alexametrics
Dernières news

Samira Meraï : Quand on défend la santé publique, on est évincé !

Temps de lecture : 1 min
Samira Meraï : Quand on défend la santé publique, on est évincé !

 

L’ancienne ministre de la Santé et ex-cheffe de service des maladies respiratoires à l’hôpital La Rabta, Samira Meraï, a indiqué, lors de son intervention ce soir du mardi 22 septembre 2020, sur Nessma TV, que le staff médical de son service a décidé de la démission collective à cause du manque de personnel paramédical.

 

« Je l’avais dit, deux ou trois semaines avant l’annonce de la démission, et bien que nous soyons revenus sur cette décision, notre démission a été acceptée. Quand on défend la santé publique et les malades, on est évincé et c’est dangereux car on a politisé l’administration » a-t-elle ajouté.

 

Samira Meraï avait annoncé le 1er juillet 2020 la démission collective du staff médical du service des maladies respiratoires à l’hôpital La Rabta.

 

Elle avait alors affirmé que le service des maladies respiratoires souffre de plusieurs lacunes, notamment le manque de personnel et la pénurie des médicaments et des équipements. « A un moment donné, le service ne fonctionnait qu’avec deux infirmiers de 7h du matin jusqu’à 19h. Et quand ces deux uniques infirmiers ont eu des empêchements, le service tournait sans aucun infirmier. Les choses allaient mal depuis un moment, mais là, les choses ont encore empiré » a-t-elle précisé.

Samira Meraï a annoncé le lendemain que le staff est revenu sur cette décision soulignant qu’il allait poursuivre son combat jusqu’à améliorer la situation de l’hôpital public.

 

 

M.B.Z

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (6)

Commenter

Sam
| 23-09-2020 09:15
La même chose se passe au Centre d'assistance Médicale et d'Urgence (CAMU) de Montfleury... Congés maladies longues durées, départs à la retraite, départs à l'étranger d'infirmiers dans le cadre de coopération, manque de matériel et de soutien moral & psychologique, abscence de leadership, tensions, fatigue, incapacité de recruter des infirmiers, assistantes débordées.......et j'en passe
Je suis convaincu que c'est le cas d'une bonne majorité de nos hôpitaux, desquels sont sortis les médecins reconnus comme étant parmi les plus compétents dans le monde...
Est-ce délibérée cette gestion catastrophique de nos hôpitaux? Pour le compte de qui? Au profit des cliniques privées dont certaines sont menacées de mettre les clés sous la paille suite à l'absence des patients des pays voisins
Réponse: Mauvaise gestion, corruption et impunité depuis les hauts cercles administratifs jusqu'aux portails des hôpitaux.

dbh
| 23-09-2020 07:24
depuis 2011 le pays est on dégradation sur tout les plans et dans tout les secteurs et les kwanjias et leurs traîtres nous parlent de liberté .les nécessiteux veulent manger ils ne demandent pas de liberté ils ne demandent pas de participation au pouvoir.

Sammoura ya sammoura
| 23-09-2020 02:42
La première chose qui me vient à l esprit. Mais madame, vous etiez ministre de la santé. C est facile de critiquer. Est ce que c est nouveau dans les hôpitaux. Est ce que la greve dans un département respiratoire pendant la pandemie respiratoire est la solution. En tant que anciennes ministre c est comme ca que vous procédez et traitez avec vos collègues ministres. En résumé: la médecine ne vous interesse plus et vous preferez la politique apres avoir gouté aux poste de ministre. Votre collègue vous a compris. Il a fait son travail et vous a servi. Les hopitaux ont besoin de medecins et de combattants et non pas de ministres qui denoncent ce qu ils n ont pas pu ameliorer soit même. Continuez votre lutte Madame en tant que politicienne. Vous etiez un bon ministre. Et laissez l hopital des pauvres fonctionner avec ses pauvres moyens en attendant des jours meilleurs.

sami
| 22-09-2020 22:49
cette descente aux enfers des services publics trouve son origine dans des causes exogènes (mesures d'austérité dictées par les bailleurs de fonds) et surtout dans des causes endogènes. c'est le Tunisien ,par son comportement irrationnel, a largement contribué à la déliquescence du service public! obnubilé par une fatuité, obsédé par une quête affolante de se montrer ,il n'hésite pas à fuir le public pour inscrire ses enfants dans le privé,à emmener sa famille ses faire soigner dans les cliniques privées. cette démission a dépourvu ces services publics du soutien moral et financier qu'auraient pu apporter certaines catégories sociables .réduits à être les antres des démunis, cés institutions publiques continueront à pâtir au grand dam de la majorité et au grand plaisir malsain des autres.

veritas
| 22-09-2020 21:20
ils veulent tuer les tunisiens par tout les moyens ...la famine la pauvreté le manque des médicaments dans les pharmacies les coupures d'eaux le manque de lait de temps à autres la cherté de la vie les prix depuis 2011 ont triplés sur plusieurs produits alimentaires les transports dans un états de délabrement jamais atteint les hôpitaux sont devenus des abattoirs pour tuer et non pas pour soigner à cause du manque de moyens et de personnels ...tout cela est commandité par les nouveaux criminels qui règnent sur le pays depuis 2011 ça ne peut pas être un hasard que le pays a sombré d'une manière inimaginable ils sont là pour tuer le maximum de tunisiens par haine et par vengeance de je ne sais quoi ...les tunisiens doivent se révolter contre ceux qui les ont appauvris affamés et qui souhaitent maintenant les tuer en profitant de la crise sanitaire du sars cov2 ...assez c'est assez Basta les criminels doivent être traduit devant la justice pour repondre à leur crimes contre le pays et contre les populations.

Médecin HU
| 22-09-2020 21:12
Bizarre tu étais ministre de la santé publique et vous n'avez rien fait.. Tu es incompétente et je sais de quoi je parle.. Dégage qu'elle...

A lire aussi

Yassine Ayari indique que « c’est une insolence d’accepter la tenue de ce sommet dans un pays arabe

24/10/2020 20:07
15

L’approvisionnement des laboratoires privés en tests rapide permettrait de réduire la pression sur

24/10/2020 18:16
1

La centrale syndicale a ajouté qu’une réunion de la commission administrative aura lieu le 30

24/10/2020 15:07
2

Habib Ghedira indique que la commission présentera de nouvelles mesures au gouvernement afin de

24/10/2020 14:47
22