alexametrics
Dernières news

Samia Abbou à Rached Ghannouchi : on n'est pas Majless Choura !

Temps de lecture : 2 min
Samia Abbou à Rached Ghannouchi : on n'est pas Majless Choura !

 

La députée d'Attayar Samia Abbou a fustigé, ce mardi 11 février 2020 lors de la séance plénière, la décision de communiquer au cabinet du président de l’Assemblée des représentants du peuple les députés (ARP), en la personne de son chef Habib Khedher, l'identitée des visieurs 24 heures avant leurs accés aux locaux du palais du Bardo pour rencontrer les élus.

 

Pour elle, cette décision est illégale et la présidence de l'ARP n’a pas ce pouvoir sur les élus. Elle estime que les dispositions sécuritaires doivent être respectées et que la présidence peut passer les visiteurs au contrôle si elle le désire, mais n’a pas le droit de connaitre l’identité des visiteurs à l'avance.

Mme Abbou estime que cette décision est grave et qu’elle relève de l’intimidation, l’objectif étant de bâillonner les citoyens qui viennent par exemeple se plaindre de pratiques du mouvement Ennahdha ou de fonctionnaires qui viennent dévoiler les dérives d’un ministre… .

 

 

Son micro a été coupé suite à quoi Rached Ghannouchi a affirmé que la réponse sera donnée ultérieurement lors d'une autre séance. Mais ceci, n’a pas fait taire l’élue qui a réclamé une réponse en référant au règlement intérieur et à la loi.

«C’est le pouvoir législatif, ne nous répondez pas avec des rhétoriques de cheikhs. Cette séance est nulle et non avenue ! Répondez moi en vous référant à la loi, on n’est pas votre conseil de la Choura !», a-t-elle affirmé. Suite à cela les élus d’Ennahdha dont Saïd Ferjani se sont enflammés provoquant une altercation verbale entre elle et ces derniers. M. Ferjani a martelé dans ce cadre «le Conseil de la choura t'honore !»

 

En réponse, Rached Ghannouchi a indiqué qu’il y a eu un accord au sein du bureau de l’ARP sur cette nouvelle disposition, sur quoi Samia Abbou a rétrorqué qu’il ne peut y avoir d’accord sur quelque chose en contradiction avec la loi en martelant qu’il ne pourra la faire taire qu’avec un article clair à ce sujet et que s’il le fait elle s’excusera.

 

I.N

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (17)

Commenter

Abir
| 12-02-2020 10:36
Pour le mettre à l'ordre

Tunisino
| 12-02-2020 10:16
KS est malheureusement aussi nul que les élus de l'ARP, certains de ses sympathisants ont commencé déjà à se rendre compte de cela, nos politiciens ne sont que des arnaqueurs, consciemment ou inconsciemment. Il faut pousser ses gens à s'améliorer, pour le bien des tunisiens. Certains sont déjà conscients que les tunisiens sont au bout de leur patience suite à la mauvaise gestion du pays durant neuf longues années, et ils commencent à trembler. Il est important que les politiciens irresponsables soient forcés à servir les tunisiens et la Tunisie!

Abir
| 12-02-2020 10:01
Il est temps surtout que le criminel Keriji cesse de faire ses magouilles, il est dans une institution d'Etat et ce n'est pas dans un Choura des Kwanjias ! il faut l'éradiquer ce chacal Keriji pour le à l'ordre

Hamma JRIDI
| 12-02-2020 09:36
C'est honteux ce que font certains appelés députés dont particulièrement Mme Samia ABBOU et Mme Abir MOUSSI. L'ARP donne chaque jour une preuve de plus; qu'elle n'a aucune valeur ajoutée et qu'elle n'est pas là pour représenter et défendre le peuple. C'est une barque qui va vers la dérive et qui va couler rapidement. Il est temps que ce beau peuple se réveille et se range à coté de notre brave Président Kaies SAIED pour mettre fin à cette mascarade et signe l'acte de fin de cette ARP "mort né". Ces députés ne pensent qu'à leurs intérêts égoïstes; notre peuple n'en n'a pas besoin; il faut les faire évacuer vite avant qu'ils ne ruinent le pays. C'est scandaleux ce qu'ils font. Ils ne sont pas venus pour accomplir la mission noble qui leur a été confiée à tort. C'est temps pour qu'ils dégagent et regagnent leurs braques ou cagnottes. Allez travailler comme tout le monde et produisez. Le peuple ne peut plus continuer à vous supporter et vous payer gratuitement vos salaires faramineux. N'avez pas vous honte! Vous avez sali l'mage de la Tunisie; que le Président BOURGUIBA avait donnée à ce beau pays. Dégagez SVP et donnez une chance pour que ce pays puisse avancer.....

