alexametrics
Dernières news

Sfax : Démissions collectives à l’Hôpital universitaire Habib Bourguiba

Sfax : Démissions collectives à l’Hôpital universitaire Habib Bourguiba

 

La commission médicale a démissionné en bloc outre les médecins de l’hôpital universitaire Habib Bourguiba qui ont démissionné du conseil d’administration, lors d’une réunion tenue en urgence, a indiqué la secrétaire générale du Syndicat national des médecins, des pharmaciens et des médecins universitaire Habiba Mizouni, dans une déclaration accordée ce lundi 21 septembre 2015 à Wassim Ben Larbi dans son émission Expresso sur Express Fm.

 

En effet, et toujours selon ses dires, les médecins ont lancé lors d’une assemblée générale tenue vendredi 18 septembre 2015, des appels aux autorités de tutelle pour assumer leurs responsabilités, expliquant qu’ils ne peuvent pas travailler dans ces conditions. Ils menacent ainsi de démissionner collectivement.

 

Tout en exprimant un mécontentement général du personnel de l’hôpital, Dr Mizouni a souligné la nécessité de trouver vite une solution à cette situation délicate, un hôpital ne pouvant pas rester longtemps à l’arrêt, car chaque minute compte. Elle a dénoncé, dans ce contexte, le comportement et les agissements de personnes étrangères à l’institution hospitalière : «Des personnes qui ont voulu utiliser ces événements à leur avantage alors que certains de nos collègues ont été agressés verbalement et physiquement car ils ont voulu accomplir leur devoir», a-t-elle précisé.

 

Elle a également souligné l’importance que le personnel (paramédical, administratif et médecins) s’unit pour défendre leurs hôpitaux avec l’appui des autorités de tutelle qui doivent prendre leurs responsabilités. La responsable a martelé que ces personnes ne représentent ni le personnel paramédical, ni les agents de la santé, ni les syndicalistes ni l’UGTT. Selon elles se sont des pseudo-syndicalistes qui ne représentent qu’eux même et que leurs "petites personnes".

 

Habiba Mizouni a exprimé son attachement ainsi que celui de ses confrères au caractère civil des institutions publiques civiles et à la continuité du service public. Concernant son avis face à la mésaventure du directeur de l’hôpital obligé de quitter les lieux, elle a indiqué que, dans l’absolu, les liens doivent être basés sur la loi civile et que ce responsable doit être détaché de l’armée avant d’occuper ce poste à l’hôpital.

 

Dr Mizouni a souligné que l’hôpital, étant endetté de 28 millions de dinars, les enjeux pour le redresser sont donc énormes.

 

I.N

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (41)

Commenter

omysaj
| 22-09-2015 17:28
bien sur ; l'histoire se répète; rappelez vous le disgrâce des années 78-86; l'UGTT voulaient accaparer le pouvoir étant consciente de la faiblesse du Leader feu BOURGUIBA; et notre chère Tunisie a vite dégringolé vers la dictature; on avait à choisir- non, on a avait pas à choisir, justement, on s'attendait à la peste ou le choléra( ZABA OU LES ISLAMISTES') et la suite vous la connaissez bien; allah yoster Tounes;

TeTeM
| 22-09-2015 15:16
Les motivations n'étant pas très claire, il est difficile de commenter cet article. Je me conterai donc juste de dire que les cimetières sont remplis de gens irremplaçables...

TeTeM
| 22-09-2015 15:07
Militaire ou pas militaire, on ne peut pas parler d'une personne étrangère. Le nouveau directeur est un PHU attaché à l'Hopital Hédi CHAKER... qui est à ma connaissance un Hôpital civil. Nul n'a jamais crié au scandale quand il y officiait...

TeTeM
| 22-09-2015 15:02
Je suis bien de l'avis d'air. L'article est mal structuré. On voit qu'il y a un lien avec une actu passée mais ça n'apparait qu'en filigrane. On sait qu'il y a une démission en bloc mais on ne comprend pas trop pourquoi... C'est très flou!

Sami
| 22-09-2015 14:42
Pour ceux qui encouragent la démission du corps médical, le leurs rappelle un fait: En Tunisie le corps Hospitalo-universitaire comprend 2500 médecins HU dans toute la Tunisie s'occupant des soins des plus démunis, de la formation des futurs médecins et de la recherche scientifique. Tous les ans et depuis qq années le nombre de démissionnaires s'élève à une centaine/an et ces démissionnaires ne sont remplacés qu'à moins de 50%. Pourquoi? parce que rester dans un hôpital insalubre à soigner les pauvres et à enseigner la médecine n'est plus rapporteur et qu'un privé gagne 5 fois le salaire d'un hospitalo-universitaire. Autre fait 2000 médecins tunisiens sont partis à l'étranger ces 2 dernières années (Allemagne, Golfe...). Donc celui qui encourage la démission des ces gens a peut être les moyens de se payer un toubib au privé mais sûrement qu'il s'en fout du reste de la population et surtout de l'avenir de la santé en Tunisie puisque son enfant ne trouveras pas un médecin compétent pour le soigner. Et SVP arrêter de parler de la richesse présumée des médecins parce que ceux qui gagnent excessivement de l'argent restent une minorité. Pour rappel un chirurgien après 7 ans d'études, 5 ans de spécialisation, moult concours et une responsabilité civile et morale touche 1500 dinars par mois. A bon entendeur

bela e monela
| 22-09-2015 14:03
Je lance un appel a monsieur le ministre a travers cette page (m aidi il faux pas céder il fau rester ferme et fort sur ces positions pour faire comprendre a ces gens qu il y a des loi et que l état est présent .vous representez la lois et l état la tâche est lourde surtout quand on est face a des gens qui connaissent pa l intérêt général et le patriotisme .la démission collective ' c l occasion de renouveler le personnel de l établissement encore une tâche pa facile et dangereuse mais celui qui tante rien n a rien

Tuesday
| 22-09-2015 12:38
laissez les démissionner, et faites travailler les jeunes à la recherche de boulot.
Lorsqu'ils n'auront plus un sous, ils viendront pleurnicher comme d'habitude comme des c...
M. Aidi, faites votre boulot, ils doivent faire les siens.
Je vous conseille d'isoler les meneurs et les mauvaises graines qui font brûler le torchon, et vous verrez le résultat.
Bon courage.

hamadi
| 22-09-2015 12:15
Electricité coupée urgence boycottée bravo pour les démissionnaires qui soutiennent le banditisme

grguer
| 22-09-2015 11:56
un vrai chu de tiers monde .
c'est un chu a détruire car il est insalubre .
un chu a 11km du centre ville doit être construit à la place du chu actuel . c'est un bâtiment a détruire .
depuis les deux visites de Mr aydi rien n'a changé .
anarchie à l'hôpital habib bourguiba sfax

Watcher
| 22-09-2015 11:43
Que ces braves médecins de l'hôpital exhibent leurs déclarations de revenus pour qu'on puisse avoir une opinion objective sur leur mécontentement.Qu'il y ait une transparence totale sur leur patrimoine et leurs signes extérieurs de richesse. Après tout, le citoyen contribuable honnête a le droit de savoir ce qu'on fait des impôts qu'il paie. Par ailleurs, il n'est pas obligatoire qu'un directeur d'hôpital soit un médecin, au contraire il faut avant tout qu'il soit un bon gestionnaire. De quel droit peut-on contester la nomination d'un directeur en s'appuyant sur un critère aussi subjectif et révélateur d'un esprit mandarin?

A lire aussi

Mohamed Abbou a indiqué qu’il se présente à la présidentielle afin de changer la situation actuelle

22/08/2019 23:58
0

S’occuper de sa campagne électorale n’entre pas dans ses prérogatives de chef du gouvernement

22/08/2019 21:57
0

Le candidat à la présidentielle, Abdelkrim Zbidi a été présent, ce jeudi 22 août 2019, sur le

22/08/2019 20:43
5

Les parlementaires ont approuvé, ce jeudi 22 août 2019, deux propositions concernant la modification

22/08/2019 20:00
0

Newsletter