alexametrics
Dernières news

Saïda Agrebi : On me refuse mon passeport et je n’ai plus d’identité !

Saïda Agrebi : On me refuse mon passeport et je n’ai plus d’identité !

 

L’ancienne présidente de « l’Association des mères de la Tunisie », Saïda Agrebi, a accordé une interview exclusive, ce dimanche 31 mars 2019, à Express Fm depuis Paris pour revenir sur sa situation actuelle et plusieurs autres questions.

 

Dans un premier temps, Saïda Agrebi a indiqué que les autorités tunisiennes ont refusé de lui renouveler son passeport, la privant, ainsi, d’avoir une identité et de son droit à se déplacer. « C’est un droit constitutionnel des plus élémentaires. Je n’ai même pas pu assister aux funérailles de mon fils. Je n’ai pas droit à ma retraite, on m’a volé tous mes biens », dénonce-t-elle.

 

 

Revenant sur l’Instance Vérité et Dignité, elle a indiqué qu’il n’y a pas de justice transitionnelle, « C’est une justice basée sur la vengeance. Il y a un traitement sélectif et les dossiers sont traités au cas par cas ». Mme Agrebi a assuré que ce qui s’est passé en Tunisie n’est pas une révolution mais un putsch.

 

 

Par ailleurs, elle est revenue sur sa relation avec l’ancien président, Zinelabidine Ben Ali, indiquant qu’il la surnommait « la militante », « Il m’a présenté ses condoléances pour le décès de mon fils. Et il m’a dit, qu’on pouvait me confisquer tous mes biens, mais personne ne pouvait renier mon militantisme. Je garde de très bons souvenirs de l’ère Ben Ali. Nous avons vécu la paix et la stabilité, et je n’ai jamais ressenti la dictature ».


 

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (14)

Commenter

Rachid
| 03-04-2019 10:26
-----Personnellement je connais très bien Madame Saida Agrebi depuis notre jeune âge .
C'est une Militante de haut niveau et exceptionnelle .
Je trouve inadmissible et inacceptable de la voir traitée de la sorte et l'accuser faussement .
Et dire que la majorité des gens actuellement au pouvoir et surtout les femmes , tremblaient de peur à l'annonce de son arrivée !!

Rachid
| 03-04-2019 10:12
-----Que cela soit un Putsh ou une Révolution !! Ne pensez-vous pas que la Tunisie sous le President Ben Ali et dans tous les cas de figures allait beaucoup mieux qu'elle ne l'est aujourd'hui
Soyons logiques , conscients et arrêtons de mentir et nier la réalité...

Abel Chater
| 02-04-2019 13:33
Saïda Agrebi a raison de dire qu'il n'y a pas eu une Révolution du 14 janvier 2011. Il n'y a eu qu'un putsch, nous dit-elle. Sauf qu'elle ne pourra désigner les putschistes, en dehors de l'ensemble du peuple tunisien, sur l'ensemble du territoire tunisien, qui les a chassés à coups de pierres, non pas aux armes ni à l'aide de policiers, de gendarmes ou de soldats d'une armée quelconque.
Saïda Agrebi, une actrice active, qui soutint le régime dictatorial de Ben Ali, elle sait très bien que toutes les Révolutions de ce monde avaient d'abord commencé par mettre leurs bourreaux de l'ancien régime aux murs et à la corde. Non pas qu'ils les laissent partir en liberté, pour qu'ils leur reviennent un de ces jours, comme cette Saïda Agrebi elle-même, pour se moquer de leur amabilité et de leur pacifisme qui ont permis le retour de tous les «Azlèms», au point que Miss Piggy Abir Moussi, nous attaque à présent l'ensemble de notre régime démocratique en flagrant délit, nous menaçant de nous restituer le régime présidentiel de ses deux Maîtres les deux dictateurs déchus Bourguiba et Ben Ali.
Eh oui !!!
Ettaki charra mèn ahsanta ilayhi !!!

