décision importante des superpuissances de mettre fin à la dangereuse escalade de manipulation de ces fous de Dieu dont le résultat n'est que destruction de tous.

Fadi
| 13-11-2015 22:36
vient d'être arrêtée. un agent de la sûreté nationale, recruté après le 14...!

Gg
| 13-11-2015 11:56
Quand on quitte Tunis pour Sousse, on est cueilli par cette belle ville plus blanche, plus bleue, plus propre, plus accueillante, plus joyeuse.
Ah mon dieu... j'ai connu Split avant la guerre, le raprochement est criant, comme Sfax me rappelle Zadar.
Puissent Sousse et la Tunisie être épargnées.
Bah, c'est un cri du coeur que j'adresse là, inutile et vain, je le sais bien.
Mais ça fait mal, c'est tout.

Kikou
| 12-11-2015 14:16
Belle initiative, quoique difficile à réaliser.
C'est ce que j'ai tenté de faire auprès de certaines de mes connaissances.
On se heurte souvent au déni de réalité un sport national par excellence.

Nephentes
| 12-11-2015 13:55
Fait non mentionné ; la quasi -totalité des inculpés ne sont pas originaires de la région

Ce qui démontre clairement la volonté de nuire gravement au Sahel

ce qui démontre par ricochet que le ressentiment et le fantasme d'une partie de la population défavorisée fait office de justificatif à la haine et la violence sous couvert de religion

Ce qui abouti au fait que cette même catégorie de population est 'identitairement' et psychologiquement exogène au fait tunisien

Il est bon de rappeler que sous Ben Ali 80^% des effectifs sécuritaires étaient composés de sahéliens. Benali savait ce qu'il faisait

C'est un néo-fascisme bédouin,avatar de siècles d'injustice mais aussi d'un profond fossé socio-culturel, qui s'installe dans ce pays

Car ce qui vaut pour Sousse le vaut également pour toutes les villes du littoral

Fait bien compris par les manipulateurs étrangers, fait lourd de conséquences et qui nécessite une réflexion urgente

- Réflexion sur les modalités et faux- semblants de l'appartenance à la communauté nationale,en excluant le mensonge et les tentatives de formatage de la mémoire collective

-Réflexion sur le caractère artificiel et tronqué de cette mémoire collective préfabriquée depuis un demi-siècle, débouchant sur une représentation de notre identité nationale à laquelle beaucoup n'adhèrent pas, bloquant ainsi tout projet sociétal inclusif et pérenne

On ne ment pas avec l'Histoire, on ne déforme pas le socle identitaire et spirituel d'une Nation

Ceux qui sous Bourguiba puis sous Benali ont joué aux pyromanes encaissent ainsi le boomerang du vandalisme de notre Histoire en pleine tronche

Ceux là aussi ont fait acte de barbarie

anti cons
| 12-11-2015 09:27
vous auraiez du supprimer tout mon commentaire en enlevant "Daech" le commentaire n'a plus aucun sens
et puis depuis quant ce mot ce nom est devenu tabous
bizarre cette reaction ca laisse a reflechir BN

anti cons
| 12-11-2015 09:01
Le nobel aurait du etre descerne a *** car il ont tout encaisse les pauvres pourvu que l'odre se retablis et les gens se reconcilie et qu'on ne ne se pose plus de questions
hhhhh

hela
| 12-11-2015 00:20
Ha jadlaoui oukhay !

ha safi

Lone Star
| 11-11-2015 22:25
God bless Tunisia and Tunisians

et les protège de l'obscurantisme et de la barbarie

courage aux forces sécuritaires pour tous leurs éfforts

rabbi youtorhom

Fadi
| 11-11-2015 22:11
aident les terroristes dans leur sale besogne, et ce d'après les premiers aveux de ces derniers.

A lire aussi

Malgré les efforts du mouvement Ennahdha et de la Coalition Al Karama qui ont même proposé le

10/12/2019 20:03
0

Tout le monde veut en avoir un ! Dans un pays où préparer son voyage revient souvent à aller

09/12/2019 19:59
10

Depuis six jours, tous les regards sont braqués sur l’hémicycle du Bardo.

08/12/2019 17:46
13

« Serpillère », « terroristes », et autres insultes sexistes et même racistes se font entendre

06/12/2019 19:59
6

Newsletter