alexametrics
Dernières news

Selim Azzabi : Tahya Tounes doit avoir une position claire pour le deuxième tour

Selim Azzabi : Tahya Tounes doit avoir une position claire pour le deuxième tour

 

 

 

Le secrétaire général de Tahya Tounes, Selim Azzabi, était l’invité ce jeudi 19 septembre 2019, d’Elyes Gharbi sur Mosaïque FM.

 

Selim Azzabi a confié que son parti prend les résultats du premier tour de la présidentielle pour une défaite, précisant que des leçons sont à tirer de ce scrutin qui n’a consacré aucun représentant de la famille « démocrate ».

 

« Nous avons un grand problème de dispersion, nous avons aussi mal géré notre communication et nous nous sommes rendus compte que nous n’avons pas atteint les jeunes et les classes sociales les plus défavorisées, qui ont des priorités plus immédiates. Nous avons axé notre campagne sur les grandes réformes, les équilibres financiers etc. il fallait qu’on s’adresse plus directement aux gens » a-t-il ajouté.

 

Selim Azzabi a souligné que la dispersion de la famille démocrate est une responsabilité commune, révélant que des tractations se sont tenues jusqu’au dernier moment avec les équipes du candidat « rival » Abdelkarim Zbidi pour un éventuel retrait d’une part ou de l’autre. « Cela ne s’est pas fait et c’est notre responsabilité à tous, en fin de compte nous avons tous été perdants et non le parti au pouvoir, car si c’était le parti au pouvoir on aurait trouvé l’opposition dans une meilleure position que celle-là…. C’est en fait un vote sanction pour tout un système et nous devons aujourd’hui faire le bilan de tout cela et de l’autocritique pour pouvoir construire après. Nous devons rectifier le tir aux législatives, on nous a puni, il ne faut pas qu’on punisse la Tunisie et le législatives sont aussi très importantes » a-t-il affirmé.

 

Le secrétaire général de Tahya Tounes a souligné que son parti doit avoir une position claire pour ce qui est du second tour de la présidentielle, indiquant que le dialogue se poursuit pour déterminer l’orientation à prendre vis-à-vis des deux candidats restants. « Nous nous dirigerons peut-être vers un conseil national car en tant que parti nous devons avoir une position claire mais nous n’avons pas encore tranché sur la question…Pour ce qui est de l’avenir politique, nombreux sont ceux qui ont perdu des élections avant de les remporter. Youssef Chahed est un jeune qui a fondé un parti, après les élections il sera le président de Tahya Tounes et il sera présent autant que le poids qui sera donné au parti dans les législatives, dans l’opposition probablement. Il sera présent dans le pouvoir peut-être, Youssef Chahed est porteur d’un projet et perdre la présidentielle n’est pas une fin, loin de là… » a-t-il conclut.

 

M.B.Z

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (24)

Commenter

Moi même
| 23-09-2019 09:55
Tu n'es qu'une obselette politique azzebi . Tu ne peux que exceller dans les mensonges .

Majorité silencieuse
| 20-09-2019 07:49
Ceux, qui n'ont pas voté pour ces deux candidats et qui on voté, en leur âme et conscience pour Youssef Chahed, ont le devoir, par souci d'honnêteté, de voter blanc au second tour des élections présidentielle. Pour ma part, j'ai voté, avec l'intime conviction, d'avoir fait le bon choix. En donnant ma voix à mon candidat malheureux, j"ai pris l'engagement moral de rester fidèle à ce choix et je ne peux, donc, me rendre complice de ceux qui aurons choisi,de nous précipiter dans l'inconnue. J'espère que Youssef Chahed respectera ses électeurs, en restant neutre, car toute consigne de vote, pour l'un des deux candidats, sera vécu comme une trahison. Il est hors de question, pour moi, de renier mes valeurs et de voter, bêtement, sur la base de recommandations qui m'obligerai à opter pour la peste ou le choléra. Tahia Tounes doit se concentrer sur les élections législatives et ne pas se meller de cette querelle de clocher qui risque de nuire à sa crédibilité auprès de ces sympathisants.

Professeur de droit
| 19-09-2019 23:36
Eux, les profiteurs et militants de Nidaa de la 25è heure, après la victoire !
Eux qui font semblant d'oublier qu'ils ne doivent leur carrière qu'à Hafedh qui les a imposé à son père (qui ne les connaissait pas, sinon, il ne les auraient jamais nommé).
Ils osent dire que Nabil Karoui, le fondateur de Nidaa Tounes (y compris le nom du parti) et premier conseiller de BCE n'est pas de la famille démocrate !!!
Eux dont on n'a jamais entendu parler quand la folie salafiste, déferlant sur Tunis, a décidé de bruler deux cibles : l'ambassade des USA et...la résidence de Nabil Karoui (qui venait de commencer la communication du projet Nidaa Tounes).
Aujourd'hui, ils osent dénier à Karoui l'appartenance à la famille démocrate et progressiste, dont il a été le militant No2, juste après BCE !!!
C'est l'enfant adoptif qui veut s'emparer de l'héritage, en excluant le fils héritier du père. Il n'y a qu'eux, qui ne comprennent pas combien leur comportement choque les tunisiens.

