alexametrics
Dernières news

Sauf décès ou maladie, pas de circulation pendant l’Aïd

Temps de lecture : 1 min
Sauf décès ou maladie, pas de circulation pendant l’Aïd

 

Le ministère de l’Intérieur a rendu public un communiqué, ce vendredi 22 mai 2020, indiquant que des mesures exceptionnelles seront appliquées durant les fêtes de l’Aïd El Fitr, afin de consolider les efforts de l’Etat dans la lutte contre la propagation du Covid-19.

 

Il a donc été décidé d’interdir la circulation entre les différents gouvernorats. Les déplacements à l'intérieur des villes seront réduits pour les extrêmes urgences (maladie ou décès).

Quant aux autorisations de circulation, elles ne permettent pas les déplacements entre les régions pour les fêtes de l’Aïd. Le ministère ajoute qu’un procès-verbal sera rédigé à l’encontre des contrevenants qui seront obligés de rebrousser chemin.

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (8)

Commenter

Messaoud
| 23-05-2020 13:24
Interdit de voir ses parents durant le mois de Ramadan et à l'Aid. Réunion familiale interdite. Les gens ont le droit de voir les dernières années de leurs parents. Nul n'est éternel. Personne n'a pensé à ces nombreuses personnes dont les parents vivent dans leurs villes et villages natals. Et ceux qui l'ont décidé auront le droit de le faire. C'est une décision immorale. Seul avantage, moins de risques d'accidents

TR
| 23-05-2020 11:26
Merci Ghazi pour ton commentaire, des rues et des ruelles plein à craquer la veille de l'Aid et puis aucun déplacement les 2 jours de l'Aid. Entre Gouvernorats, on a compris même si on n'a rien compris mais à l'intérieur de la ville, cas de force majeur, décès ou maladie, alors je suis malade de ce pays de merde, c'est une urgence que j'ai, je dois me déplacer

Abderrahmane
| 22-05-2020 23:55
Contradiction avec le communiqué de Lobna Jeribi annoncé hier, le citoyen ne sait plus de quelle assiette manger!

amt
| 22-05-2020 21:47
Partez , voyager, bouger vous êtes protégé par Papy Gannouchi. Sauf les non-croyants et les ennemis de la confrérie musulmane.. Vive Papy , Gannouchi vive la confrérie, vive la république islamique démocratique et populaire.

Guide de tourisme
| 22-05-2020 20:27
...limitez SVP les embrassades!

veritas
| 22-05-2020 19:51
...En cas de force majeure sous l'appréciation et le contrôle du chef de la brigade sur les routes et non pas aux simples agents qui fon du zèle la plus part du temps.

Ghazi
| 22-05-2020 19:04
@ BN : Rabbi yehdikom
Vous nous faites sortir des infos pareilles, qui font péter les plombs, et après vous vous abstenez de publier les commentaires sous prétexte de 'règles de modérations' !
Je sais que vous n'y êtes pour rien. Simplement, je me pose la question à propos de celui ou celle au gouvernement, qui a pensé à cette décision :

A t-il (lu*) les fameuses règles (de BN*), je suis presque certain qu'il les a, vu que c'est la fin du mois (de Ramadan et il s'agit de l'aid*).

* : A ignorer lors de la lecture

Le Samedi la veille de l'aid tout le monde dehors, le dimanche non, personne ne sort sauf les pieds en avant ou en cas de saignement. Celui qui a pris cette décision est un 'Gladiateur' avec un background d'un 'Bassas', une idée pareille ne pourrai surgir qu'aux toilettes, après de longues poussées ... Bon je m'arrêtes.

Hounga
| 22-05-2020 18:52
C'est facile d'adopter la solution extrême. Pourquoi ne pas avoir autorisé les déplacements pour ceux qui ont de la famille dans leurs régions avec une dérogation. Le virus ne saute pas entre les voitures jusqu'à preuve du contraire . Et les cas sont peu nombreux en Tunisie. Concernant les transports publics on aurait ou effectuer des règles de distanciation. Il ne suffit pas d'être bac + n pour faire ce genre de calcul. Mais là c'est de la paresse et fainéantise. Il y a des personnes qui veulent voir leurs proches, c'est un droit absolu. Bien sûr j'imagine pour certaines fonctions le déplacement est possible. C'est ça l'injustice.

A lire aussi

Le PDL a rendu public, un communiqué, ce vendredi 25 septembre 2020, annonçant qu’il a déposé, au

25/09/2020 23:12
0

Le président de la République, Kaïs Saïed a effectué, ce vendredi 25 septembre 2020, une visite à

25/09/2020 21:54
0

Cet établissement de soins provisoire a une capacité de 84 lits

25/09/2020 20:58
0