alexametrics
mercredi 25 novembre 2020
Heure de Tunis : 23:32
Dernières news
Signature des décisions de l’accord d’El Kamour
26/10/2020 | 20:51
3 min
Signature des décisions de l’accord d’El Kamour

Le gouverneur de Tataouine a annoncé, à travers un communiqué rendu public ce lundi 26 octobre 2020, la signature des termes de l’accord concernant la crise d’El Kamour, à la suite du dialogue qui a eu lieu entre le gouvernement et les acteurs sociaux dans la région.

 

Ainsi, après sept jours de dialogue participatif, il a été convenu de fixer les modalités permettant l’application des termes de l’accord conclu avec l’ancien gouvernement.
 
 
Parmi les termes de l’accord, on citera, entre autres, l’annonce de 1000 recrutements dans la société d’Environnement, de Plantation et de Jardinage dans un délai d’une semaine à compter de la date de reprise de la production. Le ministère de tutelle sera désigné ultérieurement.
L'accord prévoit également le paiement des salaires en suspens des agents et cadres actifs de la société dans un délai d'un mois à compter de la reprise de la production. Quand aux autres, ils seront payés progressivement et les jours d'interruption d'activités seront retenus.
 
 
 
A propos de la Société du Sud, il a été convenu de régulariser les salaires et les primes des agents de la société avant la fin du mois de novembre 2020, la nomination d’un directeur général par le conseil d’administration et l’augmentation du capital conformément à un plan établi préalablement.
 
 
Concernant les 80 MDT destinés au développement à Tataouine, ils seront versés au profit du Fonds de développement et de l’investissement à condition de maintenir la production.
 
Les emplois dans les sociétés pétrolières dépendront de la situation économique des entreprises pour les trois prochaines années, tout en tenant compte des difficultés que rencontrent les entreprises du secteur et des répercussions de la crise épidémique.
 
Les deux parties se sont mises d'accord afin de soutenir le tissu économique dans la région à travers la création d'entreprises à participation publique capables de créer des emplois dans différents domaines essentiellement liés aux activités pétrolières et aux matières premières et richesses existant dans la région. 
 
S.H

26/10/2020 | 20:51
3 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
takilas
Quelle mafia !
a posté le 26-10-2020 à 21:22
Jamais il n'y a eu des pièges de cette envergure en Tunisie.
Et ils osent parler de démocratie.
Mais la question n'est pas là, il s'agit d'un accord conclu en dessous de la table pour des intérêts politiques.