docteur
| 01-04-2019 09:32
Chère amie, Du fond du coeur je te salue vivement. Vives condoléances après le dècès de ton fils Ahmed. Je ne peux pas oublier la famille Agrébi. Vous êtes formidables. C'est grace à ton frère Dr hédi que j'ai pu m'introduire chez vous. J'en garde un excellent souvenir. Saida reste l'élément essentiel de cette admirable famille. Elle a surement des défauts; mais elle est exceptionnelle. Une culture mulifactorielle, un dynamisme hors du commun, une intelligence nord coréenne et surtout une intégrité exemplaire. Que Dieu te protège rien que pour ce tu as fait pour les tunisiens en difficulté dans plusieurs domaines. Courage...et à bientot.

Monday
| 01-04-2019 09:24
Sans vengeance aucune, mais dans la vie "élli yazra3 yahsséd".

C'est une leçon pour tout ceux qui pensent à profiter ou profitent , ils peuvent se voir dans le miroir du futur.

A chacun de choisir sa route et subir ses faits et ses méfaits.

raspoutine
| 31-03-2019 17:51
rien de plus que bon débarras

Fehri
| 31-03-2019 17:38
Garbage in Garbage out (GIGO).

Fehri
| 31-03-2019 16:07
Officieusement je suis Tunisien mais officiellement je ne le suis plus depuis 2002. Je peux rentrer en Tunisie avec un passeport étranger mais pas Tunisien. On me l'a refusé comme quoi mon état civil est erroné. Ce document appartient à l'etat Tunisien et ne viens pas de moi. Comment ils peuvent me donner un document faux ou plutôt me vendre un faux document. D'apres Eux le fichier a été convertit en un fichier électronique donc ce n'est l'etat qui Est coupable c'est l'ordinateur. Résolution que j'ai refusée est la suivante: allez-y au tribunal et ramenez deux témoins que tu est vraiment né en Tunisie. D'ou Je vais trouver ces témoins? Utiliser la corruption n'est pas mon option, j'ai vécu toute ma vie honnêtement, toujours.

EL OUAFI
| 31-03-2019 15:28
Ah la nostalgie de l'ère de Ben Ali, je vous comprends ma poule la justice était appliquée pour le CLAN ben Ali et vous en faites partie, vous étiez vous et vous acolytes dans la prospérité rien ne vous manquait vu que le peuple rame pour vous messieurs dames le MAFIEUX !
Racontes-nous comment tu t'es enfuie de Tunisie en 2012 ? Combien tu as payé ?
Quant à ton passeport tu es indignes de ce document pour que l'Etat tunisien t'en donne un tu t'es sauvée ma poule restes où tu es ! (Manai

EL- OUAFI
| 31-03-2019 14:50
Ah la nostalgie de l'ère de Ben Ali ,je vous comprends ma poule la justice était appliquée pour le CLAN ben Ali et tu en fais partie , toi et tes acolytes dans la prospérité rien ne vous manquait vu que le peuple ramait pour vous messieurs dames les MAFIEUX !
Racontes-nous comment tu t'es enfuies de Tunisie en 2012 ? combien tu as payé ? à la troquai ?
Quant à ton passe-port tu es indignes de ce document pour que l'Etat tunisien t'en donne un tu t'es sauvée ma poule restes où tu es ! (Manai)

A lire aussi

L’ancienne première dame de la Tunisie ; Chadlia Caïd Essebsi est décédé, ce dimanche 15 septembre

15/09/2019 08:02
4

L'Instance nationale de lutte contre la corruption (Inlucc), supervisera le déroulement des

14/09/2019 20:41
1

Vous aussi, on vous a induit en erreur

14/09/2019 20:14
8

Le *195# est le code mis à la disposition par les opérateurs téléphoniques pour que les électeurs

14/09/2019 19:58
2

Newsletter