alexametrics
Dernières news

Seif Eddine Makhlouf menace Sofiène Ben Hamida en direct sur antenne !

Temps de lecture : 1 min
Seif Eddine Makhlouf menace Sofiène Ben Hamida en direct sur antenne !

 

Le porte-parole de la Coalition Al Karama, Seif Eddine Makhlouf est intervenu, ce lundi 17 février 2020, en direct sur les ondes d’IFM pour réagir aux propos du chroniqueur Sofiène Ben Hamida, en lui lançant des menaces en direct sur antenne.

 

Seif Eddine Makhlouf a, en effet, dénoncé les propos de Sofiène Ben Hamida qualifiant la Coalition Al Karama d’appendice. « Nous refusons ce terme utilisé d’une manière récurrente par Sofiène Ben Hamida. S’il fait référence à notre position quant au gouvernement Jamli, nous n’avons voté pour lui qu’après le retrait de Qalb Tounes et Tahya Tounes. Quant au gouvernement Fakhfakh, nous avons refusé sa démarche, bien qu’Ennahadha ait accepté de traiter avec lui. Al Karama a une position de principe indépendamment du mouvement Ennahdha. Sofiène Ben Hamida connaît les hommes d’Al Karama. En lançant ce genre d’insulte, il ne fait qu’ouvrir la boite de Pandore. Et si Sofiène Ben Hamida parle de dépendance, c’est parce qu’il en connait quelque chose depuis l’ère Ben Ali».

 

Pour répondre à Seif Eddine Makhlouf, Sofiène Ben Hamida lui a signifié que son terme s’inscrit dans le cadre d’une analyse et d’une approche politique. « En politique, nous ne jugeons pas les discours, mais les positions finales des partis et des coalitions. Le jour où Al Karama votera différemment qu’Ennahdha, je n’utiliserai plus ce terme », indique-t-il fermement, refusant de s’inscrire davantage dans un discours basé sur les insultes, et de présenter les excuses demandées par Seif Eddine Makhlouf.

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (18)

Commenter

takilas
| 18-02-2020 21:00
Que le peuple et les partis nationalistes qui veulent du bien pour La Tunisie, s'unissent pour sauver ce pays d'une déperdition quasi certaine.

Houcine
| 18-02-2020 19:44
Ces énergumènes de cet acabit n'ont que la menace comme refuge. Il ne faudrait pas céder, pour rompre avec ce climat qu'ils ont installé.
Il est déjà condamné pour une affaire, ce serait judicieux de faire appel à la justice... même si...

Justinia
| 18-02-2020 17:55
Ce type a déjà osé insulté la justice pour avoir fermé le "Kouttab" de Regueb,il n'a pas supporté que le médecin légiste examine les enfants.
Donc il ne va sûrement se gêner d'insulter un journaliste.

takilas
| 18-02-2020 13:07
Il fallait dire des vagsbonds et des malfrats.
Et encore est-ce suffisant pour ces minables, qui préfèrent arnaquer plutôt que de travailler ?

Momo
| 18-02-2020 12:57
Ne te laisse pas intimidé par ce markhouf elhalouf c un bon à rien avec son téléphone ' et c'est clé '? de voiture '? a la main comme un trafiquant de mazout vraiment c honteux ses chleyek pauvre Tunisie normalement c vous monsieur Sofiène vous devez être au parlement pas ce kemcha jouhel

Mohamed 1
| 18-02-2020 11:24
Malgré sa grande intelligence, Sofiène Ben Hmida ne comprendra jamais que le danger a changé de camp. L'Histoire montre très clairement que les alliés, même anciens ennemis, ont besoin les uns des autres pour vaincre un ennemi commun bien plus virulent.
En constatant que l'ancien ennemi a adopté la voie démocratique, cette alliance ne peut qu'en être plus réalisable. Beaucoup d'opposants à Ben Ali en sont venus à cette conclusion.
Je rappelle toujours que le conducteur et le protecteur de la démocratie en Espagne est le roi Juan Carlos, nommé prince d'Espagne et désigné futur roi par...Franco.
Juan Carlos faisait partie d'un système dictatorial qu'il a abandonné quand le système démocratique a été adopté. C'est exactement le cheminement de Abir Moussi.

k.Hmida 7806
| 18-02-2020 10:18
appendice , appendicite , champignon,...
Tout est bon dans ... de telles qualifications.
Si soufiène le dit c'est que c'est vrai..
Zeif, à la poubelle

aldo
| 18-02-2020 10:13
une bonne claque et casser les pattes arrières à ce minable et qu on en parle plus .

MFH
| 18-02-2020 08:59
Il se prend pour qui ce minable défenseur des terroristes, des pédophiles et des conspirateurs contre le pays ? C'est la nième fois qu'il menace publiquement les journalistes et les représentants de l'Etat. Il représente un réel danger pour la démocratie et la liberté d'expression. Sans la complicité de certaines parties, ce moins que rien serait déjà coffré et privé de parole en public.

Moha
| 18-02-2020 08:11
Sait-il faire autre chose à part menacer ? Son incompétence est une vraie menace pour notre pays !

A lire aussi

Vérification faite par BN

07/04/2020 23:58
0

et à donner aux usines les moyens d'en fabriquer

07/04/2020 22:06
0

Le ministre de la Santé, Abdellatif Mekki a indiqué, ce mardi 7 avril 2020, lors de son passage sur

07/04/2020 21:31
3