Professeur de droit
| 19-09-2019 23:06
Quand on lit les 7 dernières lignes de votre commentaire, on se dit que "l'objectivité" en Tunisie, ne ressemble à nulle part ailleurs dans le monde.

TOPO
| 19-09-2019 21:32
Avec cette déculottée de Youssef CHAHED malgré les moyens énormes de l'état dont il a disposé de façon éhontée. Est ce que vous avez vu l'affiche de 50 mètres exhibée par Jamel AREM sur la façade de sa société de vente en gros de pièces détachées, située sur la route de l'aéroport. Est ce que vous croyez qu'il a fait ça de façon désintéressée, surtout qu'on connait toutes les casseroles qu'il traînent (BFT, terrain dans la zone touristique de Gammarth, ...). Slim AZZABI peut il avoir le courage et l'honneur pour nous expliquer pourquoi Youssef CHAHED a accepté cette cette faveur . J'en doute.

Lumière
| 19-09-2019 18:20
Ils n'ont pas compris que nous voulons un nouveau système de gouvernance loin des partis politiques opportunistes et égocentriques. Un jeux politiques qui n'intègre pas l'argent comme carte gagnante. La proposition de Kais Saied reste la plus pertinente avec sa vision sa pertinence ses valeurs et surtout sa proposition de gouvernance. Le système actuel ne peut enfanter que des politiciens crapuleux.

ABC
| 19-09-2019 18:06
On assume ses responsabilités et on se casse '?' on démissionne
Avec les accusations échangées entre YC et AZ les deux doivent foutre le camps
Il en est de même pour tous ceux qui ont eu des scores aussi bas.
Il coutent de l'argent pour rien

Tounsi
| 19-09-2019 18:01
Je ne suis ni membre ni sympathisant d'aucun parti, donc j'essaye de rester objectif.
Tahya Tounes est le seul parti qui emploie un langage raisonnable, s'adresse de manière sensée au cerveau des gens sans essayer de les manipuler.
Au contraire de Karoui qui s'adresse aux estomacs ou Moussi qui s'adresse aus vieux nostalgiques en cultivant les peurs et dressant les gens les uns contre les autres.
Concernant le leadership, c'est mission impossible. L'émiettement de Nidaa, la guerre féroce des mafieux (HCE Fehri et CIe) contre YC et ce Zbidi qu'ils ont sorti de leur chapeau à la dernière mn pour le saboter et pour être sur que Karoui (leur véritable ami et candidat) passe au deuxième tour a anéanti toute chance de réussite des progressistes.
A tous ceux qui ne cessent d'insulter YC et son parti, je vous donne rdv dans quelques mois quand le pays aura complètement sombré et régressé avec l'arrivée de Saied ou de Karoui, qui n'auront de cesse de détruire la force de l'état, le premier par idéologie le second pour mieux faire ses magouilles mafieuses.

Microbio
| 19-09-2019 18:00
Ceci est un PIEGE classique, cher Selim Azzabi,
Nidaa et ses parties dissidentes sont au milieu d'une grande MERDE et d'un dilemme: on ne peut vraiment pas vous envier!

Vous êtes POUR Karoui ou NON ?
Une issue (!): Ou êtes-vous toujours SEULEMENT pour votre Bejbouj?

Nous attendons, avec impatience, votre prochaine déclaration, cher monsieur.

Rabbi Y3iinkoum !!

Magda
| 19-09-2019 17:50
Tunisiens et Tunisiennes, Il faut bien réfléchir avant de voter au second tour. Il faut voter Nabil Karoui car c'est au moins quelqu'un d'intelligent et qui a su réussir et faire fortune, il fera tout pour ramener les investisseurs étrangers au pays. Il rassura le monde des affaires et il est capable d'encourager l'investissement et la création d'emplois. Il rassurera le monde occidental et sera avoir de bonnes relations avec l'Europe et l'Amérique. Nous avons besoin de quelqu'un qui comprenne le monde des affaires et qui sache s'occuper de l'économie du pays. Kais Saied ne représente rien et ne propose rien pour sortir de la crise. C'est l'incertitude totale. Ce ne sont pas les discours en arabe littéraire qui vont faire manger les gens qui ont faim ou qui vont créer des emplois aux jeunes qui sont au chômage ou qui vont ramener des investisseurs au pays au contraire il va créer un climat incertain vu qu'il est plutôt socialiste et ne va rassurer personne. Nous n'avons pas besoin d'un nationaliste arabe, ni d'un conservateur. Si il avait été si intelligent il aurait d'abord fini sa thèse et devenir docteur au lieu de rester toute sa vie assistant de droit. Nous n'avons pas besoin d'un juriste mais d'un économiste a la tète de l'état. Et puis il stupide car il enseigne le droit mais refuse d'appliquer la constitution et de reconnaitre les mêmes droit aux femmes qu'aux hommes (Egalite dans l'héritage) ainsi que les droits privés. Soyons SMART votons NABIL KAROUI

A lire aussi

le procureur a ordonné l'ouverture d'une

14/10/2019 22:19
0

l’Isie est indépendante et nous n’avons pas

14/10/2019 21:54
0

Le membre du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), Zied Dabbar, a fermement condamné,

14/10/2019 21:27
0

Newsletter