alexametrics
mercredi 01 décembre 2021
Heure de Tunis : 22:48
BN TV
Samir Cheffi : Le gouvernement Bouden doit honorer les engagements et accords collectifs
19/10/2021 | 14:26
3 min
Samir Cheffi : Le gouvernement Bouden doit honorer les engagements et accords collectifs

 

Le secrétaire général adjoint de l'Union générale tunisienne du Travail (UGTT), Samir Cheffi, a affirmé que la centrale syndicale ne pourrait pas s’isoler et s’enfermer sur lui-même. « L’UGTT continuera à être présente à travers ses positions et les réunions avec les forces nationales et les composantes de la société civile », a-t-il ajouté.

A l’occasion de son passage du 19 octobre 2021 sur les ondes de la radio Mosaïque FM, Samir Cheffi a affirmé qu’aucune date de rencontre entre le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi, et le président de la République ou la cheffe du gouvernement n’a été fixée.

Au sujet des accords et conventions collectives, Samir Cheffi a considéré que le gouvernement devait honorer ses engagements. « Le rétablissement de la confiance des tunisiens en leur pays ne peut pas avoir lieu si le gouvernement Bouden ne respecte pas ses accords… La révision de ces accords et l'étude d'outils d’application ne peut avoir lieu sans l’enclenchement de négociations collectives basées sur une approche participative », a-t-il estimé.

« Il n’y a pas de rupture entre l’UGTT et la présidence de la République tel que l’a assuré Noureddine Taboubi. Néanmoins, la situation du pays nécessite la tenue de réunions entre le président, l’UGTT ainsi que l’ensemble des organisations nationales et forces civiles. Cette approche permettra de définir les grandes lignes et de faire les bons choix », a-t-il considéré.

Samir Cheffi a, aussi, précisé que l’UGTT n’avait pas été consulté lors de la formation du gouvernement Bouden. Il s’agit, selon lui, de son gouvernement et il en est le premier responsable.

« Nous souhaitons le succès à ce gouvernement. Afin de pouvoir faire face à la crise, nous devons avoir un gouvernement efficace et capable de traiter tous les dossiers à caractère social et économique. L’UGTT souhaite que ce gouvernement puisse faire face à ces obstacles et à répondre aux attentes des travailleurs et des catégories fragilisées », a-t-il dit.

 

 

Au sujet de la participation de la centrale syndicale au dialogue national, Samir Cheffi a estimé qu’une telle initiative ne peut avoir lieu sans la participation de l’UGTT. « Nous ne mendions pas les dialogues… Nous croyons qu’un véritable dialogue national, pour l’élaboration d’une vision stratégique nous permettons tous de dépasser la crise, ne peut pas avoir la forme de simples rencontres folkloriques ! Nous faisons partie de ce pays et nous n’accepterons pas l’élaboration de choix stratégiques sans approche participative. Nous rejetterons toutes approches de ce genre ! Nous nous attendons à un dialogue national regroupant l’ensemble des forces et partis nationaux et patriotiques », a-t-il expliqué.

Pour ce qui est des entreprises publiques, Samir Cheffi a affirmé que seule l’UGTT avait présenté des propositions de sauvetage de ces structures. « Les gouvernements précédents n’ont pas fait d’efforts à ce sujet… Il ne s’agissait que de slogans pour eux. Nous sommes prêts à débattre des propositions sincères et honnêtes. L’Etat doit étudier la situation des structures au cas par cas », a-t-il déploré.

 

 

S.G

19/10/2021 | 14:26
3 min
Suivez-nous
Commentaires
HOUCINE HAMDI
COHESION
a posté le 19-10-2021 à 22:13
La Tunisie a besoin d'un ETAT qui assure et qui rassure et non d'un ETAT hésitant , indécis , indigent et dont les horizons sont brouillés par des forces délétères toujours promptes à boucher toute issue qui mène vers un salut longtemps espéré et attendu !...Les petits malins cupides et jamais rassasiés doivent avoir à l'esprit , une fois pour toutes , que le temps de tout se permettre est révolu et que le sacrifice bénéfique à la NATION , avec toutes ses composantes , s'impose aux nantis avant les démunis !... Ceci n'est nullement une vue d'un gauchiste carabiné , mais une exigence saine , démocratique et favorable à une cohésion sociale solide et pérenne !...
VERITE
respecter la volonté des travailleurs.
a posté le 19-10-2021 à 19:54
Le nouveau gouvernement doit cesser de transférer les cotisations des employés aux syndicats immediatement. Ce non-sens n'existe même pas en Allemagne !