Tunisino
| 12-02-2020 08:55
Personne ne parle de la santé, de l'éducation, du transport, des services administratifs, de la sécurité, du pouvoir d'achat, des entreprises publiques, du chaumage, de l'infrastructure, de la contrebande, etc. Nos élus se croient en Suisse, eux ils font de la politique et les tunisiens mangent du gravier et boivent du sable!

yasmina
| 12-02-2020 07:13
miskina tounes!

EL OUAFI
| 11-02-2020 23:38
Partant, quoi de plus naturel que de demander à un visiteur lambda(*) qu'il excipe à l'avance de son identité ainsi que du motif de sa visite ?
Jusqu'ici on est d'accord ,mais décliner son identité et les motifs de l'entrevue et avec qui ? au service du chef de cabinet du président de l'ARP 24 heures à l'avance c'est n'est écrit nul part .
Se faire fouiller,scaner ou autres moyens appropriés que les sécuritaires possédant est même fortement recommandé.
Quant à la pratique que veulent instaurer les Nahdhaoui est inconstitutionnelle et de fait Madame Abou est en droit de le faire remarquer, outrepasser la est une faute grave surtout de la part de celui qui est censé connaître la loi et ordonne aux citoyens de s'y conformer scrupuleusement !
Ces niais,prétentieux pataugent et s'arrogent des prérogatives et des lois en prenant les autres(députés) pour des ignares " ils naviguent à vue " une vraie catastrophe dans laquelle nous sommes tombées. (Manai)

Raad
| 11-02-2020 19:30
Cette ARP ressemble plus à une basse-cour qu'à autre chose, et à sa tête ce vieux coq qui ne mérite même pas être à la tête de cette soit disant ARP, qui ne représente rien.
Comment voulez-vous que ce pays progresse et va de l'avant. Là je donne vraiment raison à S.Abbou de la manière dont elle a abordé ce moins que rien.
Il est vraiment temps de dissoudre cette chambre de raisonnance, afin de mettre le pays et nos institutions sur la bonne voie.
Alors Mr le président K.S un petit effort, jetez tout ce bas monde dehors c'est votre dernière carte à mettre en jeux...

Maxula
| 11-02-2020 19:04
Quand on se croit dans son bon droit, on finit souvent par verser dans le fossé !

C'est sûr d'une part que l'Assemblée n'est pas (encore ?) Majlis Echoura !
Mais d'un autre côté, ne devraient accéder à l'Assemblée et à ses locaux, que le personnel qui y travaille et les élus qui y représentent le peuple, comme le voudraient les textes.
Partant, quoi de plus naturel que de demander à un visiteur lambda(*) qu'il excipe à l'avance de son identité ainsi que du motif de sa visite ?
Quant à "la loi" à laquelle la Abbou fait abusivement référence, il n'y a rien d'autre qu'un règlement pour régir le vie de l'Assemblée, ce règlement étant établi, amendé, réactualisé et (pourrait) même (être) annulé par la présidence de l'Assemblée (avec la questure de celle-ci) et avec l'accord du "bureau de l'Assemblée" !
Résultat des courses, la compétition bat son plein et continue de plus belle, entre les deux "mégères non apprivoisées". . .

Par ailleurs, "l'identitée des visieurs", devrait s'écrire "l'identité des visiteurs". . .
Maxula.
(*) Depuis quand l'Assemblée serait-elle devenue "le bureau des plaintes" ouvert à aux "citoyens qui viennent [. . .] se plaindre de pratiques du mouvement Ennahdha ou de fonctionnaires qui viennent dévoiler les dérives d'un ministre" ?

Abir
| 11-02-2020 15:51
Abou a fait comme on dit:moi et mon frère contre mon cousin et moi et mon cousin contre l'étranger! Aujourd'hui, elle a soutenu son frère d'Attayar contre Keriji et l'autre fois elle a soutenu son cousin Keriji contre Abir Moussi !Donc, elle n'est pas sérieuse

A lire aussi

Vérification faite par BN

07/04/2020 23:58
0

et à donner aux usines les moyens d'en fabriquer

07/04/2020 22:06
0

Le ministre de la Santé, Abdellatif Mekki a indiqué, ce mardi 7 avril 2020, lors de son passage sur

07/04/2020 21:31
3