alexametrics
Dernières news

Sahbi Ben Fredj raconte sa visite au centre hébergeant les enfants de Regueb

Sahbi Ben Fredj raconte sa visite au centre hébergeant les enfants de Regueb

Le député de la Coalition nationale, Sahbi Ben Fredj a raconté, dans un statut publié sur sa page Facebook ce jeudi 7 février 2019, l’expérience qu’il a eue lors de sa visite au centre hébergeant les enfants de Regueb. Le député s’est rendu sur les lieux accompagné d’un nombre des députés du bloc parlementaire ainsi que du délégué régional à la protection de l’enfance.

M. Ben Fredj a présenté les détails de sa visite relevant, en effet, l’agression verbale et physique auxquelles les visiteurs ont été sujets. Il a, par ailleurs, souligné la présence d’un « prince » qui contrôlait tous les mouvements des enfants et chaque contact établi avec les cadres et les visiteurs du centre comparant cet endroit à un émirat salafiste.

Le député a ainsi dénoncé la « l’enracinement du terrorisme en l’absence de la protection de l’Etat » se demandant sur le sort de ces enfants et s’indignant contre le mutisme des responsables du gouvernement et des institutions de l’Etat devant ces établissements d’endoctrinement.

Il a, de surcroît, appelé à défendre le caractère civil de l’Etat et la modernité de la société et à instaurer plus de solidarité en vue de se mobiliser contre l’obscurantisme.

B.L

 

 

 

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (25)

Commenter

Ahmed
| 08-02-2019 16:09
A la fois deguellasse et minable.

nazou de la chameliere
| 08-02-2019 10:45
Ces pourritures "tentent"

nazou de la chameliere
| 08-02-2019 10:27
Le dossier est VIDE !!!
C'est un coup politique et de leurs copains politique, ces crapules que vous voyez sur la photo tentes encore de sauver leurs fesses !!!
Ces pourritures ont bousillé la vie de quarante deux familles !!!

Ali Baba au Rhum
| 07-02-2019 22:03
ça ne vous empêche pas d'être les alliés de la Nahdha au sein de la majorité parlementaire; n'est ce pas vous qui avez dit: il faut la battre, mais uniquement par les urnes?

Forza
| 07-02-2019 19:47
Il ne parti pas d'un emir (prince) adulte qui contrôle les enfants au sein de cette structure étatique, il parle d'un des jeunes radicalisés qui exerce une pression sur les enfants moins âgés.
L'état doit formuler une offre pour cette frange de la société. S'ils ne trouvent pas l'apprentissage du coran a l'école publique, ils le chercheront ailleurs et tombent victimes de ces sectes. Il faut mettre le plan Jaloul en exécution, retour des enfants qui ont quitté l'école avant l'âge de 16 ans a l'école, activités culturelles et d'apprentissage du coran pour ceux qui le veulent les après-midi a l'école, cantine a l'école pour les plus démunis etc. pour ne pas faciliter a ces sectes d'attirer les enfants en leur promettre le nourri logis gratuits, la nourriture pour les enfants des familles démunies doit être gratuite dans les cantines de l'école publique.

HatemC
| 07-02-2019 18:34
C'est des lâches, ils ne savent que poignarder dans le dos '?' Ils n'ont AUCUN honneur '?' HC

MFH
| 07-02-2019 17:39
C'est une guerre et dans une guerre celui qui jette son arme perd. L'existence de *** chez nous est une réalité. On en trouve même dans ce site et qui osent menacer de prendre le pouvoir très prochainement et de somaliser le pays. Ils pensent ainsi nous faire peur, ces naïfs. Ils oublient que nous savons nous défendre. Par contre, nous cacher dans les montagnes et couper les têtes des femmes et des enfants désarmés, ça, nous ne savons pas le faire. Alors sortez de vos trous à rats pour vérifier.

houda
| 07-02-2019 15:55
nous demandons une dictature militaire on veut notre sissi a nous vive le general essissi vive nos generaux nos colonels et nos commandants

houda
| 07-02-2019 15:51
et des securitaires qui n ont peur de rien il faut massacrer ces princes FESSSAD HMAL MAKMELINE W MOJRABINE il faut dissoudre ennahdha et mettre tous ses cadres dans des prisons avant de lles juger AU SECOURS Mme ABIR MOUSSI au secours les destouriens les islamistes ont detruit le pays et nos deputès font le spectateur

houda
| 07-02-2019 15:44
mais enfin de compte c est une preuve que nos deputès sont des traitres et des vendus M R SAHBI vous osez parler de prince qui surveille mais efin qui vous etes vous ? vous representez qui ,est ce que vous l avez saluer avec tous les egards bons sang vous avez vendu le pays je vous en prie BN ne censurer rien pour sauver le pays drole de declaration UN PRINCE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! c est fou

A lire aussi

L’ancienne première dame de la Tunisie ; Chadlia Caïd Essebsi est décédé, ce dimanche 15 septembre

15/09/2019 08:02
4

L'Instance nationale de lutte contre la corruption (Inlucc), supervisera le déroulement des

14/09/2019 20:41
1

Vous aussi, on vous a induit en erreur

14/09/2019 20:14
8

Le *195# est le code mis à la disposition par les opérateurs téléphoniques pour que les électeurs

14/09/2019 19:58
2

Newsletter