Tout doit être volontaire et respecter la volonté des travailleurs .
BAN
VISAGES sans scrupule !
a posté le 19-10-2021 à 19:46
Rabbi Iba33èdhoum 3linè !
AB1
STOP! M. Cheffi vous n'avez fait qu'exploiter la faiblesse des gouvernements..
a posté le 19-10-2021 à 19:42
Tous les contrats et accords conclus avec tous les gouvernements précédents étaient truqués et soumis à la contrainte et au chantage de l'UGTT et n'auraient jamais dû être conclus.

Ces "syndicalistes" de l´UGTT ont ruiné le pays et ils ont l'audace encore - et sans rougir - de prétendre qu'ils travaillent sur un plan de travail d´après le 25 juillet pour notre nouveau gouvernement !!!.

Sobhènè Rabbi, ces BenouHilèl de l ´UGTT, croient fermement qu'ils peuvent continuer comme avant !

PS: on n´oublie rien de rien et surtout pas votre record mondial : les 3600 Streiks /Sit-Ins en deux ans !

Allah Lè Yar7im Lèkoum Waldin !
Sacrifice
A l'attention de Mr Cheffi
a posté le 19-10-2021 à 18:19
L'Ugtt, ne devrait pas ignorer aujourd'hui que les accords dont elle se prévaut ont été signés avec des roublards. Franchement, il faut l'avouer. Ces signatures n'étaient pas honnêtes. De la part du gouvernement précédent c'était de la poudre aux yeux pour lever la séance.
Aujourd'hui, il faut y aller aux sacrifices. Mais selon la capacité contributive de chacun.
MFH
La situation s'aggrave de
a posté le 19-10-2021 à 18:05
Les augmentations de salaires sont fonctions directe avec le niveau de productivité de l'entreprise. On n'augmente jamais les salaires lorsque le niveau de productivité n'est pas suffisant. Avec ses revendications répétées et abusives durant les 10 années de malheur, l'ugtt porte indéniablement, une part non négligeable dans le pourrissement de la sItuation. A ce rythme point de sortie possible.
H.2n
Prédateurs
a posté le 19-10-2021 à 17:39
Comme des loups il sautent à la gorge de leur proie et serrent , ils ne lui laissent aucun répit jusqu'à la mort . Ces salauds ne lâchent pas prise même s'ils savent que le pays est à terre et que ce gouvernement n'est pas tout à fait en place et qu'il y a milles et une choses urgentes dont il doit s'en saisir .
L'unique raison d'être de l'ugtt c'est d'obtenir encore plus d'avantage , leurs discours sur le patriotisme , le dialogue national , l'avenir du pays ne sont que la pure com .Ces gens sont inconscients et sans scrupule
Délire suicidaire
UGTT a raison
a posté le 19-10-2021 à 16:20
L'UGTT a raison. Le gouvernement doit honorer ses engagements, augmenter les salaires de 209%, recruter tous les chomeurs, et accorder 9 mois de congés payés. L'UGTT a forcément raison.
slim
minine Ya bouha
a posté le 19-10-2021 à 15:53
il faut trois années sans augmentation de salaire .
car c'est insoutenable économiquement.



bizarreries !!

fikou , yerhamna ouyerhamkom
DHEJ
La nouvelle spécialité...
a posté le 19-10-2021 à 15:15
Bhamalogue!
Tunisien
Décidément, c'est une obsession
a posté le 19-10-2021 à 15:07
On les avertit qu'on est au bord du gouffre et ils demandent qu'on va de l'avant et qu'on n'oublie pas ses engagements même ceux pris par des douteux qui, par erreur, ont porté l'habit de responsables respectueux. A croire, ceux qui ont pris l'habitude de nager dans les marécages, l'air libre ne leur convient pas. '?a les étouffent.