alexametrics
dimanche 20 juin 2021
Heure de Tunis : 08:49
Dernières news
Sonede - Un sabotage à l’origine des perturbations dans la distribution de l'eau potable
14/05/2021 | 12:22
1 min
Sonede - Un sabotage à l’origine des perturbations dans la distribution de l'eau potable

Vol et sabotage ont été à l’origine des perturbations dans la distribution de l’eau potable, entre mercredi et jeudi, à Kairouan, Kasserine et Sidi Bouzid, a annoncé vendredi 14 mai 2021, la Société nationale d'exploitation et de distribution des eaux (Sonede). 

Dans un communiqué explicatif, la Sonede a indiqué que deux puits profonds et un canal de transfert avaient été vandalisés et des équipements volés.  

Elle a ajouté qu’une intervention avait déjà eu lieu dans la soirée de jeudi pour assurer le réapprovisionnement des régions susmentionnées en eau potable et que d’autres opérations suivraient pour finaliser la réparation des dégâts causés. 

 

N.J. 

14/05/2021 | 12:22
1 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
AR
La main du diable est de retour
a posté le 15-05-2021 à 07:59
Ces lâches qui agissent dans l'obscurité pour semer l'anarchie par des actes de vandalisme sauvage, pour quel intérêt et pour l'intérêt de qui ?
La fameuse question : à qui profite le crime ?
Une autorité qui est incapable de contrôler la criminalité et cherche à combattre la cybercriminalité ! Allez comprendre quelque chose !
Tunisien
'?a, c'est le comble
a posté le 14-05-2021 à 17:54
Que sommes-nous devenus !

Que nous est-il arrivé pour devenir aussi inhumain que ça !

C'est le rôle de nos spécialistes en sciences sociale d'aider l'Etat pour une analyse scientifique de cet état d'esprit destructeur qui s'est installé et trouver les solutions
Citoyen_H
PAS BESOIN D'ETRE EINSTEIN POUR CELA
a posté le à 09:07
Les sciences vétérinaires pourraient, elles aussi, contribuer à comprendre le processus déclencheur chez ces sauvages dont l'ADN est beaucoup plus proche de l'animal que d'un humain.
La disparition brutale du bâton purificateur sans aucun sevrage, a fait aussitôt régresser le comportement de certains bipèdes, issus pour la plupart de rapports consanguins et incestueux.
Les multitudes de tribus tunisiennes, apparus de nulle part suite au coup d'état de 2011, ont une très grande part de responsabilité dans le chaos régnant sans partage au sein de note société.
Quand on voit tous les guignols "incultes" occupant ou ayant occupé un poste au pouvoir (khriji, marzougui, laarayidh, mehrzia, badi, bensedrine, daimi, markhouf, abbou, khedher, zoghlemi et j'en passe ), il ne faut pas être Freud pour comprendre la violence de l'ouragan s'étant déroulé dans leur boite de conserve crânienne.
Dans leurs rêves les plus fous, l'ensemble de ces voraces et rétrogrades charognards, n'avaient même pas imaginé ce qui leur est arrivé.
Imaginez un peu, comment réagirait un gardien d'étables ou d'écuries, un gardien de parking, un berger, une faiseuse de malsouka et de hlélime, qui se retrouve du jour au lendemain propulser au poste de président, de chef de gouvernement ou de député.
Systématiquement, il en résulterait une perte instantanée de la raison, avec toutes les conséquences qui en résulteront !!!!!!!!!!!!!!!!!!
Salutations




Citoyen_H
PEINES DE PRISON EXEMPLAIRES REQUISES
a posté le 14-05-2021 à 15:18
Le laxisme instauré intentionnellement par les bagla-liha après le coup d'état de 2011, fut destructeur. L'anarchie latente, l'incompétence généralisée des responsables placés aux postes clés par la mafia issue du trio de charognards émancipés de la maudite troika, ont signé l'arrêt de mort des institutions publiques.
Je pense même qu'il faudrait éventuellement condamner à mort tous ceux qui mettent en péril une frange de la population.
De toute façon ce ne sera pas une grosse perte, si on devait se débarrasser systématiquement des parasites qui ne cessent de plomber les services publics.

Instaurer durablement désordre, l'anarchie, la médiocrité et le chaos, équivaut à une assurance vie aux bouffons, ex-gardiens d'étables et d'écuries ayant envahi la basse-cour nationale du Bardo.

Il n'y a qu'en procédant ainsi qu'on pourrait éventuellement amoindrir les répercussions des dégâts colossaux causés par le pillage et le sabordage de nos administrations.
Aucune pitié, aucune empathie, aucune compassion, vis-à-vis de ces traitres !!!!!
Allah yéhlik-hom et lè i berkil-hom.




Nephentes
Impossible
a posté le à 17:32
Si on applique ce vous dites la moitie des fonctionnaires seront en prison
Citoyen_H
RIEN N'EST IMPOSSIBLE, SI NOUS VOULONS MINIMISER LE CHAOS GéNéRé PAR L'INVASION DAS CHAROGNARDS !!!!!!!!!!!!!!!
a posté le à 18:24
Il faudrait alors, commencer à investir dans la construction de bagnes, où les condamnés seront obligés de travailler pour payer leur nourriture.
A la guerre comme à la guerre.
Peut-être qu'ainsi, ils réfléchiront par deux fois, avant de commettre des actes "terroristes".

Reconsidérer l'immunité accordée sans limites aux pingouins députés, remettrait quelque part les choses à plat.
Le député devrait être justiciable comme tout citoyen lambda.
Sinon, il faudrait effacer la balance figurant sur notre blason national !!!!



Tunisino
Sur la route
a posté le 14-05-2021 à 13:30
Sur la route du Liban, à moins que les tunisiens fassent quelques choses pour secourir la Tunisie. Au temps de Ben Ali, les criminels n'osaient jamais voler l'Etat, parce qui'ils savaient qu'ils seraient arrêtés dés que les mauvaises idées parcouraient leurs cerveaux, et même s'ils arrivaient à voler, ils seraient immédiatement arrêtés. Pourquoi la république des imbéciles n'a rien appris des réussites de la première république, parce qu'elle a été bâtie par des traîtres! Le patriotisme exige de servir les tunisiens, du présent et du futur, de la meilleure façon possible, ainsi les projets personnels sont à remplacer par un projet national, les malhonnêtes par des honnêtes, et les incompétents par des compétents!
DHEJ
Ce n'est pas l'?thiopie
a posté le 14-05-2021 à 12:36
L'essentiel est de majorer le salaire des magistrats!


Les juges de ces régions comment ont-ils fait sans eau